Faites en sorte que l’exercice soit agréable

Appliquez ces six conseils de pros pour que le temps que vous consacrez à la mise en forme soit la meilleure partie de votre semaine.

Nous ne considérons pas toujours l’exercice comme une activité « amusante ». L’idée de mettre le pied sur un tapis roulant remplit même certaines personnes d’effroi, pas vrai?

 

Heureusement, il y a une excellente nouvelle : vous pouvez facilement entreprendre de petites démarches pour que les séances de conditionnement physique que vous redoutez peut-être se transforment en entraînements que vous anticipez avec plaisir et qui, pour ainsi dire, vous procurent un réel sentiment de bonheur. Commençons donc par ces six astuces.

 

 

1. Choisissez une activité qui vous plaît

 

Si vous n’aimez pas l’exercice et que pour vous, l’exercice consiste à faire du jogging sur un tapis roulant, changez votre façon de voir les choses, dit Heather Milton, principale physiologiste de l’exercice au NYU Langone’s Sports Performance Center. « Vous n’avez pas besoin de vous adonner à ce qui est populaire ou à ce que vos amis vous recommandent. » Il existe sûrement une activité qui vous convient. Vous n’avez qu’à la trouver.

 

Tout d’abord, pensez aux types de mouvements que vous aimiez exécuter lorsque vous étiez enfant. Peut-être s’agissait-il de nager ou de marcher en forêt le samedi après-midi? Sélectionner une activité que vous prenez réellement plaisir à effectuer et ne pas établir des attentes trop exigeantes en ce qui vous concerne peuvent aider à accroître la satisfaction et à réduire la déception possible de ne pas pouvoir respecter des horaires ou des objectifs irréalistes, explique Matt Delaney, C.S.C.S., entraîneur à New York.

 

 

Même après avoir cerné une activité qui vous plaît, variez votre routine de temps à autre. Non seulement vos muscles en profiteront, mais aussi la diversité tiendra l’ennui à distance. « Si votre entraînement devient monotone, vous serez moins porté à poursuivre vos efforts », précise M. Delaney. Songez au meilleur complément aux mouvements que vous privilégiez. Par exemple, si vous aimez faire du jogging dans votre quartier, équilibrez l’impact de vos pas sur le pavé en vous étirant les jambes durant un cours de yoga en fin de semaine. Cette stratégie atténuera les douleurs et modifiera votre routine.

 

 

2. Montez le son

 

« Vous pouvez prendre plaisir à bouger en associant l’exercice à la musique dont vous raffolez », conseille le psychologue clinique Michael Brustein, Psy.D. « Courir en écoutant de la musique qui vous fait vibrer peut rendre le mouvement agréable et libérateur et vous donner l’impression de danser. »  Hausser le volume alors que vous vous entraînez peut aussi vous aider à demeurer fidèle à votre routine d’exercice, selon une étude de l’University Health Network.

 

 

3. Sortez du gym

 

« L’idée de passer une heure au centre de conditionnement physique peut être angoissante », indique M. Brustein. Si vous vous fixez un objectif plus facile à gérer, cela vous semblera moins ardu, dit-il. Voici quelques suggestions : prenez 10 minutes de plus pour marcher au resto avec un collègue afin de chercher votre dîner plutôt que de vous le faire livrer. Ou, si vous habitez en ville, profitez d’une belle matinée pour marcher au travail plutôt que de prendre un taxi. De petits changements peuvent avoir tout un impact.

 

 

4. Exercez-vous avec un ami

 

Renouez avec des amis au centre de conditionnement physique. Une étude de l’University of Aberdeen a révélé que s’entraîner avec un partenaire peut vous amener à vous entraîner plus souvent surtout lorsque votre partenaire vous offre de l’appui. « Vous entourer de personnes semblables qui ont des objectifs semblables est très important », souligne Mme Milton. « Vous obtenez un solide système de soutien et non pas seulement un entraîneur qui vous dit "Vas-y! Continue!". Fréquemment, cette personne comprend que ce n’est pas facile. Elle fait partie de votre équipe. »

 

 

5. Concentrez-vous sur les petites victoires

 

« Il y a bien des façons d’évaluer votre succès lorsqu’il est question d’activité », souligne Mme Milton. Le pèse-personne n’est pas le seul indicateur de progrès. Mme Milton recommande de noter des choses comme comment vous vous sentez après l’exercice ou combien de poids vous soulevez. Ainsi, plus vous demeurerez fidèle à votre routine de mise en forme plus vous pourrez constater votre progrès. Et les jours où rien ne semble fonctionner, n’oubliez pas qu’établir simplement l’exercice en tant qu’habitude est une victoire en soi.