Alimentation

Comment se régaler en mangeant moins

Suivez ces douze conseils pour jouir au maximum de vos repas tout en mangeant moins.

La quantité doit-elle passer avant la qualité? Le débat reste ouvert. Mais en ce qui concerne la nourriture, c’est la qualité qui devrait primer. On peut facilement se laisser aller à manger sans réfléchir, surtout si l’on nous présente une grande quantité de nourriture fade confectionnée d’ingrédients de piètre qualité qui n’excitent ni notre goût ni notre odorat. Mais quand on nous sert des aliments complexes d’une grande qualité dans une présentation soignée, il est évident que nous les apprécions davantage. Apprenez à manger moins tout en vous régalant en suivant ces douze conseils simples.

Le récipient a son importance
Le choix du contenant pour la nourriture peut faire une grande différence dans les portions. Un repas se présente mieux dans un plat peu profond que dans un grand bol.

L’ancienne vaisselle est meilleure
Avez-vous déjà remarqué à quel point les assiettes et bols modernes sont tellement plus grands que la vaisselle que nos parents ou grands-parents utilisaient? Selon le mouvement Small Plate, le fait de passer d’une assiette de 30 cm à une de 25 cm peut vous aider à réduire vos portions de 22 %! Courez les marchés aux puces pour trouver quelques belles vieilles assiettes dans lesquelles vous aimerez manger.

Ajouter un peu de contraste
Des études montrent qu’une assiette d’une couleur différente de la nourriture peut nous inciter à moins manger. Essayez diverses combinaisons pour présenter plusieurs couleurs différentes.

Répartir son repas
Si votre repas compte trois composants (par exemple, une protéine, un amidon et une salade), envisagez de servir chacun d’entre eux dans un plat différent. Mettez la salade dans un bol, les pommes de terre sur une petite assiette et l’entrée sur une autre pièce de vaisselle. Vous aurez l’impression d’avoir mangé un somptueux repas à trois services.

Choisir de grands verres
Selon des études, la verrerie haute et étroite donne l’impression que le volume de liquide est plus élevé, comparativement aux verres courts et évasés.

Adopter la méthode à l’espagnole
À Barcelone, la bière se consomme dans de petits verres appelés cañas pour qu’elle soit froide jusqu’à la dernière gorgée. N’est-ce pas infiniment plus agréable qu’un immense bock de bière tiède?

Servir les plats emportés dans de vraies assiettes
Au lieu de manger directement dans les contenants de styromousse ou d’utiliser des assiettes de carton, servez plutôt la nourriture commandée d’un restaurant dans les assiettes et les bols que vous utilisez normalement pour le souper. Vous aurez ainsi une idée plus claire de la quantité de nourriture que vous êtes en train de consommer, ce qui vous évitera de trop manger.

Laisser la nourriture dans son état naturel
Les petites carottes rôties ou cuites à la vapeur dont on n’a pas coupé la tête se mangent plus lentement. Il faut plus de temps pour manger une salade de cœurs de laitue romaine s’ils n’ont pas été coupés. Croquer un fruit entier permet d’en savourer chaque bouchée en prenant son temps. Mangez un kiwi en creusant la chair à l’intérieur de la peau; on peut déguster un litchi en le pelant lentement; une grenade consommée une graine à la fois est un vrai délice.

Verser certaines boissons dans un bol
Une boisson fouettée matinale peut devenir plus appétissante si on la verse dans un bol et qu’on la garnit de quelques tranches de fruits. Manger à la cuillère demande plus de temps et le plaisir est encore plus vif.

S’abandonner aux goûts prononcés
Le saumon est connu comme « le poisson des gens au régime » parce qu’on a tendance à le consommer en petite quantité en raison de son goût riche et prononcé. C’est la même chose pour les légumes, comme le fenouil dont une petite quantité suffit pour en apprécier le goût pur et marqué. Un fromage fort comme le Stilton offre beaucoup de saveur en quelques bouchées à peine.

Surtout ne pas compliquer les choses
Essayez de vous en tenir à trois éléments pour un repas, par exemple, une entrée de protéines, un aliment amidonné et une salade. Des études montrent que plus il y a de choses à goûter, plus l’on mange.

Garder les restes pour le lendemain
Si vous raffolez d’un aliment et que vous voulez en prendre une autre portion, rappelez-vous que vous pourrez toujours en reprendre le lendemain si vous en avez encore envie. La recherche scientifique vient appuyer cette affirmation. Une étude en particulier a révélé que, parmi un groupe d’élèves à qui on avait distribué des craquelins, ceux qui en avaient mangé le plus ont exprimé un sentiment de plaisir moindre que leurs congénères qui en avaient moins consommé.