Épanouissement

Cinq façons d’avoir plus d’énergie

Voici ce que vous pouvez faire pour augmenter votre niveau d’énergie et accomplir tout ce que vous avez à faire.

 

Parfois, le simple fait de lire la liste de tâches peut suffire à nous fatiguer : passer chez le nettoyeur, aller au gymnase, faire l’apprentissage d’un logiciel, planifier une fête d’anniversaire, préparer la réunion du lendemain, etc. Si seulement nous avions l’énergie pour tout faire...

On peut avoir plus d’entrain et de vigueur en modifiant un peu son régime et son mode de vie, par exemple avec les changements ci-dessous. Essayez-les à la maison et, bien sûr, au travail ou à l’école. Vous ne le regretterez pas.

Ne sautez pas des repas
Pour maintenir son niveau d’énergie, le corps transforme les aliments en glucose, dont le taux dans le sang est appelé « glycémie ». C'est le carburant principal du cerveau et les autres cellules du corps en reçoivent aussi un flot continu.
 

« Pour qu'une personne ait de l’énergie toute la journée, sa glycémie doit se maintenir dans une certaine fourchette », dit Neva Cochran, MS, RD, conseillère en nutrition. Si la glycémie chute trop — ce qui peut se produire si on passe plusieurs heures sans manger — on peut se sentir étourdi et léthargique, explique Mme Cochran. La solution : « Ne pas passer plus de quatre heures sans manger quelque chose de nutritif », conseille-t-elle.


Prenez des repas équilibrés contenant des glucides, des protéines et des lipides
C’est important de consommer de façon équilibrée différents types d’aliments, peu importe le plan que l'on suit. « ;Une combinaison de glucides, de protéines et de lipides contribue à modérer l’absorption de glucose dans le sang, afin que la glycémie monte graduellement », dit Mme Cochran.

D’un autre côté, si l'on ne mange que des glucides, la glycémie pourrait monter puis chuter très vite, nous laissant sur notre faim et en manque d’énergie au bout d’une heure ou deux. De la même façon, si l'on ne mange que des protéines, on ingère des calories mais elles n’agiront pas assez vite pour donner de l’énergie, précise Mme Cochran, parce qu’il manquera au repas une dose de glucose rapidement absorbée que fournissent exclusivement les glucides.

Activez votre journée
Même si l'on est fatigué après une séance d’exercices, faire de l’exercice de façon modérée peut en fait donner de l’énergie. « Quand on fait de l’exercice, on utilise des réserves de glucose », explique Mme Cochran. Le corps transmet ensuite du glycogène (une forme de glucides contenus dans le foie et les muscles) au système sanguin, ce qui peut au bout du compte donner plus d’énergie parce que la glycémie augmentera. Pour mettre en marche son programme quotidien, Cochran recommande de marcher lorsque l'on est au téléphone et d’emprunter les escaliers chaque fois que l’occasion se présente.

Dormez une heure de plus
Pour fonctionner le mieux possible, la National Sleep Foundation (NSF) recommande que les adultes dorment au moins huit heures par nuit. Mais selon un sondage réalisé par la NSF, les adultes dorment, en moyenne, moins de sept heures par nuit les jours de semaine.

Avec un déficit chronique de sommeil, on peut mettre du temps à exécuter des tâches mentales simples comme le calcul du pourboire au lunch. Il en va de même en ce qui a trait à la gestion de tâches multiples et à la capacité de prendre des décisions judicieuses, en particulier en situation de crise. En somme, « tout ce qui sort de la routine est difficile à accomplir quand on est fatigué », souligne Andrew A. Monjan, docteur, MHP, chef du département de neurologie de la gérontologie du National Institute of Health à Bethesda, Maryland.

Éliminez la caféine
Oui, la caféine peut nous remonter parce qu’elle stimule les cellules du cerveau. Mais si l'on fait de l’insomnie, « mieux vaut éviter la caféine après le lunch » conseille la Dre Sonia Ancoli-Israel, directrice de la clinique des troubles du sommeil du Veterans Affairs-San Diego Health Care System. En plus des sources évidentes de caféine — café (103 mg de caféine par tasse de six onces ou 180 ml), thé (36 mg par tasse de six onces ou 180 ml) et les colas, comme le Coke Diète (46,5 mg pour 12 onces ou 360 ml) — il faut aussi tenir compte des sources cachées de caféine dans notre alimentation, comme le chocolat ou les aliments aromatisés.