5 façons de vous préparer à un défi de conditionnement physique

Vous participez à une course compétitive de 5 km ou à une course plus ludique? Peu importe le défi, voici comment vous y préparer (même à la dernière minute)!

1. N’exagérez pas


​Vous pourriez être tenté de mettre les bouchées doubles en faisant plusieurs séances d’entraînement la semaine qui précède votre événement, mais en réalité, il est préférable de réduire l’intensité et la fréquence de vos efforts de mise en forme à de tels moments. Vous éviterez ainsi les blessures et votre corps pourra se reposer afin que vous soyez plus apte à relever votre défi avec un regain d’énergie.

 

2. Organisez votre équipement


​Vous êtes nerveux ou vous commencez de bonne heure? Préparez vos vêtements, chaussures et tout autre article dont vous pourriez avoir besoin (comme votre dossard ou bouteille d’eau) la veille. Le jour même, vous pourrez alors mieux vous concentrer sur l’événement sans rien oublier d’important.

 

3. Misez sur la simplicité


Avant l’événement, assurez-vous de vous carburer en prenant un léger déjeuner. Il n’est pas nécessaire de faire des choix compliqués – du gruau avec du lait écrémé ou du pain grillé de blé entier avec un œuf feront l’affaire. Par contre, il est bon d’avoir de la nourriture dans l’estomac pour conserver votre énergie. Mangez votre repas environ deux heures avant le début de l’événement.

 

4. Faites des exercices d’échauffement et de récupération


Pour rester en pleine forme durant l’événement, faites quelques exercices d’échauffement rapides, comme du jogging sur place, pour éveiller vos muscles et favoriser la circulation sanguine. Et lorsque vous aurez terminé l’événement, faites de légers étirements pour aider votre corps à se remettre de ses efforts.

 

5. Ne vous souciez pas du temps


Qu’il s’agisse de votre premier ou de votre centième défi de conditionnement physique, ce n’est pas l’atteinte de votre meilleur résultat personnel à ce jour qui compte, mais plutôt le fait que vous participiez! Franchir la ligne d’arrivée est une réalisation de taille. Rappelez-vous donc que c’est correct de marcher, de ralentir ou même de vous arrêter au besoin. Ne vous faites pas de reproches si vous avancez à votre propre rythme.