Épanouissement

De l’énergie à revendre!

La plus folle saison de l’année approche à grands pas et il faut se préparer à entrer dans la danse. Appliquez ces remèdes ultrarapides pour soigner votre corps et garder le sourire.

 

Il m’arrive plusieurs fois par jour de me transformer en véritable zombie. Rien de surprenant à cela puisque j’ai donné naissance par césarienne il y a quelques mois, alors que mon mari a commencé un nouvel emploi (avec des heures de fou) et que nous avons déménagé dans une nouvelle région du pays (au milieu d’une tempête de neige!). Inutile de louer un film de zombies, quand je n’ai qu’à me regarder dans un miroir. Nous vivons tous nos regains et nos baisses d’énergie, bien sûr. Selon la médecin Eva Cwynar, professeure clinicienne adjointe à UCLA et auteure du livre Vaincre la fatigue : Accroître son énergie en huit étapes, nos vies plus qu’occupées et notre déficit chronique du sommeil sont autant de voleurs d’énergie, mais elle cite aussi la consommation d’alcool, le vieillissement et la mauvaise alimentation. Et nous voilà maintenant rendus à l’une des époques les plus occupées et les plus stressantes de l’année. On pourrait même dire qu’on s’y enfonce. Mais tout n’est pas perdu! Considérez ces quelques remèdes comme un cadeau que vous vous offrez en cette période des fêtes. Ceux-ci n’exigent pour la plupart qu’une minute ou deux (voire quelques secondes) pourtant, ils peuvent nous fournir un regain d’énergie et d’enthousiasme, qui nous portera jusqu’au Nouvel An.

Partie 1 : Les sources d’énergie

Passez au vert

Le café, c’est bon au réveil, mais boire du thé vert donne de l’énergie toute la journée. Comme l’explique le médecin Woodson Merrell, auteur de l’ouvrage The Source : Unleash Your Natural Energy, Power Up Your Health, and Feel 10 Years Younger, une tasse de café peut nous relancer physiquement le matin, mais si on en prend plus, on risque de tomber en panne plus tard. Le thé vert contient lui aussi de la caféine (quoique beaucoup moins que le café), mais il dispose également d’un ingrédient, la théanine, qui produit un effet apaisant. « Ça élève doucement notre niveau d’énergie sans le jeu de montagnes russes du café », précise Dr Merrell. « C’est donc une énergie durable. »

Maximisez votre magnésium

Selon une étude publiée par Santé Canada en 2012, plus de 34 pour cent des Canadiens de 19 ans et plus consommaient des quantités de magnésium inférieures au besoin moyen estimatif. Or, la fatigue est un symptôme très commun d’une carence en magnésium, même légère, affirme la médecin Holly Phillips, qui a exposé ses théories dans le livre The Exhaustion Breakthrough. « Le magnésium contribue à la synthèse du glucose des aliments en énergie. Donc s’il nous en manque même juste un peu, notre niveau d’énergie va chuter. » Le problème ne se limite pas à une mauvaise alimentation, ajoute-t-elle, puisque les hormones libérées lorsque nous subissons du stress peuvent aussi évacuer le magnésium de notre système. Les noix de cajou, les amandes et le yogourt faible en gras constituent tous d’excellentes sources de magnésium sans compter que ces aliments peuvent servir de collations en tout temps.

Faites le plein de protéines

Bien qu’il soit tentant de ne manger que des fruits au réveil, le corps a besoin d’une source d’énergie plus durable : il lui faut des protéines. « Les gens prétendent qu’ils s’alimentent bien parce qu’ils mangent des légumes, des céréales et des fruits »,  explique Dre Cwynar. « Mais ce sont tous des glucides et si on ne mange que ça toute la journée, on va s’épuiser parce qu’on doit sécréter trop d’insuline. » Lorsque notre glycémie chute, on se sent drainé. Une solution facile : consommer des glucides sains avec des protéines. Un peu de beurre d’amande sur une demi-banane, par exemple, ou du yogourt grec mélangé à une boisson fouettée.

