Alimentation

Changez vos traditions de l’Action de grâce

Nouvelles façons de réinventer votre menu de fête

Le repas de l’Action de grâce est riche en traditions de longue date. Les recettes familiales transmises d’une génération à l’autre sont à l’honneur tout comme les plats préparés une fois par année. La reconnaissance de ces coutumes est importante et nous donne un objectif concret, mais le repas de l’Action de grâce est également une bonne excuse pour sortir des sentiers battus et opter pour des ingrédients inhabituels et des choix plus sains. C’est le temps de se laisser inspirer par ces recettes modifiées de l’Action de grâce et de commencer vos propres traditions culinaires.

 

Amusez-vous avec les protéines

 

Pour certaines familles, il faut absolument servir de la dinde pour que l’Action de grâce soit authentique. Cependant, si vous recevez peu d’invités ou ne prévoyez pas de rôtir une dinde entière, il existe plusieurs solutions pour offrir un plat principal à base de protéines (y compris des choix végétariens!).

 

Si l’idée de rôtir une dinde vous plaît, mais que vous aviez prévu de recevoir de deux à six personnes, alors pensez à acheter une poitrine au lieu de la volaille entière. Les poitrines de dinde peuvent être farcies comme d’habitude et roulées. Il vous suffit d’une ficelle de cuisine pratique et quelques bâtons à brochettes pour sceller le tout.

 

Rôtir un ou deux poulets entiers est également facile et moins cher que d’acheter une dinde entière et cela réduit le risque que votre volaille soit accidentellement trop cuite. La caille et le poulet de Cornouailles peuvent être par ailleurs préparés séparément pour chaque invité. C’est une option particulièrement élégante si vous prévoyez une rencontre plus intime.

 

Si vous venez d’une famille adepte de fruits de mer, pensez à rôtir un poisson entier (si la température le permet, vous pourrez le cuir sur le gril). N’hésitez pas à garnir ce plat impressionnant de vos herbes fraîches préférées, de câpres, d’olives, de petites tomates et d’un filet de salsa verde ou de sauce romanesco.

 

Même si certains végétariens et végétaliens adorent le Tofurky, nombreux sont ceux qui se sentent légèrement floués par ce tofu rappelant la dinde. Au lieu d’essayer de reproduire la saveur d’une délicieuse volaille rôtie, cela vaut la peine d’expérimenter d’autres options à la viande dans leur élément naturel. Il est possible de trancher finement le tofu et de le cuire au four jusqu’à ce qu’il soit croustillant. De plus, il suffit de quelques gouttes de fumée liquide pour rehausser instantanément la saveur umami. Le tempeh a un goût de noisette ainsi qu’une saveur plus prononcée et se tient particulièrement bien dans les marinades fortement assaisonnées. Adaptez-le aux enfants en le coupant en rectangles accompagnés de quelques trempettes simples.

 

Revisiter les légumes racines

 

Malheureusement, les légumes racines sont souvent oubliés et ne sont pas perçus comme un vrai plat d’accompagnement quand c’est le temps de préparer le repas de l’Action de grâce. Pensez au modeste navet qui est généralement réduit en purée dans du beurre et assaisonné de quelques épices ordinaires. Ce légume épicé et doux a beaucoup à offrir quand vous lui donnez l’occasion de briller avec d’autres ingrédients savoureux. Utilisez une mandoline, un robot culinaire muni d’une râpe ou un couteau de chef aiguisé pour couper le navet en bâtonnets comme vous trancheriez du chou et versez de la sauce soya, du sirop d’érable et de la vinaigrette à l’huile de sésame. Pour terminer, ajoutez beaucoup de coriandre et quelques cuillerées à soupe d’huile de sésame noire.

 

Les carottes glacées habituelles commencent à vous ennuyer? Achetez les plus belles carottes anciennes et les plus colorées et faites-les rôtir après les avoir coupées dans le sens de la longueur dans un mélange de miel, d’huile d’olive et de sel kasher ou de sel de Maldon. (Coupez les feuilles vertes à une longueur de quelques centimètres pour la présentation.) Servez les carottes rôties et caramélisées parsemées d’une généreuse portion de piments chilis séchés, de zeste de citron et de feuilles de basilic frais finement tranchées.

 

Le mois d’octobre est le moment parfait pour visiter votre épicerie du quartier et les marchés d’automne. Vous y découvrirez des légumes racines que vous pourrez ajouter à votre menu de l’Action de grâce. Gardez un œil sur les betteraves (les petites betteraves « canne à sucre » ou les betteraves dorées sont belles et ont un goût plus doux que les betteraves rouges traditionnelles), le chou-rave (son goût de moutarde agréable est idéal pour les salades de chou) et le céleri-rave (aussi appelé céleri-boule, ce légume à l’aspect drôle est délicieux quand il est réduit en purée avec des pommes de terre ordinaires).

 

Préparez un dessert unique à base de fruits

 

La tarte à la citrouille est LE dessert incontournable de l’Action de grâce et pour certains, il est incontestable. C’est la tarte à la citrouille ou rien! Ceux qui n’aiment pas la tarte à la citrouille ou qui ne sont pas attachés à ce dessert classique sont chanceux. Les fruits et les légumes offerts en octobre proposent une véritable mine d’or d’idées en matière de dessert d’automne.

 

Rôtir ou faire sauter des pommes et des poires est une manière fantastique de faire ressortir le côté naturellement sucré des fruits sans ajouter une quantité importante de sucre. Coupez les fruits en dés ou en tranches minces. Ajoutez quelques cuillerées à soupe de beurre fondu, de sucre, de cannelle ou de muscade et quelques clous de girofle entiers. Faites rôtir les fruits dans un four chaud pendant 20 à 30 minutes ou sur la cuisinière dans une grande poêle en fonte ou en acier inoxydable jusqu’à ce qu’ils deviennent mous et commencent à brunir. Servez le tout avec une cuillerée de yogourt glacé à la vanille et d’un peu de granola à base d’avoine.