Neuf régimes à la mode à oublier pour toujours
Vous voulez perdre du poids? Selon les ouï-dire, les plans présentés ci-dessous vous permettent d’y arriver, mais la science dit toute autre chose. Voici en quoi le tout revêt une grande importance pour votre santé, maintenant et plus tard.
Publié 31 mars 2022

La perte de poids peut sembler in-croy-a-ble-ment lente. Même si vous faites tout « bien », le rythme le plus rapide pour perdre du poids en toute sécurité est d’environ une à deux livres par semaine (0,5 à 1 kg), selon le National Heart, Lung, and Blood Institute. Le plus souvent, le chiffre sur la balance change encore plus lentement que cela, ce qui peut mettre à l’épreuve même les personnes les plus patientes. C’est là habituellement qu’entre en jeu le régime à la mode.

« Les régimes à la mode ont tendance à gagner en popularité en raison des promesses de perte de poids rapide et des résultats irréalistes », explique Mary Manning, Dt. P. « Ils sont toutefois souvent fondés sur peu de données scientifiques sinon sur aucune. Certes, les allégations donnent l’envie de les suivre, mais ces régimes sont rarement viables à long terme en raison de leur caractère restrictif. » Les régimes à la mode et leur apport calorique ultrafaible peuvent-ils vous aider à perdre du poids au début? Ouaip. Mais est-ce que vous allez maintenir votre nouveau poids? Probablement pas, car des études montrent que la plupart des gens reprennent la majorité du poids perdu une fois qu’ils ont cessé de suivre les règles très strictes du régime. « Cela peut conduire à essayer un autre régime, puis à reprendre le poids perdu et ainsi de suite », explique Mme Manning. « Les gens entrent alors souvent dans le cercle vicieux des régimes yoyo. » Non seulement c’est une façon frustrante de vivre, mais cela peut aussi augmenter le risque de problèmes cardiaques.

Alors, comment savoir si vous êtes tombé sur un régime à la mode? Ce type de régime a tendance à faire appel à un gadget (drapeau rouge!), à bannir des groupes alimentaires entiers (drapeau rouge!), à se parer d’un nom accrocheur (drapeau rouge!) ou à promouvoir des règles alimentaires douteuses (drapeaux rouges). Il présente aussi souvent une liste de recommandations universelles que chaque personne doit suivre (drapeau rouge!). « Comment pouvez-vous mettre tout le monde dans le même panier? Vous ne pouvez pas. Chaque personne est si différente », explique Rebecca Goodrich, Dt. P., de RAD Nutrition. Les recherches montrent qu’une bien meilleure stratégie pour perdre du poids consiste à trouver une approche alimentaire que vous pouvez suivre à long terme – une méthode qui n’écarte aucun groupe d’aliments et qui ne vous maintient pas dans un état de faim toute la journée.

Dans cette optique, poursuivez votre lecture pour découvrir neuf des régimes à la mode les plus ridicules qui existent – certains sont saugrenus, d’autres carrément dangereux – ainsi que les raisons pour lesquelles ils ne vous aideront pas à atteindre vos objectifs.

Régime d’aliments pour bébés

De la purée de pruneaux, quelqu’un? Dans ce régime, vous remplacez plusieurs repas et collations par des aliments pour bébés pendant quelques jours afin de perdre du poids très rapidement. Comme les pots et les sachets d’aliments pour bébés renferment des portions beaucoup plus petites que celles pour adultes, ils sont beaucoup moins caloriques que vos repas et collations habituels. Il vaut mieux toutefois laisser la nourriture pour bébé aux bébés. « Nos besoins alimentaires en tant qu’adultes sont très différents de ceux des tout-petits et des bébés », explique Mme Goodrich. « Ce régime diminue vraiment l’apport en nutriments essentiels, ce qui peut ensuite entraîner des carences », souligne Mme Goodrich. « Vous ne répondez ni à vos besoins caloriques ni à vos besoins en micronutriments, qui sont vos vitamines et vos minéraux. »

