Témoignages

Chronique d’une WetWet : épisode 5

Comment gérer les vacances, un palier... ?

Je suis partie en vacances, je n’ai rien noté. J’ai beaucoup bougé, mais aussi beaucoup bu et mangé. J’ai culpabilisé. Et je suis arrivée à un palier. Suite de l'aventure avec WW...

 

Si vous avez raté des épisodes, cliquez ici >>>

 

Je me suis fait plaisir en vacances : dès qu’un aliment me donnait envie, je ne me le refusais jamais. Pour rien au monde je ne me serais privée, car c’était mes petites vacances à moi, un moment de détente et de loisir, bref un moment de liberté absolue ! Mais sur le chemin du retour, la culpabilité commençait à me ronger, et j’ai commencé à imaginer les + trois ou + quatre kilos, et j’ai vu mes efforts défiler. Jusqu’à ma PO, j’ai cru que j’allais devoir recommencer dès le début : et surprise fût !

 

J’avais perdu 0,3 kilos. Comment était-ce possible ? Et si se faire plaisir permettait de perdre du poids, en fait ?

 

Certes, j’étais très active

 

Pour profiter de la fraîcheur du matin, rallonger les journées et profiter davantage, je me suis réveillée assez tôt, même si je me couchais très tard. J’ai tenu à garder le rythme pour être plus tonique, quitte à faire une petite sieste quand c’était nécessaire.

 

Équipée de chaussures de sport, j’ai arpenté des villes, je me suis promenée le long de la plage, à mon rythme et sans pression. J’en ressentais le besoin, c’était donc tout naturel. La marche nocturne après le dîner était devenue un must dont je ne pouvais plus me passer (et que j'essaye de maintenir désormais). J’en ai profité pour découvrir la vie nocturne et aller à la rencontre des locaux.

 

Je n’ai rien noté, mais…

 

Depuis que j’ai mis les pieds dans l’avion, je n’ai plus rien noté jusqu’à mon retour. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de compter mentalement les Points pour avoir une idée sur les dégâts. Je me suis permis tout ce dont j’avais envie. Mais chose étonnante : mes envies allaient plus facilement vers les ingrédients sains et bons pour l’équilibre alimentaire : fruits nature, fromage blanc, œuf, poisson et fruits de mer… ça voudrait dire que j’ai intégré ce qui est bon à manger, sans même faire l’effort de compter ? C’est ça, la magie WW ?

 

Plaisir, plaisir !

 

 

Comme j’avais à peine quelques jours de vacances, le thème principal était de me faire plaisir. La nourriture, c’est important, mais ce n’est pas tout ! Je me suis fait plaisir car j'ai rencontré des personnes venues des quatre coins du monde, j’ai passé du temps avec des amis proches, j’ai assisté à un festival de musique qui me tenait beaucoup à cœur, j’ai laissé le hasard faire sa part du programme... J’ai lâché prise et je me suis laissé porter par la liberté, le risque et l’émerveillement. C’est comme si en peu de temps, je me suis déconnectée, pris du recul, pour me diriger vers l'essentiel et canaliser mon énergie en ce sens.

 

J’ai atteint un palier

 

 

Ça ne m’était pas encore arrivé : la semaine dernière, je n'ai pas terminé tous mes SmartPoints hebdo ! J'ai choisi mes aliments frais au marché, cuisiné de petits plats sains pour toute la semaine, passé une semaine bleue. J'ai encore moins utilisé mes ActivPoints™ (j’en avais au moins 35 à dispo). Toute confiante à la PO, je m’aperçois que je n’ai pas perdu de poids ! J’ai plutôt bien réagi, j’ai juste continué à m’alimenter de la même manière.

 

 

Les conseils de ma coach

  • C’est quoi un palier ?

C’est quand on stagne à un poids et que la perte se ralentit ou s’arrête durant quelque temps.

  • Pendant des années j’ai stagné à 70 kg. Aujourd’hui je me suis arrêtée au poids de 70 kg ; coïncidence ?

Non, bien sûr ! C’est un poids que votre corps connaît. Il représente une certaine "stabilité". Et le corps a une mémoire. Il pense que c’est le poids « référence », alors il s’y arrête. Il ne faut rien changer. Continuez à bien vous alimenter, à bouger plus… Le corps réagira.

  • Je me dis que c’est peut-être le moment de commencer une vraie activité physique régulière…

Il n’est pas recommandé de commencer une activité sportive juste pour dépasser un palier. Gardez en tête que le corps a une mémoire. Si vous vous mettez à faire du sport intensivement, vous allez certes perdre de l’eau et de la graisse, ce qui fera baisser votre poids. Mais lorsque vous arrêterez, vous reprendrez ce poids.

  • Que recommandez-vous quand on atteint un palier ?

De continuer sur votre rythme ! Ne craquez surtout pas, ne vous dites pas que « ça ne marche plus ». La perte recommencera après un certain temps. Si vous ressentez l’envie de faire du sport, alors lancez-vous ! A votre rythme, même si ce n’est pas tous les jours, ni toutes les semaines. L’idée est d’être régulier, d’adopter un rythme qu’on est capable de tenir indéfiniment.