Comment la gratitude peut vous aider à atteindre vos objectifs de mieux-être

Découvrir le pouvoir de la gratitude

Le concept de la gratitude est aujourd’hui assez répandu, mais vous êtes-vous déjà demandé comment l’appliquer spécifiquement à votre parcours de mieux-être?

« Penser avec gratitude aide à réduire les impacts du stress sur notre corps, améliore notre humeur, invite à l’optimisme et enrichit nos relations », explique Rashmi Bismark, M.D., MSP, instructrice de Yoga Medicine® et auteure primée de Finding OM.

« Renouer avec un sentiment d’appréciation réjouit le cœur. Ça nous aide à nous souvenir de nos façons innées de prendre soin de nous-mêmes et des autres », explique Mme Bismark. « Lorsque nous pouvons nous appuyer sur ce sentiment naturel de bienveillance de l’intérieur, nous pouvons devenir nos propres champions sur la voie du mieux-être. »

Joree Rose, thérapeute conjugale et familiale agréée et auteure de A Year of Gratitude, affirme que la gratitude fait partie intégrante d’un parcours de mieux-être.

« Notre cerveau est conçu pour se concentrer sur le négatif, et lorsque nous cherchons à créer un changement durable dans nos vies, c’est une habitude de s’attarder et de se concentrer sur ce qui ne fonctionne pas, ce qui ne va pas bien, ou même ce qui semble trop difficile à accomplir. La gratitude est un antidote à ce biais négatif et, lorsqu’elle est renforcée, elle peut vous aider à chercher et à trouver plus facilement les bonnes choses qui se produisent dans votre vie », explique Mme Rose.

« Il est facile de ne voir que ce qui est ardu, en partie parce que c’est une habitude, et le changement, comme atteindre un objectif de perte de poids, développer une routine d’exercice quotidien ou même réduire les relations toxiques dans nos vies peut sembler insurmontable ou presque impossible à réaliser. »

Mais même le plus petit sentiment de gratitude pour les petits pas que vous faites peut faire la différence. La gratitude peut également vous permettre d’orienter votre énergie et votre attention vers ce que vous souhaitez faire entrer dans votre vie, plutôt que de vous concentrer sur ce que vous abandonnez, dit-elle.

« Lorsque nous pratiquons la gratitude au quotidien, nous recâblons littéralement notre cerveau, ce qui nous permet de développer plus facilement de nouvelles habitudes et de nouveaux schémas qui correspondent à la façon dont nous voulons vivre notre vie. Lorsque vous restez bloqué sur le biais de la négativité, vous êtes bloqué sur le pilote automatique; la gratitude peut être le chemin vers une vie plus consciente. »

Comment pratiquer la gratitude

Voici quelques-unes des façons préférées de Mme Rose pour pratiquer la gratitude :

  • Célébrez vos réussites
  • Cherchez ce que les difficultés peuvent apporter de positif
  • Soyez reconnaissant envers les personnes de votre entourage qui vous soutiennent dans votre parcours de mieux-être
  • Allez-y une journée à la fois, une respiration à la fois

Mme Bismark explique que ses façons préférées de pratiquer la gratitude s’inspirent de la nature et des pratiques spirituelles indigènes de sa famille en Inde.

  • Entrez en contact avec la nature

« Tous les matins, alors qu’elle est encore au lit, avant de faire ses premiers pas de la journée, ma mère dit une courte prière en sanskrit pour exprimer sa reconnaissance à la Terre mère qui soutient toute la vie. On peut trouver dans la nature un moyen tellement nourrissant de se reconnecter à un sentiment de gratitude, surtout dans les moments où il est difficile de trouver des raisons d’être reconnaissant. Et une pause d’appréciation n’a pas à durer bien longtemps », dit Mme Bismark.

Voici une façon d’y parvenir :

« Invoquez le souvenir d’un élément de la nature auquel vous vous sentez connecté », explique Mme Bismark. « Lorsque vous le visualisez, permettez que ce soit une expérience sensorielle. Qu’est-ce que vous voyez, ressentez, goûtez, entendez, sentez? Que remarquez-vous dans votre corps lorsque vous invitez ce souvenir? Sentez-vous apparaître un sentiment d’appréciation? Comment votre corps vous indique-t-il que vous appréciez cette expérience? Pouvez-vous vous laisser votre corps s’imprégner de ce sentiment de gratitude pendant trois à cinq cycles de respiration? Que remarquez-vous? »