Chronique d’une WetWet : épisode 2

3,5 kilos perdus en près de deux mois !

Ah ce sentiment de flotter dans ses habits ! Cela fait longtemps que je ne l’avais pas ressenti ! Et même si ce n’est pas flagrant, je sais m’en réjouir. Mieux, quand je suis confrontée aux excès, j’y pense, et ça me donne la force de dire « non, merci ! » face à la générosité des autres. Et même si la balance n’est pas toujours généreuse en terme de poids perdu, je fais confiance à cette sensation de mieux porter mes vêtements, et je me dis : en avant !

 

Si vous avez raté des épisodes, cliquez ici !

 

Je suis fière ! Et je sais que je peux mieux faire !

 

Bilan de ces deux premiers mois de programme Weight Watchers : 3,5 kilos perdus. Je pèse actuellement 74,5 kilos, contre 78 au départ.

Première réaction : ce n'est pas beaucoup, tiens ! J'avais l'habitude de perdre rapidement du poids (et de le reprendre tout aussi rapidement). Et pour être tout à fait honnête, je n'ai pas le sentiment de m'être privée de quoi que ce soit. Compter et prendre conscience de la manière dont on se nourrit, ça change pas mal la vie ! En résumé :

  • Je suis allée aussi souvent au resto, mais j'ai fait des choix différents.
  • Je suis partie en vacances, je n'ai pas compté, mais j'avais conscience de ce que je mangeais. 
  • Je bouge plus : pas d'activité sportive fixe pour l'instant, mais par exemple, quand j'en ai l'occasion, j'accours la première sur la piste de danse. Et ça procure un vrai sentiment de bien-être ! 

 

Ce mois-ci, ce n'était pas toujours facile

 

J’ai l’avantage d’avoir des collègues super chouettes. Surtout quand il s’agit de sucreries, de viennoiseries, de goûter, d’après-goûter… Vraiment, rien à dire ! Enfin si, on dit « non merci » !

Je me souviens d'un jour, où j’ai commencé par manger de façon astucieuse : j’ai choisi les ingrédients les moins coûteux en unités SmartPoints®. Puis vint le soir. Anniversaire. Puis je me suis vue prendre un verre, un deuxième, une cacahuète… Je ne voulais ni être dans la culpabilité, ni rater l’événement et ne pas en profiter. Alors j’ai déréglé toutes les pendules ce soir-là. Je sais que je me suis fait plaisir. Je sais aussi que ça m’a amenée à revoir la manière dont « je profitais » des événements qui se présentent. Maintenant j’ai souvent cet exemple en tête quand je suis invitée en soirée !

 

Activité sportive : j'atteins mon objectif !

 

 

J’ai connecté mon mobile à l'appli pour comptabiliser mes ActivPoints™ : certes, je n’en suis pas (encore) au stade du contrôle, et il m'arrive encore de finir ma semaine avec des chiffres négatifs… Mais depuis que j’ai découvert que mes pas pouvaient être comptés, j’ai repris courage. J'ai un objectif de 44 ActivPoints par semaine. Je ne le réalisais pas au début.

Puis, avec quelques efforts (plus de shopping, de balades et de sorties notamment), j'ai commencé à le réaliser. Cela fait trois semaines de suite que je dépasse mon objectif hebdomadaire et que je danse de joie !

Merci aux amis qui ont besoin de déménageuse le weekend, et qui  la nourrissent « raisonnablement » en contrepartie ! Vous permettez à la balance de m’afficher un gros sourire !

 

Les conseils de ma coach

Prévoir mes repas à l'avance Ce que ma coach me conseille...
J’ai expliqué que parfois je ne prenais pas vraiment conscience de ma limite. Si je dépasse mes unités journalières ou hebdomadaires, je ne compte plus le degré du déraillement, et me dis que je me rattraperais plus tard. C’est de prévoir mes repas à l’avance. Comme ça, je sais déjà ce que je vais dépenser, et ce qui me restera pour les moments plaisir, sorties, gourmandise...
Tout peut s’enregistrer Ce que ma coach me conseille...
Pour fonder une relation de confiance avec mon corps, autant tout dire à mon appli ! Par contre, dès qu’il s’agit de repas traditionnels, j’abandonne. Pas tant par peur de voir les aiguilles du compteur de points exploser (quoique !), mais parce que je ne connais pas la composition exacte de ces plats (fris, huilés, gras de nature, avec du pain, et un peu de sauce pour la route).  Ma coach sourit et me rappelle que les plats traditionnels se trouvent dans toutes les cultures et tous les pays ! Les recettes sont disponibles sur certaines bases de données. Et à défaut, je peux choisir celle qui s'en rapproche le plus et l'enregistrer. Quand j'en ai envie et que l'occasion se présente, j’en mange en faisant en sorte à ce que les quantités soient raisonnables. Ce n’est pas « interdit » de manger « traditionnel » chez Weight Watchers.  Et il y a moyen de quantifier ma nourriture, ça a de quoi me rassurer !

 

Dans mon prochain épisode, je vous parle de ma perte de poids durant le mois de Ramadan ! Car oui, je combine Weight Watchers et Ramadan. A suivre...