Alimentation

Pourquoi il est absolument correct de savourer les aliments que vous adorez

Pensez à la planification et non à l’interdiction

Tout le monde a un plat ou un aliment préféré. Puis, soyons honnêtes : pour la plupart d’entre nous, il ne s’agit pas d’une salade de chou frisé sèche. Peut-être que votre aliment préféré est la pizza à la saucisse ou les mini-gâteaux avec glaçage et bonbons arc-en-ciel. Que diriez-vous de croustilles sel et vinaigre? Vous comprenez l’idée. Pour plusieurs d’entre nous, les aliments que nous aimons le plus sont délicieusement riches, sucrés ou remplis d’amidon – et d’une valeur relativement haute en PointsFutésMD. 

Comme le Canada continue « d’hiberner » conformément aux directives d’éloignement social, ce n’est pas surprenant que certains d’entre nous soient inquiets de manger davantage de nos aliments préférés que nous le souhaiterions. Nous sommes confinés à la maison; nous sommes stressés; un casseau de frites croustillantes à emporter comblerait assurément nos papilles. Pouvons-nous nous faire confiance, même lorsque nous sommes seulement près d’elles? Serait-il mieux de bannir tous les aliments de ce type? 

À WW, nous sommes convaincus qu’aucun aliment n’est de nature « mauvaise », et qu’il est possible de créer un plan santé pour savourer n’importe quel aliment ou plat que vous aimez. Bien qu’il soit parfaitement correct d’éviter la crème glacée si c’est plus facile pour vous en ce moment, il est aussi possible de plonger votre cuillère dans un dessert glacé sans perdre de vue vos objectifs de mieux-être. Faites disparaître ce fait!

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur ce qui entre dans une stratégie saine afin d’inclure vos gâteries préférées dans votre vie, pour que vous puissiez manger ce que vous aimez tout en étant à l’aise avec vos choix.
 

Manger ce que vous aimez : 3 parties d’un plan santé

 

Choisir le moment

Désigner une date et une heure pour manger votre aliment préféré peut vous aider à consolider un sentiment de puissance personnelle, explique Jaclyn London, M.Sc., Dt. P., nutritionniste-diététiste certifiée, directrice de la nutrition et du mieux-être chez WW. Optez pour une date qui ne semble pas trop lointaine et essayez de choisir une heure où vous ne serez pas distrait ou trop affamé – deux facteurs qui peuvent contribuer à trop manger. Par exemple, si vous avez envie de nachos fromagés accompagnés de guacamole ces derniers temps, vous pourriez essayer de planifier quelque chose comme une célébration en début de soirée le vendredi afin de souligner la fin d’une semaine occupée. Déterminer quand manger un aliment appuie une modération saine, souligne Mme London. En établissant un plan adéquat, vous serez moins susceptible de vous tourner vers les croustilles du vendredi un mercredi ou un jeudi.
 

Trouver la quantité

Il s’agit d’une crainte répandue au sujet de nos aliments préférés : ils sont si délicieux, nous nous inquiétons de ne jamais être capables d’arrêter de les manger. Heureusement, ce n’est pas comment cela fonctionne, dit Mme London. Vous êtes responsable de la quantité que vous consommez et le fait de décider à l’avance ce qui vous convient – au lieu de vous mettre la pression pour le déterminer sur le coup – peut vous aider à guider vos achats et votre préparation. Disons que vous avez envie d’une pizza cuite dans un four de briques de votre chaîne locale préférée. Demandez-vous ce qui suit : « Combien de pointes devrais-je planifier de manger? Quel type de portion convient avec mes autres choix alimentaires cette semaine? » Puis, vous pourriez peut-être choisir de commander deux pointes individuelles au lieu d’une grande pizza. Planifier les portions renforce la réalité que vous contrôlez la nourriture – et non l’inverse, dit Mme London.
 

Comprendre que l’intérêt est le plaisir

Si vous avez déjà eu une relation houleuse avec la nourriture dans le passé, vous êtes peut-être tombé dans une mauvaise habitude de vous punir et de vous récompenser – l’idée où vous devez mériter les gâteries en étant « sage » et inversement. Défiez cette façon de penser en vous rappelant de ceci : vous méritez de savourer ce que vous mangez sans jugement moral, affirme Ginger Hultin, Dt. P, porte-parole de l’Academy of Nutrition and Dietetics et fondatrice de Champagne Nutrition à Seattle. Mangez lentement, portez attention aux saveurs que vous aimez et savourez chaque délicieuse bouchée. 

 

Plus vous vivez des expériences à savourer vos aliments préférés sans manger trop ou culpabiliser, plus vous vous sentirez en confiance de les incorporer dans votre plan d’alimentation saine, dit Mme Hultin. 

Pour contrôler votre poids à long terme, les stratégies alimentaires les plus efficaces sont assez souples pour vous permettre de les adapter à vos goûts. Au contraire, les plans de perte de poids qui dépendent du fait de restreindre certains aliments ou groupes alimentaires ne sont généralement pas durables, selon une étude réalisée en 2018 et publiée dans la revue Healthcare.

Si vous évitez vigoureusement l’un de vos aliments préférés afin de vous empêcher de trop manger, rien ne vous oblige à le réintroduire. À un certain moment, si vous décidez que vous aimeriez essayer cet aliment à nouveau, établir un plan peut vous permettre de vous assurer que l’expérience soit saine et positive.

 

--

Jessica DiGiacinto est corédactrice à WW. Auteure et rédactrice en santé et bien-être vivant à New York, elle a aussi été contributrice dans des médias comme Popsugar, Bulletproof 360 et Galvanized Media, pour ne nommer que ceux-là.