Témoignages

Valérie, - 19 kg, « Connect a été un support extraordinaire et m’a permis de rester motivée au quotidien »

Valérie, membre WW, est en stabilisation depuis octobre 2021. Elle nous raconte son parcours WW et notamment comment Connect a joué et joue toujours un rôle dans sa perte de poids.
Publié le 5 mai 2022

C’est la troisième fois que je tente l’expérience WW. J’avais expérimenté le programme WW entre chacune de mes grossesses et cela fonctionnait très bien sur moi. Je n’avais néanmoins jamais perdu autant les fois précédentes et surtout, je n’avais jamais fait la stabilisation. C’est à l’aube de mes cinquante ans que j’ai décidé de me réinscrire car j’allais organiser une fête pour l’occasion. C’était un chiffre symbolique donc je voulais me sentir bien dans mon corps pour aborder ce chiffre rond et ça été le cas puisque je me suis trouvé parfaitement alignée le jour de mon anniversaire : physique, état d’esprit, bien-être, rayonnement, tout était parfait. Comme une renaissance.

En l’espace de dix mois, j’ai perdu 19 kg. Depuis octobre, je suis fière et heureuse de dire que je suis en stabilisation.

Devenez membre WW pour accéder à tous les témoignages et pertes de poids de nos membres !

Rencontre avec Valérie, membre WW
Rencontre avec Valérie, membre WW

Depuis le début de mon parcours WW, je n’ai jamais eu l’impression de faire un régime. Je déteste la frustration, et avec WW j’ai trouvé le moyen d’allier l’utile à l’agréable puisque rien n’est interdit. J’ai surtout changé assez radicalement ma façon de m’alimenter. Avant, je mangeais trop gras, trop sucré, trop salé, en trop grande quantité et pas assez équilibré. J’ai donc introduit les légumes chaque jour, découvert pleins de recettes, de nouveaux aliments que je ne mangeais jamais. Aujourd’hui, je ne compte plus, je fonctionne à la louche. J’ai acquis des réflexes d’équilibre.

Dès le début, j’ai également commencé à poster sur Connect pour évoquer ma perte de poids. Je m’y suis sentie tout de suite à l’aise : on se sent vraiment compris puisque nous sommes tous là pour la même chose. Cerise sur le gâteau, j’y ai trouvé des compagnons de route qui ont contribué à faire de ce parcours une expérience ludique et motivante. Trois Wets de 50 ans sont même devenues des amies. Nous échangeons chaque jour et prévoyons des vacances ensemble prochainement.

Si l’on reste sincère, que l’on transmet de bonnes énergies et de la générosité, les échanges ne peuvent qu’être positifs.

Poster des messages positifs est devenu important pour moi qui n’ai jamais vraiment eu de problème avec mon image. S’aimer, cela s’apprend. Pour certaines personnes, c’est inné mais pour la plupart, j’ai découvert via Connect que beaucoup ne s’aimaient pas, ce qui m’a vraiment surprise au début.

Je ne me donne pas comme devoir d’aider les autres à s’aimer mais je sens que je peux apporter ma contribution, en terme de bienveillance, de self-love pour les aider dans ce processus. Et si j’ai pu réussir à faire en sorte que certaines personnes s’aiment un peu plus, c’est hyper gratifiant pour moi.

Devenez membre WW pour perdre du poids naturellement et durablement. C'est parti !

Niveau sport, je partais de zéro

D’ailleurs, prochainement, je me suis inscrite avec deux autres Wets à la Parisienne, une course de 10 km en septembre prochain à Paris. C’est une petite victoire pour moi qui était essoufflée au bout de 15 minutes de run il y a deux ans.

J’ai intégré une routine sportive dès le début de mon parcours WW. Je peux dire que je suis devenue “sportive” même si je n’en ai pas l’impression. Je fais aujourd’hui une heure de sport, quatre à cinq fois par semaine.

La perte de poids a eu des effets bénéfiques sur ma santé, sans commune mesure par rapport à avant. J’avais des douleurs aux cervicales, des maux de tête. Tout ça est derrière moi. La légèreté retrouvée facilite évidemment les gestes du quotidien et je tiens à garder ce bien-être à vie.

Lorsque l’on est en surpoids, ce poids « en trop » n’est pas que physique

Côté dressing, quel plaisir de constater que tout vous va ! Néanmoins, je prenais un plaisir fou à m’habiller avant WW. Le style et le plaisir de s’habiller n’ont rien à voir avec le surpoids. Aujourd’hui, j’ai une confiance en moi qui s’est accrue même si je l’avais déjà avant. J’ai une plus grande légèreté d’esprit, de corps et d’âme ! Se délester physiquement, c’est aussi alléger son esprit pour pouvoir « passer à autre chose ». Se sentir plus libre, plus généreuse, plus active.

Disons que je vivais déjà à 100% et aujourd’hui, je suis à 200% !

Retrouvez Valérie sur Connect ! @valerie366703