Mise en forme

Apprendre à aimer l’exercice

C’est bien vrai! Faire de l’exercice peut être amusant! Voici des idées pour vous aider à passer de l’« obligation » d’être actif au réel plaisir de bouger.

En route vers l’épicerie tôt un matin de fin de semaine, nous avons tous, à un moment donné, croisé une femme faisant du jogging. Gracieuse et d’un pas léger, elle semble parcourir le voisinage avec une aisance qui nous laisse perplexes : comment arrive-t-elle donc à se lever de si bonne heure le week-end, à enfiler ses chaussures sport et à sortir dehors bouger? La réponse, évidemment, c’est qu’elle est passée de l’« obligation » de faire de l’exercice au mystérieux sentiment de « vouloir » faire de l’exercice.

 

Nous sommes tous en mesure d’accéder à ce sentiment de volonté, car nous le possédons tous. Les professionnels de l’exercice le surnomment souvent « le facteur plaisir ». En principe, si quelque chose est agréable, nous ne le considérerons pas comme une corvée et nous aurons véritablement envie de nous y adonner.

 

Puisez dans votre enthousiasme

Il existe deux moyens de rendre un entraînement plus agréable : minimiser la monotonie et maximiser le plaisir. Vous avez peut-être remarqué que surveiller votre fréquence cardiaque ou atteindre des seuils aérobiques n’entrent aucunement en ligne de compte ici.

 

« Redécouvrez les choses que vous adoriez faire lorsque vous étiez enfant, les choses qui étaient naturellement sportives », explique Ingrid Bacci, auteure de The Art of Effortless Living (Vision Works). « Rouler par terre ou jusqu’en bas d’une côte, faire de la lutte, courir, faire du patin à roues alignées... soyez à l’affût de ce que ressent votre corps et de ses interactions avec l’eau, le vent et la terre. »

 

Selon des chercheurs, participer à des activités physiques amusantes semble réduire le stress plus efficacement que l’exercice ordinaire. Mais, vous seul pouvez définir ce qui est amusant pour vous. Si vous aimez socialiser, songez à essayer des activités de groupe comme le volleyball en équipe, la danse country, un club de course ou le soccer.

 

Si la nature vous interpelle, optez pour une randonnée en vélo de montagne ou une randonnée pédestre. Si vous préférez des activités en solo plus intenses, essayez l’escalade ou un marathon. La clé est d’examiner, d’essayer et d’évaluer diverses activités.

 

Faites des essais

Rappelez-vous que même les sportifs chevronnés perdent leur entrain ou, à tout le moins, s’ennuient. « J’ai toujours aimé être active, mais il m’arrive certainement de me désintéresser surtout lorsque je ne m’améliore pas », dit Mme Bacci. Dans son cas, cela s’est produit lorsque ses compétences en tennis semblaient stagner. « J’ai donc fait ce qui pourrait, de prime abord, paraître étrange », précise-t-elle. « À la place de me concentrer sur mon jeu, j’ai commencé à me concentrer sur mon corps. »

 

Mme Bacci pensait à ses pieds lorsqu’elle courait sur le court, à la sensation de la raquette dans sa main et à ses épaules et son visage. Son jeu s’est alors nettement amélioré. « Je prêtais davantage attention à moi-même plutôt que d’essayer de performer ou de parvenir à un objectif quelconque. »

 

La morale de l’histoire : cessez d’essayer si fort et mettez au lieu l’accent sur ce qu’éprouve votre corps lorsque vous jouez. Prenez conscience de la façon dont vous vous sentez et vous pourrez aller de l’avant avec moins d’effort et de tension. Surtout, amusez-vous!