Témoignages

Katy, -31kg : « J'ai trouvé la motivation auprès de ma famille »

Aujourd'hui sereine et bien dans sa peau, Katy a repris le contrôle de sa vie en rejoignant le programme WW. Elle revient sur son parcours.
Une promesse qui change la vie


Le déclic qui a fait en sorte que je rejoigne WW, est la promesse que j’ai faite à ma mère qui était très malade. Je lui ai promis de perdre du poids. Et j’ai tenu parole puisque depuis, j’ai perdu 31kg. Il me reste encore deux kilos à perdre pour atteindre mon objectif. Et ce sont les plus longs à perdre. Mais je ne me démotive pas. Je suis presque vers la stabilisation donc ça me motive encore plus. Quand j’ai commencé WW, je venais de changer de travail. Une page se tournait déjà, c’était donc le début d’une nouvelle vie. Au départ, je voulais voir si je pouvais m’adapter au programme WW car avant, j’avais fait plusieurs régimes qui n’avaient pas marché et qui ne me convenaient pas à cause des restrictions. J’avais également un anneau gastrique, qui n’a pas fonctionné, que j’avais toujours quand j’ai rejoint WW, et que j’ai finalement fait retirer au mois de janvier. Avec WW, je me suis rendue compte qu’il n’était pas question de faire un régime mais de manger mieux. Je n’ai pas ressenti de sensations de faim comme ça a pu être le cas lors de mes anciens régimes alimentaires.

Réapprendre à mieux manger


En effet, depuis que j’ai commencé le programme, je mange beaucoup plus de fruits et de légumes et je me force à boire un peu plus d’eau qu’avant, notamment grâce à l’outil permettant de mesurer la consommation d’eau disponible sur l’appli. Appliquer les recommandations, écouter les autres et s’écouter soi-même est primordial. Avant, j'étais très frustrée et pas souvent agréable quand j’avais faim. Or actuellement, je n’ai plus faim et je me sens mieux et moins aigrie. Je me fais toujours plaisir mais en mangeant quelque chose de mieux et de plus sain. Pour mon suivi alimentaire, je calcule les points de mes propres plats. Et ce qui est top sur l’application c’est le scan ! Je l’utilise pratiquement à chaque fois que je vais faire mes courses. De plus, il y a aussi les retours et conseils des membres sur Connect qui recommandent des aliments qui ne coûtent pas beaucoup de points, et c’est très utile. Et puis, j’ai aussi ce que j’appelle des techniques psychologiques, comme par exemple acheter des pâtes aux légumes qui coûtent ZeroPoint. Le cerveau voit des pâtes donc pour lui il mange des pâtes. Et rien que le fait savoir ça, il est rassasié, alors qu’il a mangé des pâtes qui n’en étaient pas vraiment. Ou alors manger dans une plus petite assiette. Ce sont des astuces toutes bêtes qui fonctionnent parfois.

L'appli WW, une alliée de taille


Mon sommeil s’est également amélioré et là aussi c’est grâce à l’appli, grâce à laquelle je peux enregistrer mon sommeil et le suivre ensuite. Depuis le début de mon parcours, j’utilise l’appli au quotidien. Cette dernière est un support qui permet de se dire « Tiens, je vais la remplir ! » pour toutes nos activités telles que le sommeil, l’alimentation et l’activité. Déjà, grâce aux SmartPoints, on peut facilement savoir où on en est. Aussi, je ne faisais pas d’activités physiques auparavant, mais en voyant les autres membres poster des photos d’eux en faire sur Connect, j’ai fini par me dire « Pourquoi pas ? ». C’est quelque chose de très motivant, on peut voir des personnes qui ont des parcours différents et, à la fois, très semblables au notre. En plus, on peut même lier quelques amitiés.

L’appli WW est une des raisons pour lesquelles tout a changé dans mes habitudes. Je prends très peu ma voiture maintenant ! Je privilégie la marche à pied ou le vélo. Je ne prends plus l'ascenseur mais l’escalier. Je refais des activités avec mes enfants, ce que je ne faisais pas avant. Par exemple, j’effectue des parcours d'accrobranches avec eux et nous allons également à la piscine. Je fais aussi des activités qui nécessitent de se montrer davantage, comme des shootings photos. Pour la fête des mères, on m’en a offert un et je l’ai finalement réalisé en famille. Et c’est le genre de choses que je n’aurai pas fait auparavant. Depuis que j’ai commencé mon programme, mon état d’esprit n’est plus le même. Je me sens mieux et je prends soin de moi. Je me rends à des instituts de beauté et je fais les boutiques. Et puis, ce qui est assez étrange d’ailleurs, c’est que je suis en train de revoir des personnes qui ne me reconnaissent pas du tout. J’ai eu droit à des commentaires tels que « Qu'est ce que vous êtes belle ! Vous avez fondu ! Oh lala vous devez être fière de vous ! ». C’est vrai que 30 kilos en moins, une coupe de cheveux différente, un peu de maquillage, un nouveau style vestimentaire, ça change forcément.

La famille, une source de motivation


Une fois que je n’aurai plus les deux kilos qui me restent à perdre, je me stabiliserai. Puis, je compte faire une abdominoplastie, il est essentiel que je me stabilise pendant 6 mois au préalable. Dans mon parcours, ce dont je suis le plus fière c’est d’avoir tenu la promesse que j’ai faite à ma mère avant qu’elle s'en aille. Ma motivation, je la tire de ma famille. Mes enfants me disent « Maman maintenant t’es toute belle ! ». Heureusement que ma famille est là parce que, sans elle, je n'aurais peut être pas atteint mon but.