Épanouissement

Comment parler de la COVID-19 à vos enfants

Voici comment comprendre ce que vos enfants peuvent ressentir et répondre à leurs questions.

Avec l’été qui approche, vos enfants se demandent peut-être pourquoi les choses sont si différentes cette année, pourquoi ils ne peuvent pas donner des câlins à leurs amis et pourquoi la situation est si effrayante et incertaine. Tout le monde doit gérer les émotions complexes que la pandémie a soulevées, y compris les enfants. Ils peuvent avoir beaucoup de questions et ils ont probablement besoin d’être rassurés plus que la normale. Voici comment leur parler de la COVID-19 et de tous les sentiments qui surgissent.

« Beaucoup d’enfants ont peur, certains de tomber malades eux-mêmes, mais la plupart craignent d’infecter leurs amis et les membres de leur famille. Les enfants veulent avoir le sentiment de protéger leur entourage, donc même lorsqu’ils sont frustrés par les mesures d’éloignement, les fermetures d’établissements communautaires et l’annulation de l’école, des camps et des activités sportives, ils comprennent pourquoi en règle générale », explique la pédiatre Dre Cara Natterson, créatrice de OOMASK

« Il est toutefois important de reconnaître leur sentiment de frustration », ajoute-t-elle. « N’oubliez pas de reconnaître leur déception face à l’annulation des nombreuses activités qu’ils attendaient avec impatience. Mais mettez les choses en perspective et rappelez-leur ce qu’ils ont de plus précieux, surtout la santé. »

« Les sentiments les plus courants chez les enfants sont l’anxiété, l’inquiétude, la peur, l’accablement et la confusion. Votre enfant fait peut-être plus de crises de colère », déclare la spécialiste du développement et du sommeil chez l’enfant à Batelle, Megan Elizabeth Sedlacek (que l’on surnomme miss Megan). « Lorsqu’un enfant ne peut pas réguler ses émotions facilement ou n’a pas les compétences langagières nécessaires pour exprimer ce qu’il a vraiment en tête, il se sent dépassé. »

Alors, comment renseigner vos enfants et les réconforter, sans les bouleverser ou semer la confusion?

« Tous les parents devraient informer leurs enfants sur le coronavirus et la pandémie : une bonne information est essentielle pour prévenir une nouvelle propagation », déclare la pédiatre. « Cependant, la façon dont les parents en parleront aux enfants variera selon l’âge. »

Pour ce faire, Mme Natterson forme trois groupes d’âge généraux :

 

Les enfants d’âge préscolaire : discutez de la situation dans son portrait général

 

Vous pouvez dire quelque chose en ce sens : « Il y a un nouveau virus qui rend certaines personnes malades; les gens attrapent des virus tout le temps. En fait, tu manques parfois la garderie quand tu attrapes un rhume causé par un virus. Mais ce virus en particulier rend pas mal de gens malades, alors nous essayons de modifier notre comportement afin de nous protéger les uns les autres. C’est pourquoi nous restons à la maison et quand nous sortons, nous portons des masques, nous nous tenons à l’écart des autres et nous nous lavons bien les mains quand nous rentrons à la maison. »

 

Les enfants de la maternelle à la 4e ou 5e année : commencez à entrer dans les détails

 

Pour les enfants plus âgés, c’est la même conversation avec un peu plus d’informations : « Il y a un nouveau virus appelé COVID-19 qui rend certaines personnes malades. Il se transmet de personne à personne lorsque nous toussons, éternuons et même respirons les uns sur les autres. La bonne nouvelle est que la plupart des enfants de ton âge ne sont pas très malades lorsqu’ils sont infectés par ce virus, mais la mauvaise nouvelle est que les personnes plus âgées le peuvent. C’est pourquoi nous restons à la maison et quand nous sortons, nous portons des masques, nous nous tenons à l’écart des autres et nous nous lavons bien les mains quand nous rentrons à la maison. »

 

Les enfants à la fin du primaire et au secondaire : entrez dans les détails

 

« Lisez ensemble des articles sur le virus, sa propagation et les symptômes de l’infection. Soulignez leur responsabilité sociale : lorsqu’ils suivent les mesures d’éloignement et portent des masques, ils contribuent à limiter la propagation du virus et protéger les gens autour d’eux », dit Dre Natterson.

Elle encourage les parents à donner l’exemple à leurs enfants en suivant les protocoles de lutte contre la pandémie. « Portez un masque lorsque vous quittez la maison, lavez-vous soigneusement les mains et gardez une distance physique avec les autres. Elle ajoute : « De plus, trouvez des masques confortables qui ne seront pas contraignants. »

Miss Megan suggère également de limiter l’exposition des enfants aux nouvelles afin de réduire leur anxiété.

« Tenez-vous-en aux faits », dit-elle, « mais atténuez-les pour qu’ils ne les intériorisent pas et ne se sentent pas trop stressés ou inquiets. »

 

Surveillez tant votre santé émotionnelle que la leur

 

Selon miss Megan, la santé émotionnelle est d’une très grande importance ici. 

« Faites preuve d’empathie envers vos enfants pour qu’ils comprennent qu’il est normal de se sentir ainsi. Rassurez-les en leur disant que bientôt la COVID sera de l’histoire ancienne et qu’ils se sentiront mieux. Comme la vie ne sera peut-être pas comme avant et qu’il peut s’agir d’une nouvelle « normalité », il est crucial d’aider les jeunes enfants à développer la résilience émotionnelle nécessaire pour faire face à cette période sans précédent. » 

Elle ajoute qu’il est également important de suivre votre propre mieux-être émotionnel, car « vos enfants ressentiront probablement votre anxiété et vos craintes ».

Pareillement, les enfants reprendront également les idées que vous défendrez. C’est pourquoi, selon miss Megan, il est important, lorsque l’on parle de la pandémie, de « s’assurer de ne pas créer involontairement de la discrimination ou des stigmates sociaux. »

 

Des moyens d’aider qui vont au-delà de la discussion

 

Les jeunes enfants, en particulier, peuvent aussi avoir besoin de plus de câlins que d’habitude, dit miss Megan. « Accueillez leurs questions et profitez de ces moments privilégiés pour leur rappeler qu’ils sont en sécurité. » 

Les jeux de rôle et l’art sont d’autres moyens d’aider vos enfants à exprimer leurs sentiments. 

« Comme l’apprentissage par le jeu est la meilleure forme d’apprentissage qui soit, vous pouvez faire un jeu de rôle avec votre enfant pour qu’il sache comment se protéger et comment les hôpitaux aident les gens », explique miss Megan. « Certains enfants aiment extérioriser ce qu’ils pensent par le dessin. Assurez-vous simplement de valider et de soutenir ce qu’ils vous disent – ne leur dites pas de se taire. »