Comment distinguer les symptômes d’un rhume, de la grippe, d’allergies et d’autres virus

Vous ne vous sentez pas en forme? Gardez votre calme et faites ce qu’il faut en lisant ce guide des symptômes courants.

De nos jours, chaque reniflement ou éternuement amène les gens à googler leurs symptômes plus vite qu’ils ne disent atchoum! Donc, comment savoir si vous combattez un bon vieux rhume ou un virus bien plus effrayant? Avant tout, ne paniquez pas. Ensuite, utilisez ce guide contenant les conseils du Dr Neil Schachter, directeur médical du département des soins respiratoires du Mount Sinai Medical Center à New York et auteur du livre The Good Doctor’s Guide to Colds & Flu, pour faire le point sur vos symptômes et déterminer ce qui vous afflige. (Conseil de pro : il est toujours plus prudent de consulter un médecin que de s’autodiagnostiquer.)

 

Vos symptômes : Nez qui coule, mal de tête et mal de gorge

Vous pourriez avoir : Un rhume 

 

Les symptômes du rhume ordinaire se font généralement ressentir à partir du cou vers le haut. Vous pourriez aussi avoir des éternuements, de la toux, des écoulements dans l’arrière-nez et les yeux larmoyants. Agréable? Pas du tout, mais le virus n’est habituellement pas long à combattre. Toutefois, si votre rhume dure plus d’une semaine ou que vos symptômes sont graves, consultez votre médecin. Vous pourriez avoir un streptocoque dans la gorge (qui peut exiger des antibiotiques) ou votre rhume pourrait s’être transformé en sinusite. 

 

Comment traiter un rhume :

 

Des analgésiques contenant de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène peuvent soulager votre mal de tête, vous gargariser à l’eau salée peut apaiser votre mal de gorge et un décongestionnant en vente libre peut aider à dégager votre nez. Toujours congestionné? Essayez un vaporisateur de solution saline. 

 

Les remèdes sans médicaments peuvent aussi vous aider à récupérer plus vite. Vous reposer, boire beaucoup d’eau, utiliser un humidificateur à vapeur chaude ou froide et respirer de la vapeur dans une douche chaude peut vous aider à vous sentir mieux lorsque vous combattez un rhume. Ce que vous devriez clairement éviter : les antibiotiques. Ils sont inefficaces contre le virus du rhume.

 

Comment éviter d’attraper un rhume :

 

Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement (pendant au moins 20 secondes – comptez dans votre tête) et évitez de toucher votre visage. Il est également sage d’éviter les contacts étroits avec des personnes malades.

 

Vos symptômes : Douleurs musculaires et toux thoracique

Vous pourriez avoir : La grippe

 

Contrairement au rhume, les symptômes de la grippe peuvent aussi se faire ressentir en bas du cou. « En outre, si vous attrapez la grippe, vous pourriez aussi avoir une fièvre élevée (plus de 38 °C [101 °F]) et vous sentir extrêmement fatigué », explique le Dr Schachter.

 

Comment traiter la grippe :

 

Étant donné que les symptômes du rhume ou de la grippe sont identiques à partir du cou vers le haut, les mêmes remèdes en vente libre mentionnés ci-dessus – ainsi qu’une grande quantité de repos et de liquide – peuvent apaiser le mal de tête, la congestion et d’autres maux. Même si le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) dit que la majorité des gens n’auront pas besoin d’antiviraux, si vous êtes extrêmement malade ou dans un groupe à risque élevé (comme les gens atteints d’asthme, de diabète ou de maladies cardiaques), votre médecin pourrait vous prescrire de tels médicaments, comme le Tamiflu ou le Relenza. Ces médicaments peuvent accélérer la guérison et réduire le risque de complications, mais sachez qu’ils fonctionnent mieux lorsqu’on commence à les prendre quelques jours après les premiers symptômes.

 

Si vous avez des symptômes semblables à ceux de la grippe, gardez vos germes pour vous en restant à la maison. Le CDC vous recommande d’attendre au moins 24 heures après la disparition de la fièvre avant de sortir en public. 

 

Comment éviter d’attraper la grippe :

 

Votre première ligne de défense est le vaccin contre l’influenza : il peut réduire jusqu’à 60 % le risque d’attraper la grippe, selon le CDC. Vous devriez également prendre les mêmes précautions que vous prendriez pour éviter d’attraper un rhume ordinaire, comme vous laver souvent les mains et vous tenir loin des personnes malades. 

 

Vos symptômes : Nez et yeux qui piquent, et nez congestionné qui coule

Vous pourriez avoir : Rhinite allergique, aussi appelée rhume des foins ou allergies saisonnières

 

Il est facile de confondre le rhume des foins avec un rhume ordinaire, mais une des principales différences est la rapidité à laquelle les symptômes frappent. Les allergies semblent sortir de nulle part (bonjour, pollen!), alors qu’un rhume évolue lentement et prend un jour ou deux à se développer. Les démangeaisons sont également un indicateur que vous souffrez d’allergies et non d’un rhume.

