Épanouissement

Comment obtenir le soutien de la famille et des amis

Un solide réseau de soutien ne peut que renforcer vos efforts de perte de poids. Voici comment vous assurer l’appui de vos proches.

 

Vous perdez du poids, tout va bien en ce qui concerne votre alimentation et votre programme d’exercice et vous n’avez jamais été en si grande forme. Vous attendez impatiemment ce week-end de camping familial où vous pourrez exhiber votre nouvelle taille svelte. Quand le grand moment arrive, vous constatez cependant, non sans surprise, que certains membres de la famille continuent de vous pousser à manger de la crème glacée et à vous prélasser sur la plage plutôt que de vous mettre au défi de vous lancer dans une course jusqu’au lac. Où sont les applaudissements pour votre perte de poids?

Malheureusement, quand votre famille et vos amis se comportent de cette façon, c’est votre succès qui est en jeu. Mais il y a une bonne raison pour laquelle votre famille ne prend pas fait et cause pour vous : ils ignorent que vous en avez besoin. « On doit savoir prendre l’initiative pour s’entourer d’une équipe », explique Joshua Klapow, Ph. D., professeur agrégé de psychologie à l’Université de l’Alabama à Birmingham. « Il ne faut pas attendre de voir si la famille et les amis vont nous aider ou non, mais plutôt leur exprimer tout de suite nos besoins. »

Chacun a ses propres désirs et c’est à vous de dire à votre famille quel genre d’appui vous convient le mieux. Par exemple, vous pourriez être de ceux qui recherchent les éloges (« Tu as bien fait de te lever tôt pour partir en randonnée! »); des encouragements (« Reste avec moi et nous allons résister ensemble à la tentation du gâteau sablé aux fraises! »); ou de l’empathie (« Je sais que ça doit être dur de surveiller tes portions quand tout le monde s’empiffre. »).

Encore faut-il être raisonnable. Ce serait injuste, par exemple, de s’attendre à ce que tous les invités à un barbecue ne mangent que des hamburgers végétariens au lieu de hot-dogs, parce que ce serait ce que vous voudriez.

Si certains membres de la famille ne veulent pas vous aider, il faut l’accepter et tourner la page. « On ne peut forcer les gens à agir contre leur gré », rappelle le professeur Klapow. Il s’agit donc de chercher ailleurs. Invitez un ami sincère à vous accompagner pendant votre séjour, demandez à une connaissance de vous parrainer à distance par téléphone ou cherchez un allié chez un nouveau membre de la famille, un beau-frère par exemple, qui serait prêt à vous aider. Soyez fiers de ce que vous avez accompli et promettez-vous de réussir envers et contre tous.

« En fin de compte, si quelqu’un vous cause des difficultés, c’est cet individu qui a un problème, pas vous », de conclure le professeur Klapow.