Food

Gérer les fêtes de Noël au bureau

Gardez en ligne de mire votre objectif de vous forger un corps svelte d’elfe, au lieu de vous approcher dangereusement du père Noël et de son ventre rebondi.

La saison des Fêtes est une période éreintante, marquée par d’innombrables fêtes et un excès d’amuse-bouche. Vous connaissez les coupables, comme les trempettes à l’avocat et à la crème sure, les plateaux de fromages composés de brie, de camembert et de stilton et les calamars frits. Sans compter la bière, le vin et les autres boissons alcoolisées. Et comme si ce n’était pas assez, vous avez aussi des fêtes d’employés, des départs à la retraite et des engagements, qui sont autant de raisons pour faire la fête au bureau.

Mais suivre un plan ne signifie pas que vous devez froisser votre directrice en refusant de goûter son célèbre gâteau au fromage aux fraises. Avec une planification minutieuse et un peu de discipline, il est possible de continuer à perdre du poids pendant les Fêtes.

Contrôler ses portions

L’une des meilleures façons de contrôler vos quantités de nourriture est de combiner vos aliments du souper sur une petite assiette.

« Remplissez la moitié de votre assiette de légumes, un quart de protéines maigres, comme du poulet ou du poisson – non frit, pané ou trempé dans l’huile ou une marinade – et un quart de ce que vous voulez, tant que cela ne dépasse pas votre budget de PointsFutés pour la journée. Si vous voulez vous resservir, choisissez principalement des légumes et une portion de protéines », explique Jaimie Sherry, M. Sc., Dt. P, éducatrice en diabète, diététicienne et nutritionniste au New York Presbyterian Hospital et au Weill Cornell Medical College.

Les aliments dont il faut se méfier

Selon Leslie Fink, M. Sc., Dt. P., nutritionniste de fr.weightwatchers.ca et rédactrice de recettes, « Toutes les trempettes ou tout ce qui se trouve dans un bol à croustilles sont des territoires dangereux. »

Il est difficile de faire le suivi du nombre de fois que vous avez trempé des croustilles de tortilla dans le guacamole ou du nombre de poignées de noix que vous avez prises. Préférez plutôt des amuse-gueule individuels et optez pour des solutions plus saines, comme des sushis, des brochettes de poulet grillé ou des champignons farcis.

Gare au bar!

L’autre danger est le bar à volonté, offrant une multitude de cocktails sucrés et de granités crémeux, sans parler des bières fraîches. Si toutefois vous vous retrouvez pris dans la spirale des tournées avec vos collègues, optez pour une bière légère en bouteille, un verre de vin rouge ou blanc ou de la sangria.

Comme le suggère Fink, « Pensez à des façons d’ajouter du goût, et non des calories, à vos boissons préférées, comme un soupçon de sauce piquante dans votre bloody Mary, un zeste de citron ou de lime dans votre vodka ou du Coke Diète dans votre rhum. »

Attention à la surconsommation

Au lieu de vous goinfrer de saucisses feuilletées, montrez votre déhanché sur la piste de danse pour faire de l’exercice supplémentaire. Ou pourquoi n’iriez-vous pas discuter avec le gars de la finance que vous ne voyez jamais? En occupant votre bouche et vos mains avec des choses qui ne concernent pas la nourriture ni l’alcool, vous finirez par en consommer moins.

N’oubliez pas, c’est la saison des célébrations et non celle des excès!

Conseils pour vos fêtes de Noël

Conseils de Jaimie Sherry, nutritionniste au New York Presbyterian et au Weill Cornell Medical College :

  • Ne vous affamez pas. Les gens sautent souvent un repas ou mangent moins avant un évènement. Cependant, vous serez plus susceptible de faire des excès si vous n’avez pas mangé de la journée.
  • Faites de l’exercice le jour de votre évènement. Sentez-vous bien, brûlez des calories et rappelez-vous que vous travaillez dur.
  • Déterminez à l’avance au moins deux façons de détourner votre attention de la nourriture.
  • Si vous vous laissez tenter par une boisson alcoolisée, prenez-la en fin de repas. Ne laissez pas votre verre de vin déterminer la quantité de nourriture que vous allez manger.