Voici comment le fait de se responsabiliser fonctionne vraiment

Que vous soyez responsable de vos actes ou que quelqu’un doit vous rendre des comptes, il s’agit d’une tactique essentielle en vue d’apporter des changements comportementaux.

Vous avez peut-être entendu le mot « se responsabiliser » dans les milieux de la santé et de la mise en forme, mais comment y parvenir et pourquoi est-ce important? 

Molly Carmel, travailleuse sociale clinicienne autorisée (LSCW-R), fondatrice de The Beacon Program et auteure de Breaking Up with Sugar, s’explique :

« La responsabilisation est essentielle dans tout type de changement de comportement, qu’il soit petit ou grand », dit-elle. Voici pourquoi : « Vous responsabiliser fait en sorte que vous êtes plus susceptible de tenir vos engagements. » Il est également plus difficile de jeter l’éponge lorsque le parcours se fait plus ardu, ce qui arrivera inévitablement, en étant imputable envers soi-même, ajoute-t-elle. 

Cela vous permet également de « mieux suivre vos progrès pour vous aider à rester motivé » et d’« avoir une plus grande prise de conscience de sorte que vous mettez l’accent sur l’atteinte de vos objectifs au quotidien ».

Sans cet esprit de responsabilisation, l’atteinte de nos objectifs s’avère assez complexe, pour ne pas dire pratiquement impossible, explique Mme Carmel, surtout si la route vers nos objectifs nous oblige à faire face à de l’inconfort ou à des émotions négatives ou à sacrifier d’autres priorités.

« Il y aura toujours des moments où il serait plus simple d’abandonner. Sans la responsabilisation, nous ne pourrions pas surmonter ces périodes », avoue-t-elle. « Nos chances de réussite sont plus grandes lorsque nous faisons en sorte que notre environnement, notre vie et ceux qui nous entourent soutiennent nos objectifs. »

Les bienfaits de la responsabilisation sont peut-être évidents, mais comment parvenons-nous à nous responsabiliser dans les faits? 

La travailleuse sociale affirme : « L’important, c’est de créer un système qui ne vous fait pas dévier du chemin menant vers vos objectifs, même lorsque vous n’êtes pas motivé, [lorsque vous vous] sentez émotif ou d’humeur changeante ou lorsque d’autres priorités surgissent pour accaparer votre attention ».

La responsabilisation peut prendre plusieurs formes : vous pouvez décider de vous responsabiliser ou d’être responsable vis-à-vis des autres – les deux sont avantageux.

Se responsabiliser soi-même est efficace, explique Mme Carmel, car être personnellement déterminé à atteindre un objectif peut être plus motivant que de recevoir de l’encouragement d’autres personnes. Également, vous pouvez toujours puiser dans cette ressource, explique-t-elle, étant donné que « vous êtes en constante relation avec vous-même – c’est-à-dire que même si des gens entrent dans votre vie et en sortent, vous serez toujours là pour vous ».

 

Astuces pour se responsabiliser soi-même

 

  • Créez des rappels

« Changer est ardu! C’est ardu, mais tout à fait possible », déclare Mme Carmel. « Vous devez réapprendre à votre cerveau à créer de nouvelles pistes afin de signaler les nouveaux comportements. Lorsque nous sommes laissés à nous-mêmes, nous risquons d’oublier nos objectifs et de ne pas nous souvenir à quel point nous voulons les atteindre, de sorte que nous reprenons nos anciennes habitudes sans même nous en rendre compte! Voilà pourquoi il est bénéfique de créer des rappels : ils vous signalent un nouveau comportement dans les moments où vous risqueriez de l’oublier ou de ne pas y penser. Cela peut vouloir dire de régler une alarme lorsque le moment est venu de s’entraîner, de créer une alerte dans le calendrier pour commencer la séance de méditation ou de créer un rappel de prendre votre dîner si vous tentez de perdre du poids. Après un moment, les rappels seront moins nécessaires [puisque] votre cerveau s’habituera au changement et ce dernier surviendra automatiquement. »

  • Récompensez-vous

« Se récompenser après avoir effectué une tâche difficile nous incite à persévérer dans l’atteinte de nos objectifs », explique la travailleuse sociale. « Choisissez une récompense qui n’interfère pas avec vos objectifs à long terme : si votre objectif est de vous entraîner davantage, vous pouvez écouter une série télévisée en rafale à votre retour à la maison. Après avoir passé des heures à écrire votre roman, vous pouvez vous dorloter en vous offrant un bain moussant et un masque pour le visage. »

  • Consignez vos progrès

« Suivre votre évolution – en rédigeant vos progrès dans un carnet ou un journal – est l’un des outils les plus fondamentaux et efficaces pour se responsabiliser », affirme Mme Carmel. « Il peut s’agir de faire le suivi de vos repas si vous tentez de perdre du poids ou du nombre de pages que vous écrivez par jour si vous essayez de faire un scénario. Le fait de consigner le tout dans un journal fonctionne, car cela vous aide à garder un œil sur vos progrès quotidiens; voir que vous vous rapprochez de vos objectifs ou que vous vous en éloignez est très motivant. »

  • Fixez des objectifs SMART 

« Trop souvent, nous nous fixons des objectifs trop vagues, indéfinis ou irréalistes », explique Mme Carmel. « Veillez à ce que votre objectif soit Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et établi dans le Temps. »

Le désavantage lié au fait de se responsabiliser soi-même est que, parfois, nous ne sommes pas d’humeur à le faire, ou alors atteindre nos objectifs seul nous semble insurmontable. Nous avons également tendance à nous mentir à nous-mêmes lorsque personne ne nous regarde et que nous n’avons pas la tête à travailler à l’atteinte de nos objectifs. 

 

C’est dans ces situations qu’il peut devenir avantageux d’inclure d’autres personnes dans le cercle de la responsabilisation. 

 

« En plus de vous-même, avoir une autre personne qui nous aide à nous responsabiliser peut réellement changer la donne. Former une équipe (ou un groupe) peut vous aider à vous motiver lorsque vous ne vous sentez pas très motivé. Cela peut également aider à ce qu’une autre personne ait une “vraie discussion” avec vous lorsque vous n’êtes pas très inspiré. »

 

Vous serez peut-être dans une situation où quelqu’un vous demande qu’il vous rende des comptes dans l’atteinte de ses objectifs ou vous pourriez voir qu’une personne a des difficultés et que vous désirez lui offrir votre aide. Voici ce que Mme Carmel suggère. 

  • Offrez-lui d’être un partenaire de confiance : vous pouvez être son compagnon d’études ou son partenaire d’entraînement, par exemple. 
  • Demandez-lui de s’engager : vous pourriez lui demander de s’engager à atteindre son objectif et ce que vous pouvez faire pour l’encourager à respecter cet engagement.
  • Si vous vivez avec cette personne, Mme Carmel suggère de lui demander comment vous pouvez l’aider à rendre votre environnement plus favorable à son changement de comportement. « Si l’objectif de votre partenaire est de ne plus manger de sucre, [vous pourriez lui] offrir d’arrêter d’acheter de la crème glacée. Rendre l’environnement moins difficile est l’une des choses les plus importantes à faire pour aider quelqu’un à atteindre ses objectifs. »

Au bout du compte, Mme Carmel affirme que n’importe quelle forme de responsabilisation est mieux que de ne pas se responsabiliser du tout. L’important est de faire ce qui fonctionne pour vous, et non ce qui fonctionne pour une autre personne. Son conseil? « Faites preuve de compassion – et soyez réaliste – envers vous-même lorsque les choses ne fonctionnent pas. »