Mise en forme

Apprendre le jargon du yoga

Un glossaire de termes pratiques pour approfondir votre pratique de yoga.

Le yoga est une ancienne pratique spirituelle qui a commencé en Inde il y a environ 3 000 ans av. J.-C. Bien qu’il en existe plusieurs types différents, le yoga qui se pratique généralement dans les centres de conditionnement physique et les studios partout en Amérique du Nord associe des séquences de mouvements contrôlés à  la respiration consciente et la méditation pour créer une activité corps-esprit complète.

Le hatha yoga, le type le plus populaire, se concentre sur le yoga physique ou le yoga des postures. Il vise à unir le corps et l’esprit, alliant les poses physiques, les techniques de respiration et la méditation pour assurer une bonne santé et libérer l’esprit.

Le type de yoga le plus répandu est probablement le vinyasa yoga. Vinyasa provient d’un mot sanskrit qui signifie lier la respiration et le mouvement. Le vinyasa yoga est constitué d’un flux séquentiel de mouvements qui peuvent être exécutés presque comme une méditation en mouvement.

Il existe d’autres types courants de yoga, notamment l’Iyengar yoga – qui met l’accent sur le contrôle de la respiration et l’utilisation d’accessoires comme des blocs et des courroies pour aider les gens dans les différentes postures – et le bikram yoga, qui est composé de 26 postures et de deux exercices de respiration, et qui se pratique dans une pièce chaude et humide.

Peu importe le type de yoga que vous pratiquez, que vous soyez un yogi chevronné ou débutant, vous entendrez un certain nombre de termes, souvent des mots sanskrits, durant une séance. Nous avons demandé à quelques spécialistes de nous faire part des mots que vous devriez connaître.

Selon Robyn Parets, fondatrice et directrice générale de Pretzel Kids, une société de yoga pour enfants, un des mots que vous entendrez souvent durant un cours de yoga est « asana ».
 

Asana : Le mot « asana » signifie traditionnellement « siège », mais il désigne généralement une posture de yoga au sens générique. « Asana » est souvent utilisé durant les cours de yoga. Donc, si un professeur de yoga dit : « Nous allons maintenant faire notre suite d’asanas debout », il veut dire : « Nous allons maintenant faire une série de postures de yoga debout ».

 

La rédactrice du site Yogapedia, Rebecca Koehn, ajoute que connaître ce seul mot simple peut faciliter la compréhension d’autres mots sanskrits. « Presque tous les noms de postures en sanskrit vont avoir le mot « asana » ajouté à la fin. Donc, en sachant qu’« asana » désigne une posture, un yogi débutant pourra commencer à associer les noms que mentionne le professeur aux poses qu’il exécute. »

 

Bandha : Ce terme désigne les verrous internes dans le corps, explique la professeure de yoga Val Minos.

 

Chakra : « “Chakra” vient du mot sanskrit “cakra”, qui veut dire “roue” », dit Mme Koehn. « Selon les traditions de yoga, un chakra est l’un des sept points du corps humain, chacun d’entre eux étant responsable d’un “rayon” précis de fonction physiologique et d’expérience émotionnelle. Le yoga et la méditation sont des moyens permettant de garder tous les chakras du corps libres et ouverts à la circulation de l’énergie spirituelle essentielle pour la santé et le bien-être émotionnel. »

 

Drishti : « Drishti est un mot sanskrit signifiant “vue” qui désigne la technique de concentration du regard mise en pratique pendant une posture de yoga », explique Mme Koehn. « Elle peut également être utilisée durant la méditation pour améliorer la concentration et contribuer à la suppression des sens. Pratiquer le drishti en faisant du yoga soutient et améliore la pratique, tout en développant la conscience de soi. Il rend également les exercices de respiration et la méditation plus productifs. »

 

Ligne médiane : Il ne s’agit pas d’un mot sanskrit, mais la coach de yoga et de méditation Catherine Tingey suggère de garder ce terme à l’esprit, car il désigne la ligne centrale invisible de votre corps.

 

Namaste : « [Ce mot signifie] ma lumière est ta lumière, ou une âme qui reconnaît une autre âme, pour clore un cours – et parfois pour le commencer », ajoute Mme Minos.

 

Om : « [Il s’agit] » d’un son que les gens font au début ou à la fin de chaque cours pour réunir tout le monde », explique Mme Minos. 

 

Pranayama : « Le mot “pranayama” signifie traditionnellement “contrôle de la respiration” ou “force de vie” (qui est également lié au contrôle de la respiration) », explique Mme Parets. « Il existe plusieurs techniques de pranayama en yoga, mais lorsque ce terme est utilisé durant un cours de yoga, il désigne simplement une technique de respiration choisie, comme une respiration en trois parties (respiration dans la partie inférieure des poumons, la partie médiane et la partie supérieure, puis en expirant en trois étapes égales du haut vers le bas. Cela s’appelle également la respiration dirga ou la respiration ventrale). » 

 

Sacrum : Encore une fois, ce n’est pas un mot sanskrit. Le sacrum désigne la partie osseuse et large en forme de bouclier située à la fin de la colonne lombaire et attachée au bassin, précise Mme Tingey, et c’est un terme utilisé couramment dans les cours de yoga.

 

Savasana : Mme Tingey estime qu’il s’agit de la posture de yoga la plus importante et habituellement la dernière du cours. Elle porte également le nom de « posture du cadavre » et on l’exécute en s’allongeant confortablement sur le dos,

les membres étendus à une distance facile et confortable de la ligne médiane.

 

Surya Namaskar : « Surya Namaskar est l’une des pratiques de yoga les plus importantes », croit Mme Koehn. « Il s’agit d’un ensemble de 12 postures de yoga qui peut être exécuté en chantant 12 mantras différents. Surya Namaskar est parfois traduit par “salutations éternelles au soleil”. … La plupart des cours de yoga comprennent certains aspects des salutations au soleil, mais la plupart ne comprennent pas les mantras.»

 

Respiration ujjayi : « C’est la principale pratique de respiration en yoga », explique Mme Tingey. Également appelée la respiration océan ou victorieuse, on la pratique en inspirant et en expirant par le nez, en contractant légèrement le fond de la gorge.

 

Il existe également une foule de postures de yoga, ou d’asanas, et toutes des noms sanskrits. « De nos jours, vous entendrez souvent leurs noms anglicisés, mais si vous voulez en savoir plus à leur sujet, consultez cette liste dressée par Mme Minos, qui donne le nom des postures en sanskrit et leurs traductions ou définitions en français :

 

Tadasana : posture de la montagne, debout sur les deux pieds, jambes légèrement activées, bassin neutre et abdominaux inférieurs légèrement engagés
 

Uttanasana : flexion avant debout 
 

Utkatasana : posture de la chaise
 

Ardha Uttanasana : demi-flexion ou extension avec un dos droit
 

Adho Mukha Svanasana : posture du chien tête en bas, en faisant en « V » inversé avec les mains et les pieds pressant le sol
 

Balasana : posture de l’enfant, une position de repos ainsi qu’un étirement profond du plancher pelvien
 

Trikonasana : posture du triangle
 

Virabhadrasana I, II, III : guerrier I, II, III
 

Vrksasana : posture de l’arbre
 

Anjaneyasana : fente modifiée ou du croissant
 

Dandasana : posture du bâton, assis avec les jambes allongées et les mains pressées au sol
 

Paschimottanasana : flexion avant assise
 

Setu Bandha : posture du pont
 

Sukhasana : posture assise facile avec les jambes croisées