Une bière pour la Saint Patrick

Et vous, vous êtes plutôt brune ou blonde ? Nature ou aromatisée ? Quelle que soit votre préférence, il existe certainement une bière à votre goût pour fêter la Saint Patrick. Bien sûr, bière et perte de poids ne sont pas intimement associés dans votre esprit. Et on ne peut pas vous donner totalement tort. Ce n'est pas une raison pour vous priver totalement si vous avez envie d'une petite mousse...

Retour en arrière


Quelques graines oubliées dans une humidité ensoleillée, un peu de fermentation et la bière était née. C’est du moins ce que dit la légende. Ce qui est sûr, c’est que le breuvage n’est pas nouveau : les Egyptiens en appréciaient déjà l’amertume, même si la boisson consommée à l’époque n’avait sans doute rien à voir avec celle que nous connaissons. Plus tard, les Gaulois, ne dédaigneront pas la cervoise tiède (cousine de la bière légèrement épicée. Demandez à Astérix !). Depuis, les techniques se sont perfectionnées, et les variétés de bière n’ont cessé de se multiplier, mais les éléments de base reste les même : de l’orge, du houblon, de la levure et de l’eau. Ajoutez à cela du savoir-faire et une dose de patience, et le tour est joué, ou presque.

Des variétés à n’en plus finir


Si l’on s’en tient aux couleurs, il existe cinq grands types de bières. Noire, brune (ne pas confondre les deux, surtout. La Guinness, par exemple, n’est pas une bière brune, mais bien une stout épaisse et noire), blonde, blanche et ambrée. Mais le très sérieux Institut de la bière reconnaît de son côté pas moins d’une vingtaine de types différents de bières (Pale Ale, belges, françaises, stouts, pilsner…), eux-mêmes divisés en sous catégories. Bref, le champ des possibles est vaste, pour ne pas dire infini…

Attention : les excès se paient !


Justement, devant la multitude de possibilité, une règle s’impose : préférer la qualité à la quantité. C’est vrai en toute chose, et ça l’est encore plus en matière d’alcool, et de bière en particulier. Parce que l’excès de cervoise n’est pas seulement synonyme de mal aux cheveux le lendemain matin, c’est aussi l’assurance d’autres excès – ne serait-ce que de cacahuètes posées sur le comptoir, histoire d’éponger un peu tout le liquide absorbé – qui ne vous apporteront rien d’autre que quelques grammes supplémentaires et un fort sentiment de culpabilité. Sans parler de la célèbre ceinture de bière qui vient tôt ou tard souligner un goût trop prononcé pour le houblon fermenté. Ce n’est assurément pas ce que vous recherchez, n’est-ce pas ?

Que choisir ?


Ceci étant dit, ce n’est pas une raison pour dire adieu définitivement au plaisir d’une petite mousse de temps en temps. Car il s’agit bien d’un plaisir, pour qui sait apprécier l’amertume d’une bière trappiste (brassée dans un monastère cistercien selon des règles séculaires – à ne pas confondre avec les bières dites d’abbaye, qui n’ont généralement jamais vu un moine…), d’une gueuze aromatisée ou d’une blonde toute simple et toute fraîche. Voici quelques indications sur les unités SmartPoints® que vous abandonnerez dans un demi de certaines bières courantes.

 

Bières SmartPoints
4-5° 3
5-6° 5
> 8° 5
Brune (25ml) 4
Bière de spécialité oud' Abbaye, régionales ou de brasserie 4
Une canette de bière blonde (33 cl) 6

Et si vous êtes vraiment accro, essayez une de nos recettes à base de bière !