Aimeriez-vous marcher davantage? Essayez le jumelage des tentations.

Essayez cette technique scientifiquement prouvée la prochaine fois que vous aurez du mal à vous lever de votre divan.

Bonjour, je suis Allison. Ces derniers temps, je ne m’entraîne plus de façon régulière comme je le faisais auparavant. Ce n’est pas seulement que j’ai cessé d’être active, j’ai perdu la volonté de bouger.

Toutefois, je savais que j’étais en mesure de faire de la marche comme activité. Étais-je emballée à l’idée de marcher? Pour être honnête, pas vraiment. Puis, je me suis souvenue d’une stratégie que j’ai découverte en lisant des études, mais que je n’avais jamais essayée moi-même. Le moment était venu de faire un essai du jumelage des tentations.

Le jumelage des tentations est le fait de combiner quelque chose que vous voulez déjà faire à quelque chose que vous essayez de faire davantage.

J’ai établi un plan. Ce plan était de faire mes appels téléphoniques dont je passe la plupart des jours pour discuter avec mes amis seulement lorsque je vais me promener. Je ferais donc un jumelage de ce que je veux faire, appeler des amis, et de ce que je veux faire davantage, faire une promenade.

Comment pouvez-vous faire en sorte que le jumelage des tentations fonctionne pour vous? Voici quelques idées, que vous souhaitiez marcher davantage ou que vous vouliez faire une autre activité afin de devenir plus actif.

La culture des célébrités est-elle l’une de vos grandes obsessions?

Trouvez un balado à ce sujet et ne l’écoutez que lors de votre promenade quotidienne!

Aimez-vous parcourir Instagram comme si le temps n’existait pas?

Mettez l’application de côté et parcourez le fil d’actualités qu’une fois rentré chez vous! Insta-récompense!

Voulez-vous passer du temps virtuellement avec un ami qui veut également se mettre en forme?

Suivez une séance d’entraînement d’Aaptiv ensemble, puis terminez-la en récupérant et en discutant!

Pourquoi le jumelage des tentations me convient-il?

Je l’utilise pour m’aider à démarrer. À partir de là, le fait que j’aime vraiment marcher – en plus du fait que j’ai commencé à me sentir mieux au fil du temps – m’aide à persévérer. En quelques semaines, je suis passé de « je dois aller me promener » à « je veux appeler ma sœur. J’ai hâte d’aller me promener! »