Garder son optimisme en période d’isolement

Conseil d’experts sur la façon de gérer les émotions ressenties.

La pandémie de COVID-19 entraîne probablement une tension sur la santé mentale d’un bon nombre d’entre nous. Nous avons demandé à quelques experts de nous expliquer les émotions ressenties et de donner des conseils sur la façon de garder son optimisme tout au long de cette période d’incertitude.

« Bien des gens souffrent de grande anxiété, de tristesse ou de dépression, éprouvent un sentiment de perte ou de deuil ou ressentent encore de la peur, de l’ennui, de la solitude, de la frustration et même de la colère », explique la Dre Gail Saltz, professeure agrégée en psychiatrie à la Weill-Cornell School of Medicine du NY Presbyterian Hospital et animatrice du balado Personology sur la plateforme iHeartMedia. « Vraiment, la peur de la maladie, la perte d’argent et l’isolement forcé à la maison font naître la gamme complète d’émotions négatives. »

 

Elle ajoute que les personnes seules pendant la période actuelle ressentiront peut-être particulièrement des sentiments de solitude et d’isolement.

 

« La situation risque d’être très difficile lorsqu’on est privé du soutien associé au magasinage, à la préparation des repas et à l’entretien de la maison ainsi que d’un étroit soutien physique et émotionnel. Il devient alors d’autant plus important de garder contact avec les autres par téléphone, FaceTime, Skype, etc. » 

 

Elle recommande également de structurer les journées d’une certaine façon –au moyen d’un calendrier, par exemple – en cas de solitude, car le fait de suivre un horaire et de rester organisé aide. 

 

« Toutefois, le plus important, c’est de prendre soin de sa santé émotionnelle en parlant avec d’autres gens, en exprimant les sentiments ressentis, en se rendant utile auprès des autres quand c’est possible et en demandant de l’aide pour soi-même en cas de besoin », précise Gail. 

 

Chez certaines personnes, la solitude et le stress font naître des envies – souvent d’aliments réconfortants riches en glucides – « en vue de combler ce vide émotionnel ressenti comme une dépossession », poursuit-elle.

 

Un tel comportement pendant une période prolongée risque d’entraîner des sentiments d’inconfort, de culpabilité et dégoût de soi-même, créant alors un « cercle vicieux ». Pour éviter cette situation, la professeure recommande de faire appel à d’autres techniques pour se sentir mieux. 

 

Elle suggère la pratique de pleine conscience ou des exercices aérobiques pour stimuler l’humeur et diminuer le stress, la préparation de repas sains et délicieux, une séance de danse sur la musique préférée ou une conversation avec un ami.

 

Le fait de mettre l’accent sur la gratitude constitue une autre tactique de défense contre les émotions négatives.

 

« Essayez de profiter du moment pour reconnaître vos petits bonheurs. Malgré les nombreuses variables inquiétantes et imprévisibles, nous sommes toujours en mesure de mettre l’accent sur ce que nous avons. Nous savons tous que nous devrions exprimer notre gratitude, mais si vous en faites une habitude pendant une période sombre, vous arriverez probablement à la garder par la suite, lorsque les choses s’améliorent », déclare Nicole Arzt, thérapeute matrimoniale et familiale agréée qui fait partie du comité consultatif de Family Enthusiast

 

Elle suggère également d’utiliser les « belles choses » – vous savez, la vaisselle en porcelaine fine, les verres de réception ou les serviettes d’invité? 

 

« Bon nombre d’entre nous gardent de “belles choses” en vue d’une occasion spéciale. Une bonne bouteille de vin, une belle chandelle, une lotion de luxe ou un parfum fin. L’occasion spéciale est maintenant arrivée, aussi étrange que cela puisse paraître. L’occasion, c’est votre vie. La pandémie nous fait comprendre que la vie change tellement rapidement – si vous attendez que quelque chose arrive, ce quelque chose n’arrivera peut-être jamais. » 

 

Nicole indique aussi qu’une thérapie en ligne représente une option pour beaucoup de personnes et fait remarquer qu’un certain nombre de thérapeutes propose des services de télésanté en ce moment. 

 

« Même si vous avez l’impression que vous maîtrisez la situation, une conversation avec un professionnel vous aidera à vous sentir soutenu. De plus, vous y apprendrez sûrement des façons utiles de gérer votre stress », conclut-elle.