Partie 2 : Les élixirs de jouvence

Créez des rituels du soir

Il s’agit de suivre une routine qui signale que notre journée est terminée, par exemple, en mettant son pyjama ou en se débarrassant de son soutien-gorge aussitôt qu’on rentre du travail. Cela commence le processus de relaxation physique et mentale qui prend environ trois heures et qui prépare un sommeil réparateur, explique Dre Phillips. Plus près de l’heure du coucher, on devrait se livrer à un rituel nocturne apaisant, comme prendre un bain chaud avec des sels d’Epsom et de l’huile de lavande tout en profitant d’une petite tasse de cacao, suggère le médecin Jacob Teitelbaum, à qui l’on doit le volume From Fatigued to Fantastic!. Si on pratique cela régulièrement notre système va commencer à décompresser quand on pense à la routine du soir.

Renouez avec Les Boys

Lorsqu’on est exténué, même regarder un nouvel épisode de notre émission préférée peut nous demander un trop grand effort. (« Attends, que vient de dire Marie Lamontagne? Recule! ») « Mais revoir des épisodes de vieux téléromans qu’on a beaucoup aimés, c’est comme s’envelopper dans une confortable robe de chambre, parce que l’on connaît déjà le fil de l’histoire », souligne Dre Phillips. « On n’a qu’à se laisser emporter. » En fait, une étude de l’Université de l’État de New York a révélé que les gens qui avaient choisi des rediffusions au lieu de nouvelles émissions, après avoir exécuté une tâche exigeant beaucoup d’effort mental, avaient eu plus de facilité à résoudre une énigme et affichaient aussi une meilleure humeur, ce qui porte à croire que les vieilles émissions avaient exercé un effet réparateur sur le cerveau.

Trouvez votre flux

On pourrait croire que le fait d’accomplir plus de travail chaque jour viendrait ajouter à notre stress. Mais ce n’est pas le cas si on poursuit des tâches qui nous aideront à atteindre notre « flux », c’est-à-dire un état psychologique sain dans lequel on perd totalement la notion du temps. « Tout notre bavardage intérieur se tait et l’inspiration monte en flèche. On arrive alors à un sommet d’intense concentration », explique Dre Phillips. Et qu’en retire-t-on? Selon une étude parue dans le Journal of Organizational Behavior, les gens qui ont atteint cet état de flux pendant la journée ont dit avoir plus d’énergie le soir. Une façon de trouver son flux, c’est de prendre le temps de se consacrer aux choses qu’on aime. L’essentiel, c’est de se délecter de ce que l’on vit à l’instant même.

Partie 3 : Les moyens de décupler ses forces

Oxygénez le cerveau

Les amateurs de trampoline appellent cela le « rebond » pour une bonne raison. Une dose rapide d’exercice, qui fait monter le rythme cardiaque, peut nous donner un regain d’énergie. Mais Dre Cwynar recommande le sautillement qu’elle voit comme une méthode particulièrement efficace. Idéalement, on pourrait se procurer une minitrampoline, comme le modèle de 36 pouces par Stamina (52 $ sur amazon.ca), qu’on peut garder sous le lit ou dans son bureau. Mais si ce n’est pas possible, on peut quand même sauter. « Trois ou quatre sauts suffiront à augmenter notre niveau d’énergie », affirme Dr Merrell. Une autre possibilité : la posture du chien tourné vers le bas. Dans cette pose de yoga, le cerveau se retrouve sous le cœur, ce qui accroît le flux sanguin vers la tête. « En oxygénant ainsi le cerveau, on lui donne plus d’énergie, ce qui facilite la concentration », explique Dre Phillips.

Repensez votre liste de tâches

Pour composer avec une vie trop occupée, on peut créer une liste de « choses à ne pas faire », c’est-à-dire toutes ces tâches que l’on peut éviter, déléguer ou remettre à plus tard, précise Dre Phillips. Les plages de temps ainsi libérées pourront ensuite être réservées pour des activités de « repos actif » comme un souper avec les copines ou une promenade au parc, qui exercent un effet régénérateur et revitalisant. « Il ne s’agit pas seulement de supprimer des tâches qui sapent notre énergie, mais aussi de les remplacer par des activités énergisantes », dit-elle.

Réveillez vos oreilles

Les méridiens énergétiques du corps sont des canaux internes qui passent par les lobes des oreilles. Ils sont ciblés pendant l’acupuncture et il s’avère qu’en les massant on peut stimuler notre système, dit Dr Teitelbaum. Pour contrer une baisse d’énergie, saisir chaque lobe entre le pouce et l’index et masser doucement de haut en bas les côtés des oreilles pendant 10 à 15 secondes.