À faire et à ne pas faire lors d’une séance d’entraînement en portant un masque

Vous vous demandez comment porter correctement un masque pour le visage en faisant de l’exercice? Les experts en santé peuvent vous donner tous les conseils sur les pratiques exemplaires et les erreurs les plus courantes.

Depuis que les lignes directrices en matière de santé publique ont souligné l’importance de porter des couvre-visages pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus, ceux-ci ont été imposés presque partout aux États-Unis.

Alors que certains États imposent le port du masque seulement à l’intérieur, d’autres l’imposent à l’intérieur et à l’extérieur lorsque l’éloignement social n’est pas possible. Les CDC adoptent une approche plus prudente et recommandent de porter un couvre-visage en public ainsi qu’en présence de personnes ne vivant pas dans votre foyer, en plus de respecter l’éloignement social.

Ces règles sont particulièrement essentielles pour les personnes qui font de l’exercice, car une respiration lourde et rapide peut exacerber la propagation du virus, selon Roger E. Adams, entraîneur personnel et nutritionniste, Ph. D., CISSN.

« Plus l’intensité de l’exercice que nous faisons est élevée, plus notre respiration peut devenir difficile et forte », mentionne-t-il. « Lorsque nous respirons fort à la suite d’un exercice physique, une plus grande quantité de gouttelettes sortent de notre nez et de notre bouche et se dispersent à une distance plus longue. » Une étude des Pays-Bas indique que si la distance de deux mètres est sans danger entre deux personnes, elle n’est pas suffisante entre deux personnes qui font de l’exercice sans masque.

Donc, que vous retourniez dans un centre de conditionnement physique récemment rouvert ou que vous planifiiez de faire du vélo avec un ami, assurez-vous de suivre les lignes directrices en matière de santé publique concernant le port du masque. Bien qu’il n’y ait pas de mandat fédéral aux États-Unis, il peut y avoir une ordonnance locale qui exige que vous portiez un couvre-visage en faisant de l’exercice. Lisez ce qui suit pour découvrir comment vous pouvez demeurer en sécurité le plus confortablement et efficacement possible :

À FAIRE : accepter que vous puissiez ne pas vous sentir à l’aise pendant un certain temps.

Il vous faudra du temps pour vous habituer à porter un masque, surtout en faisant des activités qui vous rendent essoufflé. « Ce n’est pas agréable, mais c’est mieux que d’attraper la COVID-19 ou de la donner aux gens qui vous entourent », indique le spécialiste certifié en force et en conditionnement physique Alex Tauberg, DC, certifié CSCS. « Un peu d’inconfort pour protéger les autres en vaut la peine. »

Selon l’American Lung Association, aucun masque chirurgical ou en tissu n’empêche l’air de qualité de pénétrer dans vos poumons. Ce qui signifie qu’ils sont parfaitement sécuritaires. « Le port du masque peut donner l’impression que la respiration est un peu plus difficile, mais une fois que l’individu s’y est habitué, sa façon de respirer s’adaptera et elle ne sera plus aussi encombrante », ajoute M. Adams.

Réduisez d’abord l’intensité et la durée de vos séances d’entraînement. Une fois que vous vous êtes habitué à faire de l’exercice en portant votre masque, recommencez à en faire comme avant. Par exemple, vous pouvez commencer par marcher ou faire des étirements, puis progresser vers un entraînement à intervalles à intensité élevée ou à des cours de cardio.

À NE PAS FAIRE : faire de l’exercice en portant un masque si vous avez des problèmes de santé sous-jacents.

Selon M. Tauberg, les problèmes de santé sous-jacents, tels que les problèmes cardiovasculaires et respiratoires ou l’asthme, peuvent empirer les difficultés respiratoires lorsque l’on porte un masque. Si vous souffrez (ou si vous craignez de souffrir) d’un de ces problèmes, consultez votre médecin avant de faire de l’exercice en portant un masque. Au besoin, faites de l’exercice à la maison ou à l’extérieur, loin des autres, pour ne pas avoir à porter de masque.

À FAIRE : suivre les directives pour choisir un masque.

