Mise en forme

Guide de survie sur l’activité physique hivernale

Ne laissez pas l’hiver vous clouer au sofa. Sortez et profitez de la neige scintillante, ou si le vent est trop mordant, improvisez à l’intérieur!

 

Les températures hivernales sont tombées sous la barre du zéro et vous n’avez envie que d’hiberner jusqu’au printemps devant la télé et un bon feu de foyer. L’idée de braver la neige en grelottant pour vous réchauffer vous laisse de glace.

Mais tout espoir n’est pas perdu pour ceux qui sont tentés de rester à l’intérieur. Selon les spécialistes de la bonne forme, la découverte d’activités hivernales aide à contrer la déprime de janvier.

Pour Leah Epstein, entraîneuse personnelle et spécialiste de la nutrition et du mieux-être, l’hiver est un moment spécial de l’année.

« L’hiver peut représenter une occasion ratée, souligne madame Epstein, propriétaire de la firme Equilibrium Lifestyle Management. La dépression hivernale s’explique en partie par la tendance qu’ont certaines personnes à hiberner. »

« Souvent, l’étape la plus difficile est de passer le seuil de la porte », dit Ed Mark, gérant du magasin Running Room dans le quartier Yorkville de Toronto. Il suggère aux gens de faire semblant qu’ils ne s’habillent que pour aller marcher quelques minutes. La plupart du temps, une fois sortis, les gens tendent à aller beaucoup plus loin que prévu.

Un grand nombre de vêtements tendance sont offerts sur le marché pour vous garder au chaud pendant que vous marchez ou que vous courez, ajoute-t-il (le concept des « pelures » s’applique ici).

« L’un des grands avantages de la marche est qu’elle vous confère l’énergie de faire d’autres activités... comme jouer avec les enfants », explique Ed Mark, qui propose dans son magasin, comme dans les autres succursales de la chaîne canadienne, des cours pratiques de 10 semaines enseignant aux clients comment transformer une simple marche en séance d’exercices.
« Tout votre mode de vie s’en trouvera amélioré, sans compter que l’exercice tend à réduire l’appétit. »

Si vous préférez ne pas vous joindre à un cours, Leah Epstein affirme qu’il vaut mieux trouver des activités qui vous plaisent et que vous pouvez transformer en activités sociales. « Si vous donnez rendez-vous à quelqu’un pour faire une promenade et prendre un café, vous serez plus susceptible d’aller marcher », précise-t-elle.

Sari Simkins, une diététiste et nutritionniste de Toronto, affirme que l’hiver est le moment idéal de profiter de ce que la nature propose dans les parcs de la ville, ou pour s’adonner à des activités amusantes en famille, comme faire un bonhomme de neige, organiser une bataille de boules de neige ou aller glisser.

Au lieu d’embaucher des gens pour dégager l’entrée enneigée, madame Epstein suggère de le faire vous-même pour brûler des calories et accroître votre masse musculaire.

Les experts de la mise en forme affirment tous que la clé du succès est un plan d’action réaliste qui intègre l’exercice à votre horaire quotidien et hebdomadaire.

« Si on l’intègre à ses habitudes de vie, on sera plus apte à persévérer », assure le docteur Sender Deutsch, directeur du centre de santé et de mieux-être SHAPE, à Toronto. Pour vous en tenir à votre plan ou vos objectifs de mise en forme, le docteur Deutsch suggère de vous autoresponsabiliser. Par exemple, si vous respectez votre programme, « offrez-vous une récompense », dit-il.

Leah Epstein place ses vêtements de course près de son lit, et aussitôt sortie du lit, elle part courir. Sa récompense est qu’elle dispose ensuite de toute sa journée. « Rien ne peut donc faire obstacle à ma séance de course au cours de la journée, dit-elle. J’aime courir en hiver parce que le taux d’humidité est moins élevé et qu’il est plus facile de respirer. »

Le docteur Deutsch affirme que la raquette et le ski de fond sont deux bonnes activités pour brûler les calories et vous faire apprécier la magie de l’hiver. Une personne pesant 155 livres (70 kg) peut brûler environ 600 calories pour chaque heure de ski de fond pratiqué à un bon rythme, ajoute-t-il.

Si vous vous heurtez à une période particulièrement glaciale, Sari Simkins suggère d’opter pour une séance de marche à l’intérieur, dans un centre commercial. Ou encore d’essayer la corde à sauter ou la marche sur place en regardant les informations télévisées chez soi.

Madame Epstein recommande également de bouger à la maison : montez et descendez les marches, ou faites le ménage. Elle souligne que soulever de petits poids d’un kilo chacun dans chaque main ou faire des flexions avec une balle d’exercice peut aider à transformer le gras en muscles. Les bandes de résistance, les tubes d’exercice et les haltères offerts dans les magasins comme Canadian Tire sont aussi faciles à utiliser et vous aident à garder la forme sans avoir à sortir. 

Si vos activités vous amènent à l’extérieur, Leah Epstein vous rappelle qu’il est important de vous hydrater.

« Bien des gens ne réalisent pas que les hivers canadiens sont plutôt secs, dit-elle. Vous devez apporter beaucoup de liquide et boire continuellement. »

Et toujours, toujours, faire vos étirements lorsque vous avez complété votre circuit.

« Les étirements vous permettent de recommencer le lendemain, souligne-t-elle. Vous pourrez retourner sur les pentes, ou les pistes, ou les trottoirs sans douleur. »