 

Comment traiter les allergies saisonnières : 

 

Les vaporisateurs nasaux sur ordonnance ciblent l’inflammation à l’intérieur du nez, ce qui aide à traiter les écoulements et les démangeaisons. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez ajouter des antihistaminiques (comme Claritin ou Allegra), qui fonctionnent mieux quand vous commencez à les prendre avant d’être en contact avec les allergènes saisonniers, donc prévoyez commencer quelques semaines avant la date où vous vous mettez habituellement à renifler. Une fois que les symptômes apparaissent, vous pouvez aussi utiliser les décongestionnants en vente libre pour soulager l’inconfort.

 

Vous en avez assez d’avoir le rhume des foins tous les printemps? Songez à l’immunothérapie, aussi appelée injections contre les allergies, qui expose graduellement votre système immunitaire à de petites doses d’allergènes pour accroître sa tolérance. Certaines personnes peuvent ainsi se libérer complètement des allergies saisonnières après un traitement complet aux injections, selon l’American Academy of Allergy Asthma & Immunology. Vous n’aimez pas trop les aiguilles? C’est votre jour de chance. Des comprimés sublinguaux sont maintenant offerts pour certains allergènes – demandez à votre médecin.

 

Comment éviter les allergies saisonnières :

 

À moins d’avoir suivi un traitement d’immunothérapie au complet, il se pourrait que vous ne puissiez pas éliminer tous vos symptômes, mais limiter votre exposition au pollen peut en réduire la gravité. L’indice de pollen est plus élevé lors des journées sèches et venteuses, donc évitez autant que possible d’aller à l’extérieur dans ce cas. 

 

Gardez aussi les fenêtres et les portes fermées pendant la saison des allergies, et évitez d’amener du pollen à l’intérieur en changeant de vêtements et de chaussures dès que vous entrez. Vous pouvez aussi prendre une douche et laver vos cheveux avant d’aller au lit pour éviter de respirer des allergènes pendant la nuit. 

 

Vos symptômes : Fièvre, toux et essoufflements

Vous pourriez avoir : La maladie à coronavirus 2019, ou COVID-19

 

Le virus, détecté pour la première fois en Chine, s’est maintenant propagé dans près de 90 pays, dont le Canada. Certaines personnes atteintes de la COVID-19 ont indiqué avoir très peu – voire pas du tout – de symptômes, mais le virus peut être mortel pour les populations à risque élevé, comme les personnes âgées et les personnes adultes ayant des conditions de santé sous-jacentes telles qu’une maladie cardiaque, une maladie pulmonaire ou le diabète, selon Santé Canada. Après l’exposition au virus, jusqu’à 14 jours peuvent s’écouler avant l’apparition des premiers symptômes, c’est pourquoi il est important de communiquer immédiatement avec votre médecin si vous pensez avoir été exposé au virus.

 

Comment traiter le coronavirus : 

 

Si vous avez des symptômes de la COVID-19, qui peuvent facilement être confondus avec ceux de la grippe, ou si vous croyez avoir été exposé au virus, communiquez avec votre médecin. Si vous passez un test de dépistage et que vous recevez un diagnostic de coronavirus, votre médecin peut vous aider à déterminer le meilleur traitement pour vous. Étant donné que le virus se propage rapidement, Santé Canada recommande aux patients de se mettre en quarantaine – chez eux ou dans un hôpital – jusqu’à ce qu’ils soient complètement guéris.  

 

Il n’y a actuellement aucun vaccin ou médicament permettant de prévenir ou de traiter le coronavirus, et l’U.S. Food and Drug Administration (FDA) a récemment publié une annonce pour mettre les consommateurs en garde contre les magasins et les sites Web qui vendent de faux traitements contre la COVID-19. « Les produits qui prétendent guérir, atténuer, traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie, mais qui n’ont pas été éprouvés comme étant sûrs et efficaces à ces fins, fraudent les consommateurs et les mettent à risque de subir des préjudices graves », écrit la FDA.  

 

Comment éviter d’attraper le coronavirus : 

 

Les mêmes règles pour éviter d’attraper la grippe ou un rhume s’appliquent au coronavirus : Assurez-vous de vous laver les mains régulièrement et pendant au moins 20 secondes. Pas d’évier à proximité? Utilisez un désinfectant pour les mains qui contient au moins 60 % d’alcool (vérifiez l’étiquette). Le CDC ne recommande pas le port de masques pour prévenir le coronavirus – seules les personnes qui ont déjà le virus devraient en porter (pour aider à freiner la propagation des germes), ou encore les médecins, les infirmières et les autres travailleurs de la santé.

 

Vous ne savez toujours pas si vous avez attrapé un rhume ou autre chose? Consultez votre médecin pour obtenir ses conseils et – nous ne le répéterons jamais assez – continuez de vous laver les mains.