Quel que soit le type d’activité que vous envisagez d’entreprendre, qu’il s’agisse de faire du jogging dans le quartier ou de vous promener à l’épicerie, il est important de vous assurer que vous portez le bon type de masque. Voici quelques éléments qu’il faut considérer selon les experts en santé publique lors de l’achat d’un masque réutilisable.

  • Tissu : recherchez des masques composés de deux (ou plusieurs) couches de tissu respirant et lavable comme le coton. Évitez tout ce qui est fabriqué avec un matériau non respirant comme le vinyle ou conçu avec des ouvertures de ventilation.
  • Taille : assurez-vous que le masque couvre complètement votre nez ainsi que votre bouche et qu’il est bien ajusté à votre visage. Il ne doit pas y avoir d’espace sur le dessus ou les côtés.
À FAIRE : porter son masque correctement.

Un masque qui est suspendu à votre visage d’une manière ou d’une autre ne signifie pas qu’il vous protège, vous et votre entourage, contre les infections. « Porter un masque en le plaçant sous le nez ou d’une autre manière non involontaire est inutile », affirme M. Tauberg.

À titre de rappel : les CDC recommandent de porter un masque propre et bien ajusté sur votre nez et votre bouche et sous votre menton.

À NE PAS FAIRE : déposer son masque sur une surface.

Si vous devez enlever votre masque pour vous essuyer le visage ou prendre une gorgée d’eau, il faut le garder dans votre main ou votre poche au lieu de le déposer sur une surface. Certaines études, dont une publiée dans le New England Journal of Medicine, ont découvert que le coronavirus peut demeurer sur des surfaces pendant plusieurs jours. Toutefois, le médecin spécialiste des maladies infectieuses du Johns Hopkins University Center for Health Security Amesh Adalja, MD, indique qu’il y a beaucoup moins de chances que la transmission se fasse à partir de surfaces. « Il s’agit d’un moyen secondaire d’attraper le virus », explique-t-il. Si une personne est à haut risque ou simplement trop préoccupée, il recommande d’emporter un sac Ziploc pour ne pas avoir à mettre son masque sur une surface quelconque.

À FAIRE : laver son masque après CHAQUE séance d’entraînement.

Les CDC recommandent de laver les masques en tissu après qu’ils ont été utilisés – et cela s’applique de toute évidence à l’exercice physique. « Comme pour tout autre vêtement d’entraînement, vous devez vous assurer de nettoyer votre masque après avoir fait de l’exercice », affirme M. Adams. « Ne gardez pas un masque sale dans votre sac de sport et ne le portez pas à nouveau sans le nettoyer. Gardez plutôt des masques jetables de rechange dans votre sac, au cas où vous oublieriez de laver le vôtre ou auriez besoin d’en mettre un deuxième. » (Vous recherchez un nouveau masque réutilisable à porter les jours de lavage? Créez votre propre solution de masque WW!)

À NE PAS FAIRE : baisser son masque pour parler.

Même si vous croyez qu’il est nécessaire que votre copain d’entraînement vous entende bien malgré la musique forte, ne cédez pas à la tentation de baisser votre masque, même si ce n’est que pour un moment. « Le fait de baisser son masque pour parler est un grand faux pas et fait en sorte qu’en porter un est inutile », explique M. Adams. Gardez-le sur votre visage et demandez aux autres de faire de même, tout en parlant, même dans des environnements extérieurs.

Vous recherchez des conseils d’experts en matière de mise en forme? Consultez le blogue de The Vitamin Shoppe’s What’s Good.

--

Remarque : les recommandations en santé publique concernant la COVID-19 continuent d’évoluer à mesure que les chercheurs en apprennent davantage sur le virus et ses effets. Les renseignements contenus dans le présent article peuvent ne pas refléter les plus récentes lignes directrices. Pour des renseignements à jour au sujet de la COVID-19, visitez le site Web des CDC.

--

Cet article a été écrit à l’origine par Jenn Sinrich pour whatsgoodbyv.com et a été réutilisé ici avec autorisation.