Déjouez le piège de la comparaison

Que vous ayez atteint votre objectif ou soyez tout juste en train d’entreprendre votre cheminement de perte de poids, voici comment arrêter de vous comparer aux autres pour plutôt commencer à voir cette émotion comme source d’énergie pour du changement.

Que vous ayez atteint votre objectif ou soyez tout juste en train d’entreprendre votre cheminement de perte de poids, voici comment arrêter de vous comparer aux autres pour plutôt commencer à voir cette émotion comme source d’énergie pour du changement.

Soyez honnête. Quelle est la dernière fois où vous avez regardé un ou une amie, une célébrité ou même une personne inconnue et que vous avez pensé : « Pourquoi est-ce que je ne peux pas ressembler à ça? » Est-ce que c’était la semaine passée, hier, ou il y a 10 minutes? Il est normal de ressentir d’occasionnelles pointes d’envie (certaines personnes sont juste nées avec une silhouette sensationnelle), mais les experts croient que nous sommes plus que jamais enclins à verser dans cette négativité. « L’envie peut être une bonne chose », explique la psychothérapeute et auteure de livres à propos de l’effort autonome Gael Lindenfield. « Cela nous motive à aller de l’avant et à faire plus d’efforts. Mais, cela devient malsain à partir du moment où nous nous comparons constamment aux autres et, de nos jours, nous sommes inondés d’images de célébrités très très maigres, ce qui rend cette comparaison trop facile à faire. » Poursuivez votre lecture pour surmonter les trois scénarios les plus courants.

Piège no 1 : L’ami ou l’amie maigre

Vous avez perdu 2 lb cette semaine et vous êtes de bonne humeur. Vous avez rendez-vous avec une amie et elle vous rejoint habillée d’un jean blanc serré. Elle mesure 5 pi 11 po, porte du 10 et a toujours l’air magnifique. Vous faites beaucoup d’efforts, mais jamais vous n’aurez de jambes comme les siennes. Votre humeur s’assombrit, alors vous commandez un très grand verre de vin et des arachides.

Quoi faire :

Concentrez-vous sur votre plan. Ne laissez pas une comparaison dénuée de sens voler votre joie. Perdre du poids et voir votre corps changer de forme est excitant, alors regardez dans le miroir pour en avoir la preuve. Félicitez-vous et conservez votre résolution à continuer à manger sainement, afin que vous ayez l’air et que vous vous sentiez encore mieux.

Discutez aussi avec votre amie de votre perte de poids et voyez à quel point elle est heureuse pour vous. « Se souvenir de ses succès est un moyen très efficace pour composer avec l’envie », explique Gael Lindenfield. « Vous pourriez ne jamais mesurer 5 pi 11 po, mais vous pouvez reprendre le contrôle sur votre poids. » Affichez la nouvelle personne que vous êtes en commandant un gin-tonic allégé et en évitant les arachides.

Et puis, rappelez-vous que nous possédons tous et toutes nos propres atouts. Concentrez-vous sur les vôtres et faites de votre mieux pour en tirer le maximum. Qui sait? Il se pourrait que vous fassiez l’envie de vos amis, qui vous regardent et qui constatent que vous avez quelque chose qu’ils n’ont pas!

Piège no 2 : Le partenaire de perte de poids

Vous vous êtes liés d’amitié lorsque vous avez rejoint Weight Watchers lors de la même semaine, et vous aviez tous les deux 30 lb à perdre. Mais alors que vous avez atteint un plateau, elle est toujours en train de perdre 2 lb chaque semaine. Vous n’arrivez pas à comprendre pourquoi vous ne connaissez pas le même succès.

Quoi faire :

Rappelez-vous que chaque cheminement de perte de poids est différent. Les pertes de poids hebdomadaires varient en fonction de divers facteurs tels que le cycle menstruel et l’activité physique. Alors, si votre perte de poids va bien, vous êtes sur la bonne voie. Si vous avez de la difficulté à y voir clair, parlez-en à votre animatrice, qui pourra analyser votre perte de poids et vous donner des conseils pratiques.

Peut-être que vous devez vous concentrer plus sur le suivi ou vous devriez commencer à faire plus d’activité physique? Mangez-vous plus que ce que vous croyez? Y a-t-il eu quelques occasions spéciales pour lesquelles vous n’aviez pas prévu de budget en PointsFutés? Avez-vous oublié de tenir compte de quelque chose? Faire le suivi de tout est le seul véritable moyen de comprendre ce qui se passe. Si vous croquez, vous écrivez!

Piège no 3 : La parfaite inconnue

Vous avez réussi à vous rendre au centre de conditionnement physique pour la deuxième fois cette semaine et vous commencez à aimer cela. Et puis cette femme que vous n’avez jamais vue auparavant entre. Elle sourit et parle à tout le monde, grimpe sur le tapis roulant et court pendant 15 minutes sans s’arrêter. Vous perdez toute envie de continuer et retournez chez vous.

Quoi faire :

Vous êtes ici pour vous entraîner, alors prenez une grande respiration et ne vous laissez pas arrêter. Si la distraction se fait sentir, choisissez une chanson qui vous remontera le moral à coup sûr et souvenez-vous de votre amélioration depuis votre première séance d’entraînement.

Pourquoi ne pas demander à une amie de venir au centre de conditionnement physique avec vous la prochaine fois? Vous pourriez même partager le coût d’une séance d’entraînement personnel avec l’un des entraîneurs au centre de conditionnement pour vous assurer que vous tirez le maximum des appareils. Avec un peu d’entraînement, vous pourriez bien courir sur le tapis roulant pendant 15 minutes, vous aussi.

En dernier lieu, demandez-vous pourquoi vous avez abandonné si rapidement. Avez-vous déjà entrepris une nouvelle routine d’exercice que vous avez laissé tomber au premier obstacle? Est-ce quelque chose de familier? Demandez-vous ce qu’il faudrait faire pour réussir, et soyez réaliste. Personne n’est parfait alors n’ayez pas trop d’attentes : si vous faites de votre mieux, vous êtes sur la bonne voie pour devenir la version de vous-même plus en santé et plus heureuse.