« Le plus gros poids que j’ai perdu c’est celui de la culpabilité qui m’empêchait d’avancer. »

Darren C. (il/lui), 45 ans, a perdu 45 kg (100 lb)* depuis qu’il s’est joint à WW en décembre 2019.

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 0,5 à 1 kg (1 à 2 lb) par semaine. Darren a perdu du poids dans le cadre d’un programme antérieur et participe maintenant à monWW+.

Comme raconté à Katerina Gkionis

Au moment où j’ai dévoilé mon homosexualité, à 19 ans, il est devenu évident que la communauté religieuse avec qui j’avais grandi n’allait plus m’aimer. C’était dur. Je me suis détourné de ma foi pendant quelques années et j’ai appris à me cacher. Lorsque vous croyez que vous devez faire semblant d’être quelqu’un que vous n’êtes pas pour que les autres vous aiment, ça fait mal.

J’ai fini par retrouver mon chemin grâce à une église acceptante, où je suis devenu pasteur principal en 2014. Beaucoup de membres du clergé vous le diront : comme notre travail consiste à guider et à soutenir les autres, il est facile de finir par s’occuper de tout le monde sauf de soi-même. En privé, je me battais : avec mon poids, avec mon sentiment général d’appartenance au monde. Dans l’espoir de prendre davantage soin de moi, je me suis joint à WW en tant que membre Ateliers illimités + Digital en décembre 2019.

Mon plus grand défi au départ : J’avais essayé de perdre du poids au fil des ans en suivant divers régimes à la mode, des régimes à faible teneur en glucides, Whole30... Rien n’a jamais tenu. Avec le recul, il est clair que j’avais une vision déformée de ce qui était vraiment « santé ». Je ne touchais pas aux bananes parce que j’étais convaincu qu’elles contenaient trop de sucre; je ne mangeais jamais de pain parce que, vous savez, les glucides. J’éliminais des groupes d’aliments entiers et je me sentais mal jusqu’à ce que j’abandonne. J’avais besoin de mieux comprendre comment manger de manière équilibrée et d’arrêter de penser aux extrêmes.

Comment WW m’a permis de connaître le succès : J’étais nerveux lorsque je me suis rendu à mon premier atelier en personne. Comme je l’ai dit, prendre soin de moi n’avait jamais été une priorité. En plus, je n’avais jamais vraiment pensé au fait de manger sainement ou de faire de l’exercice comme des moyens de prendre soin de moi. J’avais beaucoup à apprendre.

J’ai passé la première semaine à prendre les choses étape par étape. La liste des aliments ZéroPoint m’a été utile, j’ai commencé à planifier mes journées en fonction d’eux. J’ai diversifié mes repas et j’ai même inclus des sandwichs – ah, le pain! J’ai été particulièrement emballé par un dessert économique que j’ai préparé avec de la crème glacée légère, des bananes et des pépites de chocolat mi-sucré. À un niveau plus général, je commençais à comprendre que le fait de faire attention à mes choix alimentaires était un investissement dans mon estime de moi.

L’alimentation de Darren : autrefois et maintenant

AutrefoisMaintenant
DéjeunerUne très grande tasse de café avec de la crème à caféGruau à la cannelle et à la cardamome avec une banane; café avec du lait de cajou
DînerPâtisserieSandwich à la dinde avec mayonnaise à l’huile d’olive; accompagnement de tranches de légumes frais
SouperHamburger double au fromage de type restauration rapide avec une grosse portion de fritesFilet de dinde rôti, pommes de terre salées rôties et macédoine de légumes
CollationsMuffins, biscuits, pâtisseriesMaïs éclaté aux épices fait avec l’éclateuse de maïs au micro-ondes en silicone de WW; crème glacée légère avec tranches de banane et pépites de chocolat mi-sucré

Le changement d’état d’esprit qui m’a surpris : Environ un mois après le début de mon parcours, j’ai remarqué que je n’éprouvais plus d’anxiété ni de honte à propos de mes choix alimentaires – un changement qui s’est d’abord manifesté pendant mon sommeil! Une nuit, lorsque je venais de me joindre au programme, j’ai rêvé que je mangeais un tas de beignets, et je me suis réveillé avec un intense sentiment de culpabilité qui m’a poursuivi toute la journée. Quelques semaines plus tard, j’ai rêvé que je mangeais plusieurs pointes de pizza. Seulement cette fois, j’ai carrément fait le suivi des aliments dans mon rêve, et je me suis réveillé sans gueule de bois émotionnelle. L’idée commençait à s’ancrer : fait le suivi et passe à autre chose! Cela a été la clé pour changer mon état d’esprit.