Faire la navette en veillant à sa santé

Ne laissez pas la routine quotidienne saper votre moral. Voici comment aider votre corps et votre esprit à profiter pleinement de vos déplacements vers et depuis le travail.

Le temps que cela vous prend pour vous rendre au ou revenir du travail semble s’allonger? C’est sans doute le cas. En Amérique du Nord au cours des dernières décennies, la durée du trajet moyen des gens pour aller au travail est en constante croissance et atteint présentement 26,4 minutes selon un sondage du recensement des communautés aux États-Unis.

 

En plus d’être stressant, tout ce temps que nous passons en voiture, en train et en autobus peut mener à un style de vie malsain. Dans le cadre d’un sondage britannique effectué en 2016 auprès de 1 500 personnes qui faisaient la navette, 33 % des répondants disaient consommer plus de collations, 38 % des répondants disaient consacrer moins de temps à la préparation de repas sains et 41 % des répondants disaient faire moins d’activité physique en raison de leurs déplacements réguliers vers et depuis le travail. Cela dit, puisque vous n’allez probablement pas quitter votre emploi à cause du temps qu’il vous faut pour vous y rendre, comment pouvez-vous améliorer l’expérience pour votre corps et votre esprit? Essayez ces conseils d’experts pour résoudre des dilemmes fréquents liés aux déplacements vers et depuis le travail.

 

 

Problème : La congestion routière est un cauchemar

 

Essayez ceci : Comptez vos respirations.

 

Lorsque vous vous retrouvez coincé derrière une file interminable de voitures, ne laissez pas l’augmentation de votre stress mener à une mauvaise journée. « Les techniques de pleine conscience sont utiles lorsque nous commençons à éprouver de la frustration », explique Anna Yusim, MD, psychiatre à New York et auteure du livre Fulfilled: How the Science of Spirituality Can Help You Live a Happier, More Meaningful Life.

 

Utilisez ce simple exercice lorsque vous constatez que votre pression artérielle est à la hausse : inhalez en comptant jusqu’à deux, retenez votre souffle en comptant jusqu’à quatre, puis expirez en comptant lentement jusqu’à huit. « Cette façon de respirer inonde votre cerveau d’oxygène tout en donnant à votre corps le temps de se détendre », précise la Dre Yusim. Par ailleurs, lorsque vous vous concentrez sur le fait de compter, vous vous concentrez moins sur la cohue autour de vous.

 

 

Problème : À votre retour à la maison, vous êtes affamé.

 

Essayez ceci : Soyez toujours prêt.

 

Si vous dînez vers midi ou 13 h, ce n’est sans doute que six ou sept heures plus tard que vous aurez l’occasion de souper. Compte tenu de ce grand laps de temps, il est facile d’avaler le contenu de votre garde-manger dès votre arrivée à la maison. « Il s’agit d’un long moment à passer sans manger », affirme Alanna Cabrero, MS, RDN, CDN, conseillère en nutrition à Brooklyn, dans l’état de New York.

 

Gardez des collations santé à votre poste de travail afin de contrer, à l’aide d’options plus favorables, les inévitables fringales qui surviennent. « Approvisionnez-vous en aliments comme du yogourt grec et des fruits frais, des galettes de riz et du beurre de noix ou des craquelins et du fromage pour une solution nutritive rapide », précise Mme Cabrero. De plus, préparez certaines de vos options de souper avant de quitter la maison le matin ou les jours où vous disposez de plus de temps pour pouvoir apprêter le souper en un rien de temps. Et conservez des crudités ou des tartinades aux haricots comme du houmous ou de la trempette aux lentilles pour avoir une collation riche en fibres sous la main lorsque vous franchissez le seuil de la porte.

 

 

 

Problème : Vous n’avez pas le temps d’aller au centre de conditionnement physique.

 

Essayez ceci : Ajoutez plus d’activités à votre journée.

 

De nombreuses études ont montré que faire la navette de façon plus active (en rendant votre déplacement vers et depuis le travail moins sédentaire) est associé à un nombre réduit de jours de congé de maladie et une santé physique et mentale améliorée. Donc, si vous pouvez vous rendre au travail à pied ou à vélo, essayez de le faire.

 

Et si ce n’est pas possible, tentez d’ajouter un peu d’activité à votre journée. « Garez l’auto dans l’emplacement le plus loin de votre bureau ou intégrez quelques minutes de marche de plus à votre matinée, à midi et à la fin de la journée », suggère Robert Sallis, MD, un médecin de famille œuvrant auprès de l’organisation de soins de santé Kaiser Permanente à Fontana, en Californie. « Nous savons que trois promenades de 10 minutes peuvent procurer les mêmes bienfaits qu’une séance de 30 minutes. » Si vous travaillez assis, soyez aussi actif que possible sur le plan physique en faisant régulièrement des pauses pour marcher ou vous tenir debout au moins quelques minutes par heure. « Tous ces petits mouvements comptent lorsqu’il est question d’augmenter votre activité physique », dit le Dr Sallis.

 

 

Problème : Vous êtes épuisé en rentrant à la maison.

 

Essayez ceci : Engagez-vous un peu.

 

Nous le savons bien. La dernière chose que vous voulez faire après une longue journée est de ressortir. Par contre, quelques minutes d’exercice, comme une promenade rapide dans le voisinage, suffisent pour aider à vous remonter le moral et à rehausser votre niveau d’énergie afin que vous ne passiez pas le reste de la soirée affalé sur le sofa.

 

« Dites-vous que vous allez simplement faire quelque chose pendant cinq minutes. Huit fois sur 10, vous prolongerez de beaucoup ce temps », indique le Dr Sallis. Il fait trop noir ou trop froid dehors ou vous ne vous sentez pas à l’aise de sortir seul? Faites en sorte que votre maison devienne votre centre de conditionnement physique et effectuez une série rapide d’exercices comme des sauts avec écart, des accroupissements, des pompes, des fentes et la planche. Exécutez chaque exercice pendant 30 secondes, puis répétez toute la série deux fois.