Épanouissement

Changez votre état d'esprit

Lorsque vous pensez différemment, vous agissez différemment

Nos pensées ont du pouvoir. La pensée génère nos émotions et celles-ci influencent notre façon d’agir. En réalité, si l’on pense différemment, on agit différemment.

Quand on décide de perdre du poids, le plus grand défi à relever, c’est de changer d’attitude par rapport à notre situation actuelle, à nos objectifs et à notre progrès. Si l’on entreprend cette démarche dans un état d’esprit axé sur le bien-être et la tolérance envers soi, c’est alors qu’on lui donne un sens et qu’on peut aspirer à des résultats durables.

Changer sa façon de penser

Nous avons parfois tendance lorsque nous devons relever un gros défi, comme celui de perdre du poids, d’adopter un mode de pensée extrême, ce qui peut venir saboter nos efforts. Des études ont montré que la capacité à reconnaître et à changer les modes de pensée négative peut contribuer au succès à long terme.[i]

Faire preuve d’indulgence envers soi

On devrait se manifester autant de gentillesse et de bienveillance qu’on le ferait pour un ami, ce qui veut dire que l’on peut s’accorder le droit d’avoir des imperfections, tout en restant responsables de nos actions. Selon certaines études, les gens qui se témoignent de la bienveillance sont aussi plus susceptibles de mieux prendre soin d’eux-mêmes en mangeant bien et en faisant de l’exercice.[ii],[iii]

Souligner les petits succès

Perdre du poids, ce n’est pas une mince affaire. Alors, il nous faut célébrer chaque petite victoire! Les chercheurs ont découvert que le fait d’être satisfait du poids perdu — même s’il ne répond pas aux attentes — peut contribuer à ce que l’on ne le reprenne pas.[iv]

Croire en soi

Il faut absolument croire en sa capacité à réussir pour atteindre des objectifs de perte de poids. Des études ont montré que les personnes qui se croient capables de contrôler leur poids et de prendre de sages décisions par rapport à leur alimentation arrivent à perdre du poids plus facilement.[v]

Se créer un réseau

Un bon moyen de persévérer et de se responsabiliser consiste à s’entourer d’un réseau de gens qui nous ressemblent et qui sauront nous appuyer quand nous en aurons besoin. Par ailleurs, des personnes qui ont participé à une expérience de perte de poids en groupe et qui pouvaient compter sur un soutien social ont perdu plus de poids que d’autres qui ne comptaient que sur leurs propres moyens![vi]

 

[i] Burns, David D. Feeling Good: The New Mood Therapy. New American Library. 1980

[ii] Sirois FM et al. Self-compassion, stress and coping in the context of chronic illness. Self and Identity 2015; 14(3):334-347

[iii] Terry ML et al. Self-compassionate reactions to health threats. Personality and Social Psychology Bulletin 2013; 39(7):911-926

[iv] Wadden TA, Womble LG, Sarwer DB, Berkowitz RI, Clark VL, Fost GD. Great expectations: “I’m losing 25% of my weight no matter what you say.” J Consult Clin Psychol. 2003 Dec; 71(6):1084-9.

[v] Wamsteker EW, Geenen R, Iesra J, Larsen JK, Zelissen PM, van Staveren WA. Obesity-related beliefs predict weight loss after an 8-week low-calorie diet. J AM Diet Assoc. 2005 Mar; 105(3):441-4.

[vi] Wing RR, Jeffrey RW. Benefits of recruiting participants with friends and increasing social support for weight loss and maintenance. J consult Clin Psychol. 1999; 67(1):132-138