Alimentation

Dîners à préparer : Des astuces qui marchent!

Que vous deviez préparer un goûter pour vous seul ou pour toute la maisonnée, ces raccourcis vous permettront de sortir plus vite de la cuisine.

 

Lorsque le temps nous presse, la préparation d’un goûter à emporter à l’école ou au travail est souvent la première chose qu’on néglige. Bien sûr, on peut toujours donner quelques dollars aux enfants pour la cafétéria ou commander une soupe au resto du coin à la pause du midi. Mais un dîner fait maison est presque toujours plus nutritif et plus savoureux (puisque nous le préparons nous-mêmes à notre goût). Sans oublier que c’est moins cher que n’importe quel repas acheté. Essayez l’une ou l’autre de ces astuces pour gagner du temps et vous verrez que préparer un dîner, ça peut demander moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Je vais prendre deux pointes et un cola. ».

Préparez-vous comme un pro 
Après une longue journée, qui a envie de faire une croix sur La Voix pour aller dans la cuisine et préparer le dîner du lendemain? Mais plus on prévoit pour la journée — ou la semaine à venir — et moins les matins sont frénétiques. « Lavez et coupez des fruits et légumes et préparez d’autres collations que vous pourrez mettre en sachet », suggère Missy Chase Lapine, auteure de la série de livres de recettes The Sneaky Chef. « Il faut juste éviter de mélanger différents fruits coupés, car alors ils ne se conserveront pas. »

Tirez profit de l’heure des repas
Quand vous préparez le souper, profitez des temps morts en attendant que l’eau bouille ou que le poulet finisse de rôtir pour confectionner les goûters. De cette façon, même si vous faites deux repas, vous n’aurez à nettoyer qu’une seule fois. Une autre bonne tactique, c’est de préparer un souper plus gros et de mettre les restants dans les boîtes à lunch. Le pâté chinois d’hier sera encore meilleur réchauffé.

Trouvez des raccourcis
« Préparer un dîner, c’est une corvée, on s’entend là-dessus », dit Kerry Colburn, auteure de Mama’s Big Book of Little Lifesavers. « Alors, pour en finir le plus rapidement possible, il faut trouver des raccourcis. » Ses favoris : Aligner les boîtes à lunch de tout le monde et les remplir en mode chaîne de montage. Utiliser des ciseaux de cuisine pour couper les fruits ou les légumes au lieu d’un couteau et d’une planche à découper pour avoir moins de nettoyage à faire. Remplir de glace une bouteille d’eau réutilisable pour garder le dîner au frais sans avoir à utiliser un sac réfrigérant.

Mettez les jeunes au travail
« J’ai deux bacs Tupperware — l’un dans mon frigo et l’autre dans mon garde-manger — remplis d’aliments pour les dîners », explique Missy Chase Lapine. « Les enfants peuvent donc facilement ramasser ce qu’ils veulent pour leur goûter et ils ont ainsi moins envie d’échanger leur nourriture à l’école. » Pendant qu’elle s’occupe de faire le souper, Kerry Colburn s’organise pour que sa fille âgée de six ans prépare son dîner. « Il lui faut bien 20 minutes pour se confectionner un sandwich au beurre d’arachide », dit-elle. « Mais elle a tout le temps nécessaire pendant que je fais le souper et, en plus, je jouis de sa compagnie. »

Achetez une boîte à bento 
On peut comprendre l’engouement récent pour ces boîtes à lunch japonaises. Non seulement elles sont mignonnes, ce qui plaît aux enfants comme aux grandes personnes, mais leurs compartiments individuels de taille variable facilitent au plus haut point la préparation du goûter. Il suffit de remplir les cases! Plus besoin d’emballer les aliments dans des sachets ou une feuille d’aluminium. C’est bon pour la planète et ça permet d’économiser.

Proposez un échange de goûters
Vous en avez assez du perpétuel sandwich au beurre d’arachide? Invitez une connaissance à faire un échange : elle préparera les dîners pour vous (et votre famille) et, une semaine ou deux après, vous lui rendrez la pareille. Bien sûr, vous aurez deux fois le travail quand ce sera votre tour, mais cela n’arrivera que la moitié du temps. En prime, vous pourriez, ainsi que votre famille, découvrir de nouveaux mets surprenants. Missy Chase Lapine admet que des échanges de ce genre peuvent être un peu compliqués si on a affaire à un petit capricieux. « Mais vos enfants peuvent vous surprendre, surtout s’ils aiment manger les mêmes aliments que leurs amis. »

Gardez les choses simples 
En cherchant sur Google, on peut trouver de nombreuses façons de transformer les repas pour les enfants, que ce soit en confectionnant un lapin fait d’œufs et de légumes ou en sculptant des pingouins dans du fromage à la crème. Un vrai zoo comestible à emporter à l’école! Mais c’est inutile, affirme Kerry Colburn. « Les pauses du midi en milieu scolaire sont bruyantes, chaotiques et courtes », précise-t-elle. « Votre enfant n’a pas le temps d’ouvrir un tas de contenants différents et encore moins d’admirer le magnifique animal que vous aurez sculpté à son intention. » Facilitez-vous la tâche — un yogourt, un peu de pain avec quelques tranches de fromage — et gardez vos créations culinaires pour le week-end.

Donnez-vous congé de temps en temps
Vous avez le droit à un jour de congé, surtout si vous avez préparé le terrain pour cela. Des émissions comme Cuisine futée ont peut-être contribué en partie à ce que les arrondissements scolaires fassent des efforts pour offrir des choix plus nutritifs. « En laissant les enfants acheter leur dîner, on leur apprend à faire de bons choix alimentaires », explique Kerry Colburn. « De plus, ils s’exercent à faire la file, à demander ce qu’ils veulent et à payer pour leur dîner, autant de choses qui leur seront fort utiles plus tard. » Examinez le menu de la cafétéria de l’école le dimanche soir et laissez votre enfant choisir le jour où il achètera son dîner. Quant à vous, fixez une date pour vous offrir un dîner à ce restaurant thaïlandais qui vient d’ouvrir à deux pas du bureau.