Épanouissement

Les incroyables bienfaits d’une (courte) sieste

Non, la sieste ne vous rend pas paresseux. En fait, elle favorise votre rendement au travail, votre apprentissage et même votre santé!

En matière de sieste, il y a deux camps : ceux qui chérissent cette activité considérée comme réparatrice et ceux qui croient qu’elle est réservée aux bébés ou aux fainéants. Si vous faites partie du second camp, ces bienfaits démontrés sur la santé pourraient bien vous faire changer d’avis. Fervents de siestes, n’hésitez pas à énumérer ces avantages la prochaine fois que quelqu’un vous taquinera au sujet de cette habitude. Il s’avère que vous faites la bonne chose!

La sieste favorise la vigilance.

Des chercheurs et collègues de l’université Stanford ont découvert que les cliniciens en salle d’urgence faisant une sieste d’environ 25 minutes avaient moins d’écarts de rendement et se sentaient plus vigoureux, moins fatigués et moins endormis que leurs homologues ne faisant pas de sieste.

La sieste stimule votre capacité d’apprentissage.

Selon les résultats d’une étude auprès d’adultes sains, une sieste d’une demi-heure ou moins au cours de la journée améliore le rendement et la capacité d’apprentissage.

La sieste aiguise votre mémoire.

Vous souhaitez vous rappeler des détails d’un séminaire professionnel, d’une rencontre parents-enseignants ou des histoires racontées par votre grand-mère à votre prochaine visite? Au lieu de prendre un café, faites une sieste. Une étude publiée dans le journal Behavioural Brain Research indiquait qu’une sieste de 60 à 90 minutes augmentait la mémoire verbale des participants plus efficacement que la caféine.

La sieste contribue à réduire votre pression artérielle.

Des chercheurs ont découvert que les étudiants universitaires qui faisaient une sieste d’au moins 45 minutes après un stress psychologique avaient une pression artérielle inférieure à ceux qui s’en étaient abstenus. La sieste aide donc votre corps à relaxer même après la sortie du lit!

La sieste facilite la perte de poids.

D’après une étude de l’université Stanford, le manque de sommeil peut déclencher la production de l’hormone qui contrôle l’appétit, la ghréline, stimulant votre faim et causant éventuellement un gain de poids. La Fondation nationale du sommeil recommande actuellement aux adultes de dormir de 7 à 9 heures par nuit. Si vous ressentez un déficit de sommeil, une petite sieste ne vous fera pas de mal!