Crème glacée de banane à zéro Points de base et ses cinq saveurs

Oui, oui, vous avez bien lu; une recette de crème glacée à 0 PointsFutés. Cette recette de crème glacée est incroyablement facile à faire; tout ce dont vous avez besoin, ce sont des bananes congelées et un robot culinaire. Il suffit de peler et de trancher deux bananes, de les placer dans un sac de congélation avant de les mettre au congélateur toute la nuit, puis de les mélanger au robot culinaire jusqu’à ce qu’elles soient onctueuses. Lorsque nous avons élaboré cette recette, nous avons essayé diverses combinaisons aromatiques, et comme nous les aimions toutes, voici les cinq recettes : pistache à la vanille (1 PointsFutés), beurre d’arachides aux fraises (1 PointsFutés), brisures de chocolat (1 PointsFutés), érable salé (1 PointsFutés) et café (0 PointsFutés). Et les combinaisons de saveurs sont illimitées. Parfaite pour les végétariens et les végétaliens, la « nice cream » est composée de bananes légèrement trop mûres. Au fur et à mesure que la banane mûrit, l’amidon se transforme en sucre, ce qui donne à la crème glacée un goût naturellement sucré.

Vous vous demandez sûrement pourquoi des bananes écrasées sont à 0 PointsFutés alors que des bananes en boisson fouettée ne le sont pas? Lorsque vous incluez un fruit dans une boisson fouettée, l’expérience de dégustation n’est plus la même. Des recherches démontrent que les liquides ne génèrent pas la même sensation de satiété que celle des aliments solides. Voilà pourquoi : quand vous buvez quelque chose, l’action de mâcher est éliminée, ce qui peut agir sur les signaux entre l’estomac et le cerveau1. Par conséquent, la consommation d’une boisson fouettée ou d’un jus ne procure pas le même sentiment de satiété entre les repas que la consommation d’un fruit2. Lorsque vous mangez de la crème glacée avec une cuillère, vous vivez une expérience de dégustation, et c’est la raison pour laquelle vous avez moins tendance à faire des excès.

1.Cassady BA, Considine RV, Mattes RD. « Beverage consumption, appetite, and energy intake: what did you expect? » Am J Clin Nutr, vol. 95., 2012, p. 587 à 593.

2.Migquel-Kergoat S., Axais-Braesco V., Burton-Freeman B., Hetherington MM. « Effects of chewing on appetite, food intake and gut hormones: a systematic review and meta-analysis ». Physiol Behav, vol. 151, 2015, p. 88 à 96.