Des activités extérieures amusantes pour être plus en forme

Dirigez-vous au parc pour des activités agréables et relaxantes.

Une excursion dans un parc est un excellent moyen de se détendre et d’être actif, et les avantages peuvent être encore plus grands que vous ne l’imaginez. « Tout exercice est bon à faire, mais l’exercice à l’extérieur est particulièrement bénéfique », explique Lou Schuler, certifié CSCS, auteur de Strong: Nine Workout Programs for Women to Burn Fat, Boost Metabolism, and Build Strength for Life. « Votre corps doit s’adapter au terrain, à des facteurs qui n’entrent pas en ligne de compte lorsque vous êtes à l’intérieur sur un tapis roulant ou un vélo d’exercice. »

 

Voici quelques activités de plein air qui mettront votre corps à l’épreuve et ajouteront un élément que certains oublient parfois : le plaisir!

 

 

Course/marche

 

Les parcs sont parfaits pour les exercices les plus simples : ils sont munis d’espaces verts et de sentiers (pavés et non pavés). « La course à pied est plus intense que la marche », affirme Gunnar Peterson, certifié CSCS, un entraîneur personnel basé à Beverly Hills, en Californie. « La marche suit de très près la course en matière d’intensité, surtout si vous augmentez la cadence et gravissez quelques côtes. » Formez un groupe et attaquez les kilomètres ensemble.

 

 

Soccer

 

Bien que la course, qui fait partie intégrante de ce sport, soit évidemment bonne pour votre fréquence cardiaque, le plus grand avantage provient des changements de vitesse et de direction, affirme Lou. Vous courez, vous marchez, vous courez d’un côté, puis de l’autre. Le soccer n’est en fait qu’une longue séance d’entraînement à intervalles qui met vos muscles à l’épreuve de toutes les façons possibles.

 

 

 

Le touch-football

 

Si vous passez plus de temps à jouer qu’à faire le caucus, c’est un excellent entraînement. « Ce sport fait travailler les jambes, le bas du corps, les muscles du tronc et le bas du dos », explique Robert G. McMurray, Ph. D., un professeur émérite en nutrition et en science de l’exercice et du sport à l’Université de la Caroline du Nord. Mais souvenez-vous : si vous ne faites pas souvent d’exercice physique, vous risquez fort d’être courbaturé le lendemain. Allez-y lentement afin de ne pas vous blesser.

 

 

Cyclisme

 

Comme les machines elliptiques, les vélos sont un bon exercice parce qu’ils sont doux sur les genoux. « Ce n’est pas un exercice qui demande de la force, c’est pourquoi les personnes qui font de l’embonpoint ont moins de difficulté à faire du vélo que de la course à pied », explique-t-il. Il a souligné qu’une personne peut très facilement brûler un nombre considérable de calories en pédalant plus vite, en montant une côte ou en faisant face au vent. Ou vous pouvez simplement pédaler sur le sentier et profiter de la vue.

 

 

Patins à roues alignées

 

« Comme la pratique de cette activité exige beaucoup d’équilibre, elle travaillera les muscles de votre tronc », confirme M. Peterson. « Et, comme chaque jambe pousse à tour de rôle, c’est un entraînement très régulier qui ne dépend pas seulement de votre jambe forte. » Cette activité, qui est considérée comme une activité demandant de la force, est tout de même préférable parce qu’elle est douce pour les genoux. McMurray considère le patinage comme une activité modérée ou intense, selon la force avec laquelle vous vous poussez.

 

 

Jouer à la balle

 

Si vous jouez avec un lanceur quelque peu compétent, ce ne sera pas une séance d’entraînement très exigeante. Mais si vous jouez à la balle avec, par exemple, un enfant de neuf ans, ce sera un bon entraînement de courir après la balle. « Le mouvement du lancer fait travailler vos épaules, votre tronc et vos fessiers, mais faites attention de ne pas vous blesser à l’épaule », dit Peterson. Pour éviter de vous blesser, il vous suggère de commencer vos tirs assez près de votre partenaire, puis d’augmenter lentement la distance entre vous au fur et à mesure que vous vous échauffez. En quête d’un plus grand défi? Lancez plutôt un Frisbee!

 

 

 

Jeu de fers à cheval

 

Le mouvement du lancer par en dessous travaille vos biceps, et se pencher vers le bas pour ramasser les fers à cheval travaille le bas de votre dos. Mais ne vous attendez pas à passer du terrain de fers à cheval à une compétition de conditionnement physique. Pour gagner en intensité et pour éviter d’accroître la différence de force entre votre côté fort et l’autre, Gunnar Peterson vous suggère d’alterner vos lancers, un de la main droite et le suivant de la main gauche.