Alimentation

Apprendre à raffoler des légumes

Comment faire pour que les légumes plaisent aux mangeurs les plus capricieux

 

Nous avons tous des aliments de prédilection et des aliments qui suscitent en nous une profonde aversion. Que ce soit sur le plan du goût, de la texture ou de l’odeur, une multitude de facteurs contribuent aux préférences alimentaires. Cela dit, c’est tout à fait correct de ne pas apprécier certains aliments et de vouloir nous en tenir aux aliments que nous avons plaisir à consommer.

Malheureusement, une partie de la population déteste les légumes. Malgré leurs nutriments abondants, les choux de Bruxelles ou les brocolis cuits à la vapeur provoquent chez beaucoup de gens (qu’ils soient enfants ou grands-parents) une réaction de dégoût. Par contre, l’alimentation saine se fonde grandement sur la consommation au quotidien de fruits et de légumes, car ceux-ci regorgent de vitamines et de toutes les composantes dont a besoin le corps pour offrir une performance optimale. Ainsi, si vous comptez parmi les personnes qui ont horreur des légumes ou si vous habitez peut-être avec de tels individus, songez à appliquer ces trucs pour rendre appétissants les légumes les plus répugnants.

Il peut être amusant d’essayer d’apprêter de diverses manières les aliments que vous êtes convaincu de ne pas aimer – c’est comme une aventure de dégustation! En modifiant la façon dont ces aliments sont préparés, vous pourriez être agréablement surpris. Par exemple, griller les légumes rehausse leurs sucres naturels et des techniques de préparation simples peuvent modifier les textures considérées comme moins désirables. Surtout, ces expériences devraient être amusantes et mettre vos papilles au défi. Qui sait? Vous découvrirez peut-être un nouvel aliment préféré en cours de route.

Choux de Bruxelles : l’ennemi vert
Les choux de Bruxelles sont tellement méprisés qu’ils figurent souvent en tête du palmarès des légumes les plus abhorrés. Le goût et l’odeur uniques des choux de Bruxelles rappellent les soupers en famille où on était contraint de les avaler. Cette stigmatisation est déplorable, cependant, car les choux de Bruxelles sont riches en vitamines A, K et C ainsi qu’en fibres, manganèse et potassium. Afin d’atténuer le goût amer des choux de Bruxelles, la caractéristique qui suscite les critiques les plus virulentes à l’égard du légume, il est important de faire ressortir les sucres naturels de ces choux verts miniatures en les grillant ou en les cuisant au poêlon. Parez les bouts des choux de Bruxelles et coupez-les en deux. Mélangez-les ensuite à quelques cuillères à thé d’huile d’olive et à un peu de sel et de poivre. (Pour un goût plus intense, ajoutez à cette recette de base une petite quantité de pancetta, des tranches de citron ou des gousses d’ail entières.) Grillez les choux de Bruxelles à 375 degrés pendant 30 minutes ou faites-les sauter dans un poêlon en fonte jusqu’à ce qu’ils soient dorés. La teinte dorée est le facteur le plus important puisqu’elle indique que les sucres naturels ont été caramélisés. Agrémentez les choux de Bruxelles cuits en les saupoudrant légèrement de parmesan frais, de chapelure grillée ou de zeste de citron râpé. Puis, délectez-vous de la saveur de noix sucrée que produit cette méthode de cuisson innovatrice.

Le chou frisé, c’est chouette
Au cours des dernières années, le profil nutritionnel impressionnant du chou frisé lui a valu de nombreux éloges bien mérités. En effet, une tasse de chou frisé déchiqueté contient nettement plus de 100 pour cent de l’apport quotidien recommandé en vitamines K, A et C en plus d’être une bonne source de fibres, de folate et de magnésium. Malgré sa popularité, le chou frisé peut être un légume difficile à aimer pour les gens qui essaient de l’inclure dans leur plan d’alimentation saine. Comme les choux de Bruxelles, le chou frisé est membre de la famille Brassica oleracea et a les mêmes saveurs robustes de souffre et de chou qui sont difficiles à masquer si vous ne les appréciez pas. La texture filamenteuse du chou frisé et ses feuilles peu tendres peuvent aussi dérouter les gens cherchant le meilleur moyen de préparer ce super aliment. Si étrange que cela puisse paraître, vous pouvez régler le problème en offrant un bon massage à votre salade! Enlevez les tiges coriaces des feuilles et déchiquetez le chou frisé en fines lamelles à l’aide d’un couteau affûté. Puis, placez le chou frisé dans un grand bol, ajoutez quelques gouttes de votre huile préférée (l’huile de sésame et l’huile de noix de coco sont particulièrement gouteuses) et massez doucement le chou frisé jusqu’à ce qu’il commence à se défaire et à ramollir. Il peut alors être utilisé dans des salades, des sautés ou des plats de pâtes. L’impact positif de truc vous étonnera!

