Mieux manger

Comment manger en pleine conscience – En tout temps et en tout lieu

Des conseils d’experts sur la façon d’accorder de l’attention à tes repas – même lorsque tu es partout à la fois.

L’idée de manger en pleine conscience semble être un luxe: tu savoures chaque bouchée en respirant son arôme, en admirant sa couleur et sa forme. Dès le premier morceau, tu apprécies son goût, sa température et sa texture. Est-ce moelleux ou croquant? Salé ou sucré? Epicé ou fade? Tu remarques comme la saveur change lorsque tu mâches lentement et minutieusement; en posant ta fourchette entre chaque bouchée et en respirant profondément, tu demandes à ton corps s’il en veut d’autre. