Comment faire un pique-nique durant une pandémie, selon les experts

Des couvertures aux pailles, une simple liste de matériel pour l’extérieur peut contribuer à la sécurité des rassemblements lors de l’épidémie de COVID-19.

Un pique-nique réussi ne nécessitait auparavant qu’une salade de pommes de terre populaire et quelques assiettes en papier. En 2020, les rassemblements d’été sont évidemment bien différents en raison de la pandémie actuelle du coronavirus. Des précautions spéciales de sécurité s’imposent, selon les experts.

 

Tout d’abord, quelques éléments rassurants pour les gens qui vont faire un pique-nique : en ce moment, il n’y a aucune preuve qui démontre que les gens peuvent tomber malades et être infectés par la COVID-19 en mangeant ou en manipulant de la nourriture, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Et les petits rassemblements à l’extérieur respectant la distanciation sociale sont considérés comme moins risqués que les grands rassemblements à l’intérieur ou les rassemblements de foule pour ce qui est de la transmission.

 

Cela étant dit, les événements de toute sorte liés à l’alimentation doivent tenir compte de considérations particulières, affirme la biologiste Nellie Brown, directrice des programmes de santé et de sécurité au travail à l’Université de Cornell. 

 

Beaucoup de gens sont incapables de manger confortablement en portant un couvre-visage en tissu, ce qui fait en sorte que la distanciation sociale est cruciale aux heures de repas, explique-t-elle. Chaque fois que votre nez et votre bouche ne sont pas recouverts d’un masque dans un lieu public, les CDC recommandent de garder une distance d’au moins deux mètres avec toute personne qui ne vit pas dans votre foyer. 

 

Il faut également garder à l’esprit qu’en mangeant, la plupart des gens rapprochent leurs mains du visage. Toucher une surface qui a été contaminée par les sécrétions respiratoires d’une personne malade, puis se toucher le nez, la bouche ou les yeux peut augmenter le risque de tomber malade. C’est pourquoi il faut prévoir de se laver les mains immédiatement avant de servir de la nourriture et de manger, explique Mme Brown. Utilisez de l’eau et du savon, ou un désinfectant à base d’alcool. Elle conseille, par mesure de sécurité générale, de faire de son mieux pour ne pas toucher les surfaces que d’autres personnes manipulent ou touchent.

 

En ayant quelques protocoles simples en place, un rassemblement amusant et sécuritaire à l’extérieur est possible. « Cet isolement a été difficile pour tout le monde », affirme Mme Brown. « Nous sommes des animaux sociaux. Nous aimons être ensemble et nous nous ennuyons les uns des autres. » Lisez ce qui suit pour obtenir une liste de matériel qui permettra à votre groupe de vous réunir et de vous rassembler de façon plus sécuritaire cette saison.

 

Places assises selon les circonstances

 

L’utilisation des tables de pique-nique dans les parcs peut s’avérer compliquée en ce qui concerne la distanciation sociale, car leur profondeur atteint rarement les deux mètres requis. « Vous pourriez probablement y arriver si vous aviez une très longue table où les gens seraient assis à deux coins opposés en diagonale », explique Mme Brown, reconnaissant que cela rendrait probablement le rassemblement moins commode. Pour avoir un espace qui respecte la distanciation sociale et qui semble plus naturel, des groupes de quatre personnes ou moins peuvent s’asseoir sur une couverture ou un tapis surdimensionné et se tourner vers l’intérieur à partir des coins. Entre-temps, il vaut mieux que les gens de groupes plus nombreux utilisent de petites couvertures individuelles ou des petites chaises de jardin. 

 

Paille géniale

 

Si votre groupe veut se rapprocher pour porter un toast de célébration, vous pouvez garder votre masque tout en buvant votre boisson. Vous n’avez qu’à utiliser une paille! Les pailles en papier recyclables, biodégradables et emballées individuellement sont une option populaire lors des pique-niques. Envisagez aussi d’utiliser la version métallique réutilisable pour vous-même. 

 

Plats supplémentaires

 

Lorsque des personnes de divers foyers prévoient de se rencontrer, il est préférable que chaque groupe amène ses propres récipients et ustensiles, comme des pinces et des bols incassables, affirme Mme Brown. Cela permet de minimiser la manipulation des plats familiaux par plusieurs personnes tels que les salades et les frites lorsqu’ils sont divisés en portions. Vous vous retrouvez sans plats supplémentaires? Faites simplement plus attention. Faites circuler le désinfectant pour les mains afin que tout le monde puisse en utiliser généreusement avant de faire circuler ce plat de poulet frit froid.

 

Ustensiles préparés

 

Pour ce qui est des fourchettes et des couteaux, vous êtes probablement déjà habitué à ne pas les partager. Il s’agit d’un bon point de départ. Pour assurer une sécurité accrue pendant la pandémie de COVID-19, Mme Brown conseille de ne pas placer les ustensiles de pique-nique dans des tasses pour que les invités puissent en prendre – tous ces doigts qui touchent à ceux-ci pourraient augmenter le risque de transmission, dit-elle. Pensez plutôt à demander à une personne de votre groupe de préparer des ensembles d’ustensiles et de serviettes jetables. De cette façon, personne n’aura besoin de toucher les ustensiles de quelqu’un d’autre lors du pique-nique. 

 

Paquets de condiments

 

Il s’agit sans doute du bon moment pour arrêter de dire : « Passe-moi le ketchup ». Mme Brown prévient que les bouteilles de condiments partagées peuvent contenir des traces du virus, tout comme d’autres objets. « Je pense que nous devons envisager d’utiliser des paquets individuels », mentionne-t-elle. Et puisque ces produits se conservent longtemps, les quantités supplémentaires ne prendront pas de place dans votre réfrigérateur et pourront être utilisées lors des rassemblements extérieurs.

 

--

Rachelle Bergstein est une écrivaine, auteure et éditrice spécialisée dans le style de vie. Son dernier livre s’intitule Brilliance and Fire: A Biography of Diamonds.