Comment prendre soin de vos masques

Conseils pour qu’ils restent propres et fonctionnels.

Les masques font maintenant partie de notre quotidien et sont obligatoires dans les espaces publics partagés de nombreuses villes canadiennes. Et avec la rentrée des classes, nous allons devoir porter un masque encore plus souvent.

Puisque le port du masque se prolonge, nous devons nous assurer qu’il reste propre et sec afin qu’il nous protège efficacement des germes, notamment du coronavirus, à l’origine de la COVID-19. Voici quelques conseils pour y parvenir.

 

Ne touchez pas le devant de votre masque

 

Vous avez peut-être déjà entendu ce conseil, mais il est extrêmement important. Le devant du masque est la partie la plus contaminée. Il faut donc éviter de la toucher.

« Pour éviter de propager les germes et pour que votre masque reste propre le plus longtemps possible, essayez de ne pas le toucher trop souvent », explique Caleb Backe expert en santé et en mieux-être chez Maple Holistics. « Dans la mesure du possible, utilisez les élastiques pour manipuler le masque et réduire les risques de propagation des germes présents sur vos mains aux zones à haut risque comme la bouche ou le nez. »

 

Faites en sorte qu’il reste propre
 

« Cela peut sembler évident, mais même les masques réutilisables en tissu doivent être lavés plus fréquemment qu’on le pense », explique M. Backe. « Il est recommandé de laver son masque une fois par semaine. Toutefois, si vous voulez être sûr d’éviter la propagation des germes ou si vous êtes amené à vous trouver dans un endroit très fréquenté, comme l’école, il est préférable d’utiliser un nouveau masque au début de chaque journée. Vous devrez alors le laver plus fréquemment pour vous assurer que vous ne vous exposez pas accidentellement à des germes. »

 

Tsippora Shainhouse, dermatologue agréée, M.D., FAAD explique également que les masques devraient être lavés après chaque utilisation, dans la mesure du possible, en particulier s’ils deviennent humides ou mouillés à force de respirer ou de parler.

Pour les enfants qui retournent à l’école cette année, la Dre Shainhouse, qui exerce dans le cabinet privé SkinSafe Dermatology and Skin Care à Beverly Hills, suggère d’en mettre un de rechange dans leur sac à dos afin qu’ils puissent changer de masque si celui-ci devenait humide au cours de la journée. « Ils éviteront les irritations cutanées et les éruptions sur le bas du visage », explique-t-elle.

 

Lavage

 

« Laver son masque permet d’éliminer physiquement les bactéries, les virus et les levures, ainsi que le sébum, le maquillage et les produits cosmétiques qui s’accumulent sur le tissu », explique la Dre Shainhouse. « Laver son masque prévient les infections cutanées, les irritations de la peau et même les éruptions d’acné (ou maskne). »

Lavez vos masques en tissu avec votre linge ou lavez-les à la main, selon ce qui vous arrange.

  • À l’eau chaude : « L’eau chaude est la meilleure solution pour tuer les organismes installés sur le tissu », explique la Dre Shainhouse. « Lavez vos masques à la température maximale recommandée en fonction du tissu. »
  • Optez pour des détergents sans parfum ni colorant : La Dre Shainhouse suggère d’utiliser des produits sans parfum ni colorant pour minimiser les risques d’irritations ou de dermatite de contact allergique. Les parfums et les colorants se déposent sur le tissu et s’activent au contact continu avec la peau, précise-t-elle, surtout lorsque le masque devient humide à force d’être porté. Dites également adieu à l’adoucissant si vous êtes sujet à l’acné et aux allergies cutanées. L’assouplissant « enduit le tissu, peut boucher les pores et risque de déclencher des éruptions d’acné ou des allergies de contact », explique la Dre Shainhouse. En revanche, si vous avez la peau sèche ou sensible, ou même de l’eczéma, l’assouplissant peut contribuer à rendre le tissu de votre masque plus doux et moins irritant pour votre peau. Quoi qu’il en soit, privilégiez un produit sans parfum ni colorant.
  • Et l’eau de Javel? Si vous lavez votre masque avec le reste de votre linge, la Dre Shainhouse dit qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’eau de Javel à votre brassée. Cependant, si vous lavez votre masque à la main, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) recommandent d’ajouter quatre cuillères à café de l’eau de Javel par litre d’eau et de laisser tremper cinq minutes. Lavez ensuite votre masque avec du détergent ou du savon et rincez-le. Si vous utilisez de l’eau de Javel, la Dre Shainhouse souligne que « les solutions de rechange à l’eau de Javel qui ne décolorent pas les vêtements peuvent ne pas avoir le même effet germicide que l’eau de Javel classique. Lisez bien l’étiquette si tel est votre objectif. »

 

Séchage

 

Après avoir lavé votre masque, il est temps de passer au séchage. Peu de solutions s’offrent à vous, la meilleure étant de le mettre à la sécheuse avec vos vêtements.

« La sécheuse à haute température est idéale pour tuer les organismes persistants sur le tissu », explique la Dre Shainhouse.

Si votre tissu ne passe pas à la sécheuse ou si vous n’avez pas de sécheuse, la Dre Shainhouse suggère de poser le masque à plat ou de l’accrocher pour le faire sécher.

Assurez-vous qu’il est complètement sec avant de le porter à nouveau. « Un masque humide peut contribuer à la prolifération des bactéries, des moisissures et des levures, et rendre le tissu plus perméable aux particules respiratoires contenant des virus », précise-t-elle.

Vous pouvez également sécher votre masque en plein soleil, ajoute-t-elle, « car il est prouvé que les rayons UVC tuent les coronavirus. »