Épanouissement

Les trois pires choses à faire lorsque vous avez dévié du chemin du mieux-être

Comment revenir sur la bonne voie et aller de l’avant sans sentiments de culpabilité

La période des fêtes bat son plein et ceux parmi nous qui essaient de perdre du poids et de s’en tenir à leurs objectifs de santé et de mise en forme pourraient, par conséquent, envisager la saison avec une certaine appréhension. En effet, étant donné l’abondance d’événements sociaux, de repas copieux et de gourmandises au bureau qui nous interpelle en ce moment, nous pourrions nous gâter plus que d’habitude – mais, c’est correct. « Dévier du droit chemin » est une partie normale du parcours de santé et de mise en forme de tous. La clé du succès est la façon dont vous réagissez à ces revers et la démarche que vous adoptez pour poursuivre vos efforts.

Voici les trois pires choses à faire lorsque vous avez dévié du droit chemin – et comment procéder afin de vous sentir mieux et de ne pas saboter votre progrès.
 

Vous faire du souci et vous en vouloir
 

« Nous sommes tous des êtres humains. Nous voulons tous vivre pleinement et nous permettre certains plaisirs de temps à autre », dit Carmen Demske, propriétaire de Sports Kick Gym à Clearwater, en Floride. « La pire chose à faire après un dérapage important est de continuer de vous en inquiéter. Cela ne fera qu’empirer les choses tant mentalement que physiquement. L’inquiétude se transforme en inflammations dans le corps. »

« Vous en vouloir vous causera plus de stress et vous amènera à faire d’autres choix peu avisés », ajoute Mme Demske.

À la place, soyez compatissant à votre égard et engagez-vous à faire un meilleur choix la prochaine fois.
 

Abandonner entièrement
 

« Lorsque vous cherchez à établir des habitudes alimentaires dans le cadre d’un style de vie équilibré, sain et durable, la pensée la plus destructrice que vous pouvez avoir est la suivante : “Puisque j’ai mangé cet aliment malsain, il est inutile pour moi de m’en tenir à mon plan pour le reste de la journée.” », explique Mme Demske. « Quand vous déviez du droit chemin, remettez-vous sans tarder en selle. Plus vite vous procéderez ainsi, plus facile ce sera. »

Rachel MacPherson, entraîneuse personnelle à Montréal, ajoute « La pire chose que vous pouvez faire lorsque vous déviez du droit chemin est d’abandonner entièrement. Une approche “tout ou rien” appliquée à la perte de poids et à l’amélioration de votre santé n’est pas productive. »

Elle dit qu’il faut s’attendre à des dérapages et que ceux-ci ne sont pas forcément nuisibles.

« Décider que tout ce que nous avons accompli est sans mérite parce que nous avons “gâché” notre régime ou notre plan d’exercice parfait est la pire façon d’envisager quelque chose de tout à fait normal pour des êtres humains. Nul n’est à l’abri des erreurs et des écarts et parfois, ces contretemps sont bénéfiques – ils signalent que nous sommes trop rigides ou durs envers nous-mêmes. Apprenons de l’expérience plutôt que de perdre les pédales et de ruiner tout notre progrès. »
 

Vous imposer des restrictions sévères
 

Suivant un excès quelconque, certains parmi nous pourraient se dire qu’ils doivent se mettre en mode de restriction sévère et critiquer vigoureusement tout ce qu’ils ingèrent. Cependant, ce comportement pourrait les saboter davantage.

« Vous pouvez entraver votre progrès en vous gâtant à outrance, puis en essayant de redresser la situation au moyen de restrictions strictes », affirme Mme MacPherson. « Plusieurs personnes s’enlisent dans ce type de cycle. Les restrictions font en sorte que nous ayons une faim dévorante et que nous nous sentions fatigués et stressés sur le plan mental. Lorsque nous éprouvons de tels sentiments, nous sommes beaucoup plus enclins à recommencer à faire des excès. C’est ainsi que le cycle continue. »
 

Solutions
 

Apprendre de l’expérience

Ne laissez pas la perfection être l’ennemi de ce qui est bien, précise Mme MacPherson. Prenez la décision d’apprendre de ce qui s’est passé et reprenez votre démarche habituelle – sans vous restreindre ou exécuter votre routine de manière trop rigide. Mangez et faites de l’exercice « d’une façon équilibrée et modérée pour vous aider à vous sentir en forme, dynamique et revigoré ».

 

« Analysez votre expérience et servez-vous-en comme leçon pour réévaluer comment vous faisiez les choses auparavant. Peut-être votre alimentation était-elle trop restrictive ou votre routine d’exercice était-elle trop intense. Peut-être devez-vous gérer d’autres sources de stress dans votre vie en planifiant des moments au cours de la semaine pour vous occuper de vous et vous détendre. Peut-être devez-vous mieux planifier vos repas et vos séances d’entraînement afin de savoir ce que vous mangerez et ferez chaque jour et afin de ne pas être angoissé et de ne pas dévier du droit chemin. »

 

Revenir sur la bonne voie

« Je dis à mes clients de respirer profondément et de prendre un peu de recul », indique Mme Demske. « D’accord, vous avez dévié du droit chemin. Qu’est-ce que vous allez faire maintenant pour corriger le tir? »

Après des excès considérables, Mme Demske vous recommande d’augmenter la quantité de verdure dans votre alimentation ainsi que votre apport en eau pendant de trois à cinq jours. « En plus, allez au centre de conditionnement physique et retrouvez votre rythme de vie et vos objectifs habituels. »

Mme MacPherson ajoute, « Rappelez-vous que nous faisons tous des erreurs et que la meilleure chose à faire est de nous traiter comme nous traiterions un bon ami. Sachez que vous pouvez sans honte recommencer à manger et à faire de l’exercice de manière équilibrée, que vous pouvez apprendre de l’expérience et que vous pouvez aller de l’avant. »