Épanouissement

Trois effets surprenants de la musique au restaurant sur la façon dont vous mangez

La nourriture n’est pas le seul élément auquel votre chef a pensé : l’« assaisonnement sonore » pourrait bien être son nouvel ingrédient secret.

Un facteur surprenant aurait une incidence sur vos choix alimentaires et la manière dont vous mangez et buvez dans un restaurant : la musique de fond. C’est la vérité! Autant les choix au menu que le style, le rythme et le volume de la musique peuvent avoir des répercussions sur votre expérience gastronomique; la musique vous incitant à manger davantage, à boire plus vite et même à privilégier certains aliments.

« L’ouïe est un sens que nous ne pouvons tout simplement pas ignorer », affirme Charles Spence, Ph. D., professeur à l’Université Oxford et auteur de Gastrophysics: The New Science of Eating (La gastrophysique : la nouvelle science de l’alimentation).

« Que nous en soyons conscients ou pas, notre cerveau perçoit toujours les signaux sensoriels du milieu qui nous entoure et les intègre à l’expérience. » Écouter de la musique entraîne à la fois une réaction physique et émotionnelle qui est décuplée lorsqu’on associe musique et nourriture.

Cette décision spontanée de vous offrir ce verre de vin hors de prix au bar? L’étude du professeur Spence suggère qu’on y diffusait peut-être de la musique classique à ce moment-là, envoyant un signal subtil à votre cerveau qu’il est acceptable de dépenser un peu plus sur la nourriture et les boissons. La manière dont vous avez dévoré votre plat au restaurant la fin de semaine dernière? C’est probablement le rythme rapide de la musique de fond qui a contribué à ce que vous augmentiez la cadence des allées et venues entre votre assiette et votre bouche.

Surpris? Les effets de la musique ne s’arrêtent pas là. Voici trois autres facteurs qui peuvent avoir des répercussions sur votre expérience gastronomique ainsi que quelques éléments influents propres au restaurant :

La musique forte

La distraction causée par le vacarme assourdissant peut vous empêcher de bien entendre vos amis et nuire à votre capacité de déceler les saveurs. « Si la musique est trop forte, elle peut vous empêcher de bien goûter les aliments », déclare l’auteur. « Nous pensons tous que nous pouvons goûter aux aliments dans notre assiette ou à la boisson dans notre verre et ignorer tout le reste, comme la musique de fond ou la chaise sur laquelle nous sommes assis; or, la gastrophysique nous prouve que c’est faux. » Tout comme les études portant sur le mode multitâche l’ont démontré, il est difficile de diviser notre attention. Lorsque la musique est extrêmement forte, elle peut devenir une influence prédominante.

L’accord musique et aliments

La musique peut en fait rehausser le goût des aliments. « Vous pouvez diffuser des types de musique précis afin d’assaisonner un plat de manière acoustique », annonce M. Spence. Comment cela fonctionne-t-il exactement? Toujours selon les recherches du professeur Spence, les restaurants arrivent à faire ressortir le côté sucré, épicé, crémeux ou amer d’un plat tout simplement en diffusant une musique assortie au goût ou à la texture recherchés. (Pas étonnant que les mets à emporter ne sont jamais aussi bons!) « Un café au Vietnam qui vient d’ouvrir ses portes ne fait jouer que de la musique évoquant le goût sucré : pensez à des œuvres cristallines et aiguës au piano ou le son d’un carillon éolien. L’objectif est de permettre au personnel d’ajouter un peu moins de sucre dans leurs gâteaux et leurs boissons. »

La musique d’une région du monde en particulier

La musique culturelle peut mettre votre esprit (et vos papilles gustatives) dans l’ambiance pour des types de cuisines précis. « Si vous êtes dans un restaurant exotique, le fait qu’on y diffuse de la musique que les gens associent à cette région peut contribuer à ce que l’on considère les plats comme étant plus authentiques », énonce l’auteur Spence. En d’autres mots : écouter une musique d’une région rend un plat de cette région encore plus représentatif de ses origines. Par exemple, du kimchi et du bibimbap auront peut-être un goût authentiquement coréen s’ils sont servis sur fond de K-pop, un style de musique populaire en Corée. La musique culturelle peut également influencer vos achats, selon d’autres études, annonce M. Spence. Vous pourriez être porté à choisir un vin allemand plutôt qu’un vin français (ou inversement) selon l’origine de la musique diffusée dans les haut-parleurs du commerce.

Il est facile de se laisser porter par le moment lors des sorties au restaurant. Soyez attentif à votre environnement et à la manière dont il influe sur vos choix afin de rester sur la bonne voie. Connaître ces indices sonores pourront vous aider à être plus conscient de la manière dont vous mangez et de vos choix alimentaires.