Découvrez la magie des champignons
Les champignons ont une teneur naturellement élevée en sélénium, un oligoélément aux propriétés anticancérogènes qui stimule le système immunitaire. Ils contiennent également des vitamines B, de la vitamine D2 et de la riboflavine. Le goût des champignons varie selon le type, mais tous les champignons possèdent une texture semblable que certains détracteurs qualifient de gluante ou de désagréablement moelleuse. (Ceux qui raffolent des champignons disent plutôt que cette texture est « charnue » ou « dense sous la dent »). Si l’idée de consommer des champignons seuls ne vous enchante pas, mais que vous voulez quand même profiter de leurs bienfaits nutritionnels, essayez de les combiner avec un ingrédient qui s’y assortit comme la dinde hachée dans une sauce épaisse ou des burgers maison. Faites sauter des champignons finement tranchés dans une cuillère à thé d’huile d’olive, en les saupoudrant légèrement de sel lors de la cuisson pour retirer une partie de leur humidité. Enlevez-les du feu et déposez-les dans une assiette tapissée d’un essuie-tout. Laissez les champignons refroidir, puis essorez-les à l’aide de l’essuie-tout avant de les émincer finement. Les champignons émincés peuvent alors être ajoutés selon la quantité que vous voulez à de la dinde hachée ou à une autre viande hachée de votre choix. Une fois que les champignons auront été cuits avec de la viande et d’autres saveurs, même ceux qui détestent passionnément les champignons auront de la difficulté à les détecter.

Tout tofu
Le tofu est une excellente source de protéines, de fer et de calcium ainsi que de phosphore, de sélénium et de manganèse. Pour ceux qui s’alimentent à base de plantes, le tofu offre une valeur nutritionnelle sûre dont il est parfois difficile de bénéficier en l’absence de viande ou de produits laitiers. Malheureusement, au contraire d’autres sources de protéines animales, le tofu peut avoir un goût très fade, pâteux et peu appétissant. Par contre, plutôt que de résister au manque de goût du tofu, tirez-en parti pour lui conférer une panoplie de saveurs intenses. Le tofu cuit au four est un superbe moyen de s’initier à la cuisson du tofu. La saveur du tofu dépend de votre choix de marinade et en sortant du four, le tofu sera très tendre et prêt à être utilisé dans des sautés, des salades et même des sandwichs. Si vous utilisez du tofu ferme ou extra ferme, assurez-vous de l’égoutter pour en ôter d’abord l’excédent d’humidité. Ainsi, il pourra entièrement absorber la marinade. Tranchez le tofu pressé ou coupez-le en cubes et laissez-le mariner au frigo pendant de 30 minutes à plusieurs heures. Préchauffez le four à 375 degrés Fahrenheit et faites-le cuire pendant 30 minutes, en le retournant une ou deux fois pour une saveur uniforme. Les marinades peuvent inclure la sauce hoisin et la sauce soya, le jus de citron et l’huile d’olive ou même votre sauce barbecue préférée.

Les betteraves à leur meilleur
Débordant de vitamine C, de potassium et de folate, les betteraves fournissent une valeur nutritionnelle dense. Des études récentes ont montré que boire du jus de betteraves peut aider à rehausser la performance lors des séances d’exercice. De couleur vive (rouge, jaune doré ou violet), les betteraves ont parfois malheureusement un goût terreux en raison de la géosmine, un composé produit dans le sol par des microbes qui dégagent un arôme de terre. Bien que certaines personnes apprécient les betteraves pour cette raison particulière, d’autres trouvent la sensation déroutante. Relever le sucre naturel des betteraves est un moyen idéal de procurer à ce légume controversé un goût incroyable et, à cette fin, vous pouvez rôtir les betteraves seules ou avec d’autres légumes racines de taille semblable. (Gardez en tête que les betteraves ont tendance à teinter de rouge tout ce qu’elles touchent, dont vos doigts.) Préchauffez le four à 375 degrés Fahrenheit et enlevez les tiges et les queues des betteraves. Tranchez les betteraves en gros morceaux uniformes ou en cubes et mélangez-les avec de l’huile d’olive, du sel et une quantité copieuse de poivre noir. Disposez les betteraves sans les superposer sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier parchemin et faites-les rôtir pendant de 30 à 45 minutes, selon la taille des betteraves. Servez-les chaudes ou à température ambiante, telles quelles ou garnies de jeune roquette et d’un peu de fromage de chèvre frais ou de féta crémeux.