Alimentation

Comment devenir un mangeur plus audacieux

Que vous soyez un mangeur audacieux ou non, c’est facile de suivre une routine alimentaire non intentionnelle. Peut-être que vous avez vécu une expérience négative avec un certain type d’aliment ou que vous avez tout simplement abandonné un ingrédient après y avoir goûté une fois, mais il va de soi que les vieilles habitudes alimentaires sont difficiles à changer. La bonne nouvelle? Devenir un mangeur audacieux ne doit pas devenir une expérience stressante et, en fait, cela peut être une manière amusante de redécouvrir certains aliments que vous pensez ne jamais aimer. C’est le moment de développer votre palais et de vous intéresser de nouveau au monde culinaire!

Si vous ne réussissez pas la première fois, essayez de nouveau!

Si possible, résistez à l’envie de vous créer une opinion à propos de certains aliments immédiatement après les avoir essayés pour la première fois. Des études ont montré que les enfants qui ont des palais difficiles ont le potentiel de devenir plus audacieux dans leurs choix alimentaires si on leur présente de nouvelles saveurs au fil du temps. La présentation répétitive de nouvelles saveurs est aussi efficace chez les adultes. Alors, donnez aux nouveaux ingrédients au moins deux chances avant de prendre votre décision. Il est également important de créer un environnement sans pression lorsque vous essayez encore de nouveaux aliments. Ainsi, vous associerez ce goût particulier à un moment de dégustation agréable.

Apprenez quelques nouvelles astuces de préparation.

Prenons les choux de Bruxelles. C’est l’aliment par excellence que bien des gens n’aiment pas à cause de la mauvaise expérience qu’ils ont eue en les mangeant trop cuits durant leur enfance. Quand ils ne sont pas bien préparés, les choux de Bruxelles sont mous et ont une odeur très sulfureuse. Il n’est donc pas étonnant que ce légume crucifère soit rejeté par tant de personnes! Réintroduisez les aliments problématiques dans votre régime en apprenant à les préparer de différentes manières et vous en tomberez peut-être amoureux pour la première fois. Par exemple, les choux de Bruxelles peuvent être rôtis au four ou sautés dans la poêle dans une petite quantité d’huile d’olive jusqu’à ce que les feuilles commencent à caraméliser et prennent un goût de noisette, mais sucré. Les choux de Bruxelles crus peuvent aussi être râpés et utilisés à la place du chou dans les salades. Leur goût délicat en fait une excellente base pour les vinaigrettes et les sauces crémeuses.

Repensez les textures désagréables

La texture joue un rôle important dans la manière dont vous expérimentez la nourriture. Un aliment qui a un bon goût en réalité peut devenir problématique si sa texture est désagréable. Pour certaines personnes, essayer les légumes peut devenir vraiment pénible surtout si on inclut des champignons, des tomates, des épinards cuits et autres légumes verts aux textures les plus déplaisantes. Au lieu d’éliminer ces ingrédients (sachant qu’ils sont tous incroyablement riches en nutriments), essayez de les incorporer dans les sauces, les casseroles, les purées et les potages. Les champignons peuvent être réduits en purée dans un robot culinaire et ajoutés à des sauces à la viande ou utilisés pour remplacer une partie de la viande hachée dans le pâté chinois. Il est possible d’utiliser les épinards de la même façon (utilisez-les frais ou congelés et incorporez-les dans les sauces avec un mélangeur à main). Les tomates en purée peuvent servir de base pour la soupe et le chili. Préparez votre version avec des tomates fraîches de saison ou achetez-les en conserve.

Trouvez des moyens d’incorporer de nouveaux aliments dans votre régime.

Lorsque vous vous aventurez hors de vos habitudes alimentaires normales, essayez de donner une chance aux aliments inconnus si possible. Cela peut être aussi simple que de choisir un nouvel ingrédient chaque semaine à l’épicerie et de l’inclure dans votre plan de repas habituel (la zone des fruits et légumes et le rayon international sont particulièrement intéressants pour essayer de nouveaux aliments). Si vous achetez votre déjeuner la plupart des jours de la semaine et vous réalisez que vous mangez souvent la même chose, essayez au moins un nouvel aliment au moins un jour de la semaine. Par exemple, une salade spéciale, un sandwich différent ou une nouvelle cuisine préparée par un camion-restaurant local.