Régime alcalin

Le régime alcalin, également connu sous le nom de régime acido-basique ou régime sans acidité, a été popularisé au début des années 2000 par le livre « The pH Miracle: Balance Your Diet, Reclaim Your Health ». Le principe : votre régime alimentaire pouvant réguler le degré d’acidité de votre sang, le fait de maintenir ce niveau d’acidité dans la bonne fourchette peut contribuer à réduire les dommages causés à l’organisme, à prévenir les maladies et, promesse essentielle, à favoriser la perte de poids. Les adeptes ont pour consigne de consommer des aliments « alcalinisants », tels que les fruits et les légumes frais, et d’éviter les aliments censés produire de l’acide dans le corps (notamment – prenez ici une grande respiration – la viande, le poisson, les produits laitiers, les œufs, la plupart des céréales, la caféine et les aliments transformés). Bien que ce ne soit jamais une mauvaise idée de manger plus de fruits et de légumes, aucune étude n’a montré que le pH avait une incidence sur le poids. « Il n’y a vraiment aucune preuve qui l’appuie », explique à WW Sandie Hunter, diététiste et gestionnaire de la nutrition clinique au Northwestern Medicine Delnor Hospital à Geneva, dans l’Illinois. « [Le régime alcalin] peut favoriser la perte de poids parce qu’il est restrictif, mais non à cause de la théorie sur l’alcalinité. »

Régime de tampons d’ouate

Ce régime à la mode, qui semble invraisemblable, consiste à manger des tampons d’ouate trempés dans des jus ou des boissons fouettées pour couper la faim et limiter les calories. Vous avez bien lu : « manger des tampons d’ouate ». Ce n’est pas seulement malsain, c’est dangereux à tous points de vue. En raison des différents risques encourus, des blocages potentiels dans le tube digestif à l’absence de nutriments essentiels dans l’organisme, les tampons d’ouate devraient rester dans la salle de bains et non se retrouver dans la cuisine.

Régime de biscuits

Ayant pour slogan « mangez des biscuits et perdez du poids », ce régime semble plutôt amusant. Mais il ne s’agit pas de n’importe quel biscuit et il faut sauter beaucoup de repas. Vous renoncez à votre déjeuner et à votre dîner habituels et vous mangez à la place l’un des biscuits spéciaux du Dr Sanford Siegal toutes les deux heures. (Oh, et sortez votre portefeuille : vous devez acheter les biscuits sur son site Web.) Terminez par un souper qui respecte les règles du plan et vous vous retrouverez à ne consommer que 1 000 à 1 200 calories par jour. Cela vous semble restrictif? C’est parce que c’est le cas. « Mille calories par jour, c’est trop peu pour presque tout le monde », dit Mme Goodrich. « Je ne prescrirais jamais à quelqu’un un plan de repas aussi bas en calories. »

Régime de soupe au chou

Les adeptes de ce régime consomment bol après bol de soupe au chou maison pendant sept jours ainsi que quelques autres aliments, comme des fruits ou des pommes de terre au four. La promesse : une perte de poids rapide et spectaculaire. Le problème? Encore une fois, c’est très restrictif. « Le chou est extrêmement faible en calories et ne peut pas fournir suffisamment d’énergie pour vous soutenir tout au long de la journée », explique Mme Manning. « Un régime composé uniquement de soupe au chou n’apporterait aucun gras et ne procurerait que peu de protéines sinon aucune. » Par ailleurs, vous pourriez ne pas vous sentir si bien que ça, car la consommation excessive de légumes crucifères, comme le chou, provoque parfois des gaz et des ballonnements. Donc, il n’y a pas que le chou en soi qui dégagera une odeur désagréable dans la maison.

Régime de l’agrafe à l’oreille

Pour les non-initiés, l’agrafage d’oreille est souvent décrit comme une technique similaire à l’acupuncture. Cela consiste à rendre visite à des praticiens spécialisés qui insèrent une agrafe chirurgicale dans le cartilage interne de l’oreille. Les adeptes de ce régime affirment que l’agrafe stimulera les parties de l’oreille censées diminuer l’appétit et viser la perte de poids. Mettez ça dans la catégorie : ça semble trop beau (et trop douloureux) pour être vrai. Un rapport de cas note que cette pratique manque de preuves solides de son efficacité, probablement parce qu’elle n’est accompagnée d’aucune suggestion réelle sur les habitudes alimentaires saines à suivre.

Régime HCG

L’HCG, ou hormone chorionique gonadotrophique, est une hormone produite pendant la grossesse. Pour suivre ce régime, vous consommerez des produits contenant de l’HCG, notamment sous forme de gouttes ou de vaporisateurs, tout en consommant seulement 500 calories environ par jour. Un apport en calories aussi bas horrifie les experts. Le groupe de travail de l’American Heart Association fait savoir que « les régimes très pauvres en calories (définis comme inférieurs à 800 calories par jour) ne doivent être utilisés que dans des circonstances limitées, dans le cadre de soins médicaux où une supervision médicale et un degré d’intervention élevé sur le mode de vie peuvent être fournis. » [Traduction] La FDA, qui décrit ce régime comme imprudent et dangereux, s’est prononcée contre ce régime et le déconseille fortement. Bien que la consommation de HCG ait été approuvée par les fournisseurs de soins de santé pour traiter l’infertilité chez les femmes, aucune preuve ne vient étayer les allégations de perte de poids. En d’autres termes : on oublie.

Régime d’œufs bouillis

Ce régime met l’accent – vous l’aurez deviné – sur les œufs durs, qui peuvent être accompagnés de légumes non féculents et de fruits à faible teneur en glucides. C’est à peu près tout ce que vous pouvez manger. Si les œufs sont une bonne source de protéines et font souvent partie d’un régime alimentaire sain, le concept de manger principalement des œufs et d’éliminer les autres groupes d’aliments va un peu trop loin. « Les régimes à faible teneur en glucides comme celui-ci peuvent être attrayants, mais les glucides sont la source d’énergie préférée de notre corps et de notre cerveau », explique Mme Manning. Voici un bon rappel : si un programme alimentaire promet une perte de poids rapide par l’élimination de groupes alimentaires entiers, faites preuve de prudence. Des approches trop restrictives ont peu de chances d’avoir des effets durables à long terme, fait remarquer Mme Manning.

Cures de purification à base de jus

De tous les régimes à la mode, c’est probablement celui qui a été le plus près d’être adopté à grande échelle. Il y a de fortes chances que vous connaissiez quelqu’un qui a décidé de « rétablir son métabolisme » ou de « détoxifier son corps » avec une cure de purification à base de jus. L’idée est qu’en remplaçant un ou tous vos repas par des jus, vous pouvez éliminer les toxines, améliorer la digestion et équilibrer la flore intestinale. Mais ce n’est que du vent. « Il n’existe pratiquement pas de preuves cliniques des bienfaits des jus de fruits – ou de tout autre régime de désintoxication – pour l’organisme », explique Alicia Romano, diététiste clinique agréée au Frances Stern Nutrition Center du Tufts Medical Center. Une analyse de 2017 publiée dans la revue Current Gastroenterology Reports relève que toute perte de poids observée pendant une cure de purification à base de jus sera probablement reprise. Car, une fois de plus, les effets des apports hypocaloriques ne sont pas durables à long terme. De plus, en mettant de côté les aliments complets, les cures de purification à base de jus sont souvent déficientes en nutriments essentiels qui font partie d’une alimentation équilibrée. Jaclyn London, M.Sc., Dt. P. et nutritionniste-diététiste certifiée, explique que de nombreuses cures de purification à base de jus privent l’organisme d’un ingrédient clé nécessaire à une bonne digestion : les fibres. Au cours du processus habituel de fabrication des jus, la pulpe comestible des fruits et des légumes est éliminée – de même que la plupart des fibres qui favorisent la régularité.

Alors, quel régime est le plus efficace?

Lorsque vous décidez de perdre du poids, une démarche saine vous aidera à éviter le cycle de perte et de reprise de poids et, en passant, le sentiment de privation. Souvent, il ne s’agit pas du tout d’un « régime », mais d’un mode de vie qui paraît réalisable et durable. La perte de poids à long terme passe par l’acquisition d’habitudes saines qui seront conservées pendant plus que quelques jours, ajoute Mme Manning.

Essayez de mettre en pratique sept habitudes scientifiquement prouvées, qui incluent de manger une variété d’aliments complets et riches en nutriments, de faire le suivi de votre alimentation et d’adopter une approche lente et constante. Il est également important d’ajouter d’autres pratiques de bien-être à votre vie quotidienne, comme de réduire le stress, de dormir suffisamment et de bouger davantage. Finalement, ne soyez pas dur envers vous-même. Il a été démontré qu’un dialogue positif avec soi-même et l’autocompassion aident à gérer le poids.

En fin de compte, si vous mettez l’accent sur les aliments et les comportements qui contribuent à votre bien-être général plutôt que sur les régimes à la mode qui enlèvent constamment des choses – les calories essentielles, des groupes d’aliments entiers, tout élément de plaisir, etc. –, vous vous sentirez mieux, à l’intérieur comme à l’extérieur, peu importe le chiffre sur la balance. Et ça, c’est déjà une grande victoire.