Alimentation

Cinq façons d’agrémenter la saveur de vos poitrines de poulet sans ajouter de gras

Profitez pleinement de cet aliment de base à zéro Points grâce à des astuces qui en rehaussent le goût.

Oui! C’est vrai! Les poitrines de poulet comptent maintenant pour 0 PointsFutés! Cela veut dire que vous pouvez sans hésiter intégrer cet aliment de base à une multitude de plats pour aider à créer vos menus quotidiens. Ici, nous vous présentons 5 façons de conférer un maximum de saveur aux poitrines de poulet tout en évitant l’ajout de gras indésirables.

Vous en avez assez de manger des poitrines de poulet qui goûtent le vieux carton? Vous êtes convaincu que la seule manière d’injecter une dose quasiment indispensable de saveur dans une viande blanche trop fade est d’y ajouter du gras? Eh bien, détrompez-vous, car en essayant plutôt une de ces méthodes simples, vous constaterez que vous n’êtes pas voué à manger jusqu’à la fin des temps des poitrines de poulet excessivement cuites et insuffisamment assaisonnées.  

Petite remarque concernant la préparation des poitrines de poulet

Si vous comptez griller, cuire au barbecue ou poêler des poitrines de poulet, il est important de les aplatir afin qu’elles aient partout la même épaisseur. Utilisez un maillet à viande ou un rouleau à pâtisserie (en cas de besoin, les côtés plats d’une boîte de conserve plus lourde peuvent faire l’affaire aussi) pour frapper le poulet jusqu’à ce qu’il soit d’une épaisseur de quelques centimètres sur toute sa surface. Pour faciliter le nettoyage, placez le poulet dans un sac de congélation refermable robuste ou entre deux feuilles de papier ciré. Cette technique donnera lieu à une cuisson rapide et uniforme tout en aidant à attendrir les poitrines de poulet.

Pochage

Le pochage est une méthode de cuisson souvent négligée pour les poitrines de poulet parce qu’il ravive des souvenirs de recettes de salade de poulet rétro et d’aspics en gelée. Pourtant, pocher des poitrines de poulet est une technique élégante qui fournit à tout coup du poulet tendre et juteux idéal pour des salades vertes, des salades de nouilles froides, des tacos et des soupes. L’idée est de mijoter doucement (et non de bouillir) le poulet jusqu’à ce qu’il soit uniformément cuit dans un bouillon ordinaire ou au vin. Des herbes fraîches comme du persil, de la coriandre, du thym et de la verveine odorante ainsi que de la racine de gingembre tranchée, de la citronnelle, du poivre blanc en grains entiers, des champignons séchés, des tranches d’agrume, des branches de céleri et des poireaux finement tranchés peuvent tous être ajoutés au liquide de pochage pour augmenter la complexité des saveurs.

Marinade

Mariner des poitrines de poulet pourrait sembler une solution évidente, mais saviez-vous que certaines marinades sont plus susceptibles que d’autres de produire du poulet savoureux? Essayez d’utiliser du yogourt nature ou du babeurre comme base pour votre marinade. L’acide lactique dans ces produits laitiers rendra plus tendres les protéines dans le poulet. Les jus de citron, d’orange et de lime ont tous un effet semblable et peuvent, à vrai dire, être mélangés à des produits laitiers pour créer des poitrines de poulet incroyables dont la saveur et la texture ne manqueront pas d’impressionner. Dans la mesure du possible, laissez les poitrines de poulet mariner du jour au lendemain ou congelez-les dans leur marinade pendant jusqu’à 3 mois.

Rôtissage avec la peau

Pleine de saveur (et de gras saturés), la peau du poulet joue un rôle important lorsque vous faites rôtir un poulet en entier ou simplement des poitrines de poulet. La peau forme une barrière piégeant l’excédent d’humidité dans la viande. La prochaine fois que vous cuirez des poitrines de poulet, essayez de les préparer avec la peau, puis retirez la peau une fois la cuisson terminée. (Laissez le poulet reposer 5 à 10 minutes après l’avoir sorti du four et la peau s’enlèvera sans effort). La viande demeurera incroyablement tendre et regorgera de saveur intense au point où l’absence de la peau ne vous dérangera nullement. Gardez à l’esprit que si la peau est mangée, la poitrine de poulet n’aura plus 0 PointsFutés.

Saumure liquide

La saumure liquide est une technique dans le cadre de laquelle il faut laisser tremper la volaille ou une autre viande dans une solution d’eau et de sel cascher pendant une période prolongée. La saumure liquide permet de réaliser deux objectifs : elle aide à réduire la perte d’humidité naturelle qui se déroule durant la cuisson et le sel dans la saumure décompose les protéines dans la poitrine de poulet créant ainsi un produit fini très tendre. Il faut seulement saumurer les poitrines de poulet pendant quelques heures pour obtenir d’excellents résultats. Une concentration de ½ tasse de sel dans environ 1 litre d’eau suffira pour saumurer quelques portions. Cela dit, le sel et l’eau ne sont que les ingrédients essentiels de la saumure. Selon le type de recette de poulet que vous préparez, vous pouvez certainement ajouter des agrumes coupés, des grains de poivre, de l’anis étoilé, des clous de girofle, du sucre ou du miel.

Saumure sèche

La saumure sèche est une façon sophistiquée de désigner le frottage de quantités copieuses de sel à la surface de la viande et de la volaille. Comme la saumure liquide, la saumure sèche se prête particulièrement bien aux poitrines de poulet parce qu’elle empêche l’extérieur de la poitrine de poulet de devenir pâteux et permet à l’intérieur de la poitrine de poulet de demeurer juteux. Pour appliquer la méthode de la saumure sèche à des poitrines de poulet, frottez généreusement celles-ci de sel cascher et laissez-les reposer au frigo à découvert pendant au moins une heure et jusqu’à 24 heures. Si possible, placez le poulet sur une grille de cuisson posée sur un grand plateau. Ainsi, l’air pourra circuler autour des poitrines de poulet en entier et produira un extérieur croustillant. Le sel cascher peut être mélangé à des épices sèches de votre choix, dont du paprika fumé, de la poudre de cari, du cumin, de la poudre de chili et des herbes de Provence.