Alimentation

Assurez un bon repas en famille

Rassemblez les enfants, distribuez les tabliers et faites adopter de saines habitudes lors d’une amusante activité en famille.

Votre mère vous a-t-elle déjà dit que si vous ne commandiez pas de dessert, elle aurait l’impression d’être le cochon du groupe? Vos enfants vous supplient-ils d’acheter des biscuits alors que vous tentez par tous les moyens de les éviter?

Parfois, la famille mine les efforts de perte de poids.

« Les membres d’une famille refusent souvent les changements à leurs “vieilles” habitudes alimentaires », explique Cindy Moore, directrice de la thérapie nutritionnelle de la Cleveland Clinic Foundation et porte-parole de l’American Dietetic Association.

Vous avez peut-être même remarqué que votre mari ne vous soutient pas autant dans votre perte de poids que vous l’auriez cru. Votre nouvelle alimentation et votre nouveau style de vie, tous deux plus sains, feront peut-être naître chez le conjoint de l’insatisfaction par rapport à sa propre apparence et du mécontentement devant son absence de motivation à changer. Si vous croyez que c’est le cas, demandez-lui s’il souhaite adopter votre nouvelle alimentation pour vous aider à respecter votre résolution.

« Le tout contribuera à rappeler à votre famille pourquoi vous avez entrepris un plan de perte de poids, » poursuit Mme Moore. « Lorsque la famille comprend votre point de vue et réalise l’importance de son aide pour vous, tous les membres seront probablement plus motivés à soutenir votre décision. En même temps, proposez des stratégies pour réduire les effets de votre alimentation et de votre programme d’exercices afin d’éviter de faire naître tout ressentiment ou sentiment de perte de contrôle ou de frustration à la maison. »

Voici comment :

  1. Partagez vos nouvelles connaissances avec les membres de votre famille. Si vous vous occupez en majeure partie de la planification des repas, indiquez-leur le type d’aliments que vous comptez préparer et expliquez pourquoi, puis demandez-leur de vous aider à faire des choix. Si vous ne planifiez habituellement pas les repas, faites savoir à votre conjoint que vous souhaitez l’aider à choisir et à préparer les repas pour que vous continuiez de suivre le plan.
     
  2. Préconisez la variété. Réduisez la taille des portions des aliments très caloriques et accroissez la quantité des aliments de « remplissage » peu caloriques comme les légumes, les salades et les bouillons (ou les soupes à base de tomates). Votre famille devrait très peu se plaindre de la nouvelle diversité de saveurs et de choix qui s’offre désormais à elle.
     
  3. Prenez un dessert. Préparez des gâteries saines — comme un fruit d’une valeur en PointsFutésMC de zéro joliment apprêté et accompagné d’un yogourt crémeux et faible en matières grasses — et votre famille ne remarquera même pas que votre alimentation a changé.
     
  4. Faites participer les enfants dans le choix des repas. Retenez plusieurs recettes saines qui plaisent habituellement aux enfants et demandez à votre progéniture de dire quels plats elle aimerait essayer. Demandez à vos enfants de vous aider à préparer le tout.
     
  5. Transformez l’exercice en une récompense et bougez ensemble. Marchez jusqu’à une destination que les enfants aiment, comme un parc ou la plage. Puis, sur place, jouez à chat perché tous ensemble. Ou pratiquez un sport d’équipe auquel toute la famille peut participer.
     
  6. Incluez votre famille dans votre routine d’exercice. Demandez à vos enfants de venir marcher avec vous après le souper pour continuer à le faire. Montrez à vos enfants comment prendre votre pouls avant et après votre séance d’exercice. Habituellement, les enfants sont contents de participer, surtout si vous leur expliquez que vous le faites pour votre santé à long terme. En plus, vous leur enseignez de saines habitudes.