Votre guide pour un régime peu inflammatoire
Lisez la suite pour savoir comment les aliments influent sur l’inflammation de votre corps et comment un régime peu inflammatoire peut vous aider.
Publié 9 février 2022

L’inflammation est un processus qui se produit normalement lorsque votre système immunitaire réagit à une blessure ou à une infection. Vous connaissez probablement l’inflammation à court terme, comme la douleur ou la rougeur que vous ressentez après une blessure mineure. Cependant, il arrive que l’inflammation persiste et cet état d’inflammation chronique (à long terme) peut endommager votre corps et affecter votre santé globale. On a établi un lien entre l’inflammation et des maladies telles que les maladies cardiaques, le diabète, l’arthrite, le cancer, la dépression et la maladie d’Alzheimer.

Il n’y a pas une seule cause précise d’inflammation chronique, mais des facteurs tels que le tabagisme, l’exposition à des toxines environnementales, le vieillissement, l’obésité, le stress et une mauvaise alimentation peuvent tous jouer un rôle. Suivre un régime alimentaire peu inflammatoire est un moyen efficace de lutter contre le processus d’inflammation.

Qu’est-ce qu’un régime peu inflammatoire?

Contrairement à de nombreux régimes à la mode bien connus, un régime peu inflammatoire n’exige pas que vous suiviez un ensemble précis de règles ou que vous ne mangiez que certains aliments. Il s’agit plutôt d’un modèle global d’alimentation saine qui met l’accent sur la consommation d’aliments qui contribuent à réduire l’inflammation, comme les gras non saturés sains et les fruits et légumes riches en antioxydants. Parallèlement, dans le cadre d’un régime peu inflammatoire, on évite les aliments susceptibles de déclencher une inflammation, tels que les aliments contenant des gras saturés et des gras trans, les aliments transformés, le sucre raffiné et l’alcool.

Qui peut tirer des bienfaits d’un régime peu inflammatoire?

Si vous souffrez de douleurs chroniques ou de tout autre problème de santé lié à l’inflammation, un régime peu inflammatoire peut aider à réduire la douleur. Ce type de régime peut également aider à la perte de poids parce qu’il met l’accent sur une alimentation saine et la perte de poids en soi est bénéfique pour réduire l’inflammation. De manière générale, un régime peu inflammatoire est un mode d’alimentation sain dont tout le monde peut bénéficier en apportant quelques modifications simples à son alimentation.

Comment suivre un régime peu inflammatoire?

Suivez ces étapes simples pour aider à combattre naturellement le processus d’inflammation grâce à un régime peu inflammatoire :

Passer des produits d’origine animale aux poissons. Les produits d’origine animale tels que la viande rouge, les produits laitiers riches en gras, les œufs et le beurre contiennent des gras saturés qui jouent un rôle dans le processus inflammatoire. Le remplacement de la viande rouge par du poisson peut présenter un certain nombre d’avantages pour la santé. Les poissons d’eaux froides comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines sont riches en acides gras essentiels oméga-3, connus sous le nom d’acide eicosapentanoïque (AEP) et d’acide docosahexaénoïque (ADH). Ces gras sains aident à réduire l’inflammation dans l’organisme. Les graines de chia, les noix de Grenoble, l’huile de canola et l’huile de lin sont d’autres sources d’acides gras oméga-3.

Augmenter votre consommation de fruits et de légumes. Vous savez déjà à quel point il est important de manger quotidiennement des fruits et des légumes non féculents. Ils sont également un élément clé d’un régime alimentaire peu inflammatoire. En effet, divers composés naturels présents dans les aliments végétaux – y compris les pigments qui donnent aux fruits et aux légumes leur couleur rouge, orange, jaune et verte – possèdent de puissantes propriétés antioxydantes qui réduisent l’inflammation. Les fruits et les légumes sont également de riches sources de fibres alimentaires, un composé qui contribue lui aussi à réduire l’inflammation.

Voici quelques conseils pour intégrer davantage de fruits et de légumes non féculents à votre alimentation : Savourez une boisson fouettée aux fruits pour déjeuner; garnissez vos sandwichs de tomates, de concombres et de légumes-feuilles foncés; mangez un fruit au lieu de boire un verre de jus pour accompagner votre repas; et gardez à portée de main des fruits et des légumes précoupés ou surgelés frais et en conserve pour les utiliser rapidement dans les soupes, les sautés, les pâtes, les omelettes et les desserts sains.

Remplacer les grains raffinés par des grains entiers. Les grains transformés et raffinés (produits à base de farine blanche) et les aliments sucrés sont pro-inflammatoires et doivent être réduits dans le cadre d’un régime peu inflammatoire. Nombre de ces grains transformés se trouvent dans des produits tels que le pain blanc, le riz blanc, les pâtes, les céréales et les craquelins. Il est préférable de remplacer ces produits par leurs équivalents à base de grains entiers, comme les pâtes de grains entiers, le riz brun et le pain de grains entiers, car la consommation de grains entiers est associée à une réduction de l’inflammation.

Ajouter des gras sains à votre alimentation. L’ajout des bons types de gras à votre alimentation est également important pour un régime peu inflammatoire. Il est préférable d’éviter de consommer des gras trans, que l’on trouve dans certaines margarines, dans les produits de boulangerie et dans les aliments frits, ainsi que certaines huiles végétales comme l’huile de maïs et l’huile de carthame, qui peuvent influencer la production de composés pro-inflammatoires. Par ailleurs, des aliments tels que les amandes, les noix de Grenoble, les avocats, l’huile d’olive extra vierge, l’huile de canola et les graines de lin sont riches en gras sains qui protègent contre l’inflammation.

Un régime peu inflammatoire est l’un des meilleurs moyens de défense contre les maladies chroniques et de maintien d’une bonne santé générale. En outre, n’oubliez pas que d’autres changements importants dans le mode de vie jouent un rôle clé dans la réduction de l’inflammation – faites beaucoup d’exercice, évitez de fumer, gérez votre stress et atteignez et maintenez un poids santé. Toutes ces stratégies peuvent vous aider à rester en bonne santé et à éviter l’inflammation.