Mise en forme

Cessez de craindre l’exercice!

Êtes-vous de ces nombreuses personnes qui ont une crainte irraisonnée de l’exercice?

 

Découvrez cinq phobies (ou prétextes) qui peuvent nuire à votre remise en forme et apprenez comment les surmonter.

  1. Si vous pensez : je ne suis pas du genre sportif

Regardez en avant, pas en arrière. Nous sommes nombreux à entretenir des idées négatives sur l’exercice en raison des souvenirs du passé (la fois où nous sommes arrivés au dernier rang dans une course ou cet entraînement sur DVD que nous n’avons jamais pu maîtriser). « Le passé n’est pas garant de l’avenir », dit James Trevorrow, un spécialiste du conditionnement physique. « Il existe aujourd’hui une gamme d’activités beaucoup plus large, qui va des ateliers de danse ne ressemblant en rien à des séances d’entraînement jusqu’aux sentiers de randonnée qui nous emmènent dans la belle campagne. Il y a vraiment de tout pour tous. »

Recadrez votre pensée. « Il faut secouer le corps, mais aussi l’esprit », précise James. « Pensez aux aspects positifs, comme le sentiment de bien-être que vous ressentirez après l’entraînement. La chose à retenir, c’est que lorsqu’on fait de l’exercice, on ne le regrette jamais par la suite. »

Soulignez les progrès. Si vous n’arrivez pas à maîtriser quelque chose tout de suite, ne jetez pas l’éponge immédiatement. Reconnaissez le progrès accompli et tout ce que vous avez appris. Imaginez le chemin que vous pourriez avoir parcouru dans quelques mois.

  1. Si vous pensez : les vestiaires me font grincer des dents

Arrêtez les comparaisons négatives, dit la consultante en conditionnement physique Sarah Maxwell. « Ne vous comparez pas aux autres et ne passez pas de jugement sur vous-même sur la base de telles comparaisons. Regardez plutôt les gens autour de vous. On peut parier que la grande majorité d’entre eux n’exhibent pas un corps parfait et qu’ils sont loin de se sentir totalement à l’aise avec leur apparence. »

Rappelez-vous que nous voulons tous la même chose. On rencontre toutes sortes de gens au centre d’entraînement ou à la piscine, mais ils visent tous le même objectif que nous : mieux paraître et se sentir mieux. Inspirez-vous-en pour vous rappeler que nous sommes tous dans le même bateau. « Dites-vous que vous tenez le pouvoir et le contrôle entre vos mains, que vous êtes en train d’accomplir quelque chose de positif et que rien d’autre n’a de l’importance », dit Sarah.

Planifiez astucieusement. Vous avez encore la phobie des vestiaires? Choisissez un centre disposant de cabines de déshabillage individuelles de sorte que vous aurez un peu d’intimité ou commencez par vous entraîner avec un DVD à la maison jusqu’à ce que vous vous sentiez un peu plus en confiance.

  1. Si vous pensez : je ne vois pas les résultats

Rappelez-vous les bienfaits que vous ressentez. Les séances de cardiovélo ne vous ont peut-être pas encore permis d’atteindre votre objectif de poids, mais vous en ressentez sûrement les effets : une plus grande énergie et un meilleur moral, sans oublier vos cuisses plus fermes! Gardez à l’esprit le tableau d’ensemble : non seulement vous faites le plein d’énergie, mais vous êtes aussi en train de réduire le risque de maladie.

Fixez-vous de petits défis. « Si l’on ne vise qu’à “faire de l’exercice”, affirme James, ça sera difficile de garder sa motivation. Alors, on devrait se donner un défi. Que diriez-vous de participer à une course de 5 km dans huit semaines? Ou d’apprendre cinq positions de yoga d’ici la fin du mois? Le progrès constant vous encouragera à relever le prochain défi, que ce soit une course de 10 km ou la maîtrise de cinq nouvelles positions. »

Faites le test de ténacité. Les résultats positifs ne sont plus aussi apparents? « Si notre séance d’entraînement ne demande aucun effort, c’est qu’on ne travaille pas assez fort », dit James. « Ça ne veut pas dire que l’on doit s’entraîner jusqu’à l’épuisement, mais on devrait suer et s’essouffler au point de pouvoir se dire par la suite : “Ouf, ce fut difficile.” »

  1. Si vous pensez : je n’ai ni le temps ni l’argent

C’est en vous aidant que vous aiderez les autres. « Se mettre en premier n’est pas un acte égoïste, parce qu’on ne peut pas donner le meilleur de soi au travail ou dans les relations familiales si on se néglige soi-même », affirme l’entraîneur personnel Dean Hodgkin. « Faites-en aussi profiter votre famille. Partez en promenade à pied ou à vélo ou allez nager en famille pour passer quelques moments agréables ensemble. »

Mettez-y plus d’enthousiasme. « À mesure qu’on se met en forme, on remarque que le niveau d’énergie augmente aussi dans les autres domaines de notre vie », précise Dean. « En d’autres termes, en prenant le temps de s’exercer, on se crée du temps ailleurs. »

Partez à la chasse aux aubaines. Il existe d’innombrables façons de se mettre en forme sans équipement de luxe et sans frais d’adhésion coûteux. On peut emprunter des DVD d’entraînement de la bibliothèque ou trouver un vélo d’occasion en ligne. Adressez-vous à votre municipalité pour savoir s’il existe des parcs ou des sentiers équipés de structures d’exercice près de chez vous.

  1. Si vous pensez : je n’ai pas la moindre idée de ce que je fais

Ne compliquez pas les choses. « Inscrivez-vous à des cours pour débutants où il y aura des gens qui sont au même niveau que vous », recommande Dean. « Il faut se rappeler aussi que de nombreuses activités physiques n’exigent aucun savoir-faire particulier : marcher, monter les escaliers et courir pour n’en nommer que trois. »

Ne faites pas cavalier seul. Un copain d’entraînement peut nous donner plus de confiance. Choisissez une personne fiable et qui poursuit un programme d’exercice semblable au vôtre.

Demandez de l’aide. Si vous prenez un abonnement à un centre d’entraînement, assurez-vous que l’on vous enseigne la bonne utilisation de l’équipement sur place. Si vous êtes mal à l’aise à l’idée de faire de l’exercice en groupe ou si vous préférez utiliser l’équipement quand les lieux sont moins occupés, adressez-vous à un membre du personnel pour connaître les périodes d’achalandage moindre.