Mise en forme

Guide d’initiation à la natation

Ce que vous devez savoir avant de faire saucette

La natation est un excellent exercice, surtout en été. Cette façon astucieuse de se mettre en forme permet de brûler des calories tout en ayant des heures de plaisir.

« La natation est bénéfique non seulement pour la perte de poids, mais aussi pour l’état d’esprit », explique Mindy Barfield, directrice des services administratifs d’AquaMobile, une école de natation offrant des cours de natation privés au Canada et aux États-Unis.

Par contre, si vous n’avez jamais nagé auparavant ou si vous remettez les pieds dans l’eau après une longue absence, nager peut paraître une tâche redoutable surtout pour les adultes.

Voici ce que vous devez garder en tête avant d’entamer un programme de natation.

Vous n’êtes jamais trop âgé pour apprendre

En général, nous avons tendance à considérer les cours de natation comme une activité réservée aux enfants. Nous supposons souvent – à tort – que tous les adultes savent ou devraient savoir nager. Or, de telles pensées négatives dissuadent fréquemment les adultes d’apprendre à nager.

« Lorsque je parle à des nageurs adultes craintifs, une bonne partie de leur peur découle d’un événement qu’ils ont vécu durant leur enfance », déclare Mme Barfield. « Ils sont gênés de ne pas avoir appris à nager alors qu’ils étaient plus jeunes. Ils pensent qu’ils ne devraient pas en parler parce que selon eux, ils auraient dû apprendre à nager en bas âge, même si ce n’est pas le cas. »

Comme le résume bien Mme Barfield : « Vous n’êtes jamais, jamais trop âgé pour apprendre quoi que ce soit. »

Portez une tenue appropriée

Pour tous les sports, il est important que vous portiez une tenue appropriée afin de profiter pleinement de votre temps et de votre corps.

« Vous ne voulez pas que votre tenue ait une incidence négative sur vous », précise Shelley Dalke, gestionnaire des programmes nationaux de natation et de sécurité aquatique de la Croix-Rouge canadienne. « Par exemple, les hommes qui portent des shorts très amples ou les femmes qui portent des maillots de bain avec du tissu excessif nuisant aux mouvements pourraient avoir plus de difficulté à nager. Vous devriez privilégier une tenue confortable qui reste en place. »

Choisir de bonnes lunettes est également primordial. « Je recommande à tout le monde d’investir dans une paire de lunettes de qualité », dit Mme Barfield. « Ainsi, les nageurs adultes auront une source de préoccupation de moins et pourront ouvrir aisément les yeux dans l’eau. [Ouvrir les yeux sous l’eau] est habituellement une grande source d’inquiétude pour les adultes, surtout s’ils portent des verres de contact. » Mme Barfield vous recommande de consulter votre moniteur de natation quant au type de lunettes que vous devriez acheter et de vous assurer que vos lunettes sont bien ajustées.

Alimentez votre corps

On nous a souvent répété qu’il est préférable d’attendre une heure après avoir mangé avant d’aller se baigner. Cependant, Mmes Barfield et Dalke suggèrent qu’alimenter notre corps avant une séance de natation est une approche avantageuse.

« Vous devez vous assurer que votre estomac n’est pas en train de digérer un repas lourd », affirme Mme Dalke, en ajoutant que ce raisonnement est sans doute à l’origine de la légende urbaine susmentionnée. « Mais, vous voulez aussi avoir suffisamment mangé pour conserver votre énergie. »

Mme Barfield vous suggère de consommer une collation à teneur élevée en protéines et d’écouter votre corps. « Si vous êtes du type à devoir manger avant un entraînement, faites-le. Sinon, ne vous en préoccupez pas », explique-t-elle. « Comme pour toute activité, vous devez avoir de l’endurance et vous ne voulez pas que votre dîner remonte à la surface, pour ainsi dire. »

Établissez des objectifs réalisables

Établir des objectifs peut procurer un sentiment de réalisation personnelle surtout quand un nageur débutant se sent angoissé ou frustré à l’égard de ses progrès.

« La Croix-Rouge vous encourage à cerner les objectifs de natation que vous voulez atteindre afin que les moniteurs puissent vous aider à les concrétiser », indique Mme Dalke, qui recommande les trois excellents points de départ suivants : être à l’aise dans l’eau peu profonde, entrer et sortir de la piscine de manière sécuritaire et submerger sa tête, puis la ressortir de l’eau.

« Il faut reconnaître l’endroit à partir duquel vous commencez et travailler avec votre moniteur pour mener à bien ces objectifs réalisables », explique-t-elle.

Tirez parti des petites réussites

« Je pense que les adultes oublient ce que c’est que d’être apprenant », dit Mme Dalke. « Nous sommes impatients avec nous-même. Nous avons des attentes quant à la vitesse à laquelle nous allons acquérir une compétence, mais nous ne songeons pas au temps que nous devons y consacrer. »

Au même titre que toute autre nouvelle compétence que nous apprenons, « Il y a une courbe d’apprentissage », affirme Mme Dalke. « Plus le nombre de muscles sollicités augmente, plus il y aura une courbe d’apprentissage. Reconnaissez et tirez parti des petites ainsi que des grandes réussites. »

Mme Barfield est du même avis. « Ne vous concentrez pas sur ce que vous ne pouvez pas faire. », mentionne-t-elle. « Il est tout à fait correct d’avancer à petits pas. N’essayez pas d’accélérer vos progrès de manière excessive. La natation est une compétence par rapport à laquelle vous devez vous exercer. Ne mettez pas trop l’accent sur ce que vous n’arrivez pas à maîtriser. »

Elle ajoute : « Lorsque vous travaillez sur une compétence comme la natation qui est associée à une vulnérabilité considérable, il est essentiel de faire savoir aux [nageurs adultes] que de petites réalisations sont de grandes réalisations. »

Plus vous prêterez attention à vos faiblesses, plus vous formulerez de raisons de ne pas retourner dans l’eau. Rappelez-vous qu’apprendre une nouvelle compétence exige du temps et que la patience est essentielle pour poursuivre vos efforts.