Épanouissement

Libérez-vous!

Tristesse, joie et stress — les émotions peuvent nous mener tout droit vers la jarre à biscuits. Par contre, il y a de meilleurs moyens de combler cette faim.

« Manger ne règle rien, si ce n’est que la faim. » Vous avez sans doute déjà entendu cette affirmation ou une de ses variantes et vous pourriez naturellement être porté à y répliquer : « Alors pourquoi les gens mangent-ils leurs émotions? ». En fait, la réponse est simple. La nourriture, surtout si elle a une forte teneur en matières grasses ou en sucre, peut contrer sur-le-champ les émotions qui ont une emprise sur nous. Elle active les centres de récompense dans nos cerveaux et les inonde d’un sentiment de plaisir.

Cette faim est connue sous le nom de faim hédonique ou externe et, au contraire de la faim physique ou interne, la consommation d’un nombre suffisant de calories ou d’une quantité suffisante de nourriture ne la satisfait pas. Ainsi, il n’est pas surprenant que la faim émotionnelle puisse grandement perturber vos efforts de perte de poids.

Aliments (non) réconfortants
Les choix que nous faisons lorsque les émotions nous poussent vers le frigo ou le garde-manger ont tendance à être assortis de valeurs en PointsFutésMC élevées et à ne pas être très nutritifs. (Quel dommage que nous n’ayons pas de fringales de pomme ou de brocoli dans de telles situations!) Ce que nous consommons à des moments pareils empire les choses, car après le soulagement de courte durée que procurent les « aliments réconfortants », nous nous en voulons de les avoir consommés et un cercle vicieux s’installe. Comment pouvez-vous vous libérer et trouver un véritable réconfort sans avoir recours à la nourriture?

Ressentez l’émotion, ne l’alimentez pas
Il existe quelques stratégies pour composer de manière plus productive avec les émotions afin qu’elles ne refassent pas surface sous forme d’une envie pressante de manger après que vous les avez écrasées. La technique du « nuage » est utile à cette fin, car elle vous amène à reconnaître l’émotion que vous ressentez, puis à la visualiser en train de passer devant vous. Une autre tactique est le « recadrage » et il s’agit aussi d’un moyen de reconnaître votre émotion plutôt que de l’ignorer. Avec le recadrage, vous traitez l’émotion d’une manière positive, non alimentaire.

Que voulez-vous vraiment?
Le recadrage vous aide à cerner ce que vous recherchez lorsque la nourriture n’est pas la réponse. Disons que le soir vous vous retrouvez devant la télé à grignoter de manière insouciante une abondance de collations. Vous avez soupé il y a une heure. Vous n’avez donc probablement pas faim. Peut-être que vous éprouvez plutôt un sentiment de solitude. Que pouvez-vous faire pour gérer ce sentiment sans avoir recours à la nourriture? Vous pourriez appeler un ami ou un parent, invitez votre voisin à prendre le thé ou accéder à Connecter sur l’application mobile et obtenir l’encouragement et les idées fructueuses d’autres membres.

Essayez une solution non alimentaire
Tout d’abord, identifiez le type de faim (interne ou externe) que vous ressentez. Puis, choisissez un moyen sain de réorienter l’envie de manger lorsque vous n’avez pas faim.