Épanouissement

Cultiver la gratitude

Nourrissez votre bonne humeur et votre santé en adoptant une attitude reconnaissante

Cliquez ici pour pour accéder au sujet de cette semaine

La gratitude, c’est cette vertu parfois insaisissable dont nous entendons parler tout le temps. Mais qu’en est-il exactement et comment peut-on la pratiquer?

Lisa Shouldice, psychothérapeute agréée de Toronto dont la clientèle compte des particuliers, des couples et des familles, définit la gratitude comme « une façon d’entretenir des sentiments positifs en esprit et d’exprimer activement sa reconnaissance pour tous les bienfaits que l’on reçoit ».

Elle insiste sur l’idée que la gratitude comporte une composante active et qu’il existe de nombreuses façons de l’exprimer. C’est un mode de vie souvent associé à une approche spirituelle (mais pas nécessairement religieuse). Par ailleurs, les chercheurs en santé s’intéressent de plus en plus à cet aspect.

La pratique de cette vertu offre plusieurs bienfaits, constate Lisa Shouldice, notamment une meilleure santé émotionnelle, mentale et physique. Elle explique que le fait de réfléchir aux choses dont nous sommes reconnaissants change notre humeur tout de suite et peut réduire la tension artérielle. Les recherches menées par les professeurs Robert A. Emmons de l’Université de Californie et Michael McCullough de l’Université de Miami ont démontré que les gens qui tenaient un journal de gratitude avaient moins souvent besoin de consulter leur médecin et voyaient leurs rapports avec les autres de façon plus positive. Dans l’ensemble, dit Lisa Shouldice, une attitude reconnaissante nous aide à composer avec les tracas de la vie et à aborder notre journée dans un meilleur état d’esprit.

Comment être plus reconnaissant

  • Définir une intention ou une pensée pour la journée. Pensez au déroulement de votre journée et à ce que vous souhaitez accomplir. Si vous vous êtes fixé un objectif précis, vous pourrez vous fonder sur votre intention du jour pour agir en ce sens. Pensez à votre intention ou répétez-la en ressentant de la gratitude pour avoir décidé de vous engager dans cette voie. Vous pourriez, par exemple, entretenir les pensées suivantes : « je vais m’aimer », « je vais faire des choix sains » ou « j’aurai de la reconnaissance pour le fait que je me sens en confiance ».
     
  • Exprimer de la gratitude pour les petits plaisirs. La psychothérapeute Shouldice estime utile de prendre un moment, surtout en début de journée, pour apprécier même les petits plaisirs : notre tasse de café chaud, des chaussettes confortables, le ronronnement du chat recroquevillé sur nos genoux.
     
  • Tenir un journal. Pour vraiment pratiquer la gratitude, Lisa Shouldice recommande de tenir un journal. Ce qu’il y a de merveilleux dans l’écriture, dit-elle, c’est qu’elle active les deux hémisphères du cerveau. La psychothérapeute préconise une approche par petits pas, à trois jours par semaine pour commencer. Il s’agit d’écrire trois choses pour lesquels on est reconnaissant, ce qui ne devrait pas exiger plus d’une minute ou deux. À mesure que ça devient une habitude, on constatera peut-être que l’on passe plus de temps à écrire ce journal de gratitude. Voici un truc pour vous encourager à tenir un journal : Rendez-vous chez le libraire le plus proche et passez un peu de temps à parcourir le rayon de la papèterie. Trouvez un beau cahier qui vous inspire et vous aurez hâte de l’ouvrir chaque fois que vous vous assoyez pour écrire."
     
  • Méditer. Certaines personnes n’aiment pas écrire, souligne Lisa Shouldice, sans porter aucun jugement. La méditation est une solution de rechange tout aussi efficace que la tenue d’un journal. Au lieu d’écrire, on s’assoit dans un endroit tranquille trois fois par semaine pour réfléchir sur les choses, les gens ou les expériences pour lesquels on ressent de la gratitude.

La gratitude, ajoute encore Lisa Shouldice, c’est comme n’importe quelle autre technique, on s’améliore avec la pratique. Pour les sceptiques, elle souligne qu’une attitude de reconnaissance ne veut pas dire qu’on devient naïf devant la vie. La pratique de la gratitude vient tout simplement souligner les bienfaits concrets que l’on reçoit en l’exprimant pour soi par la pensée, l’écriture ou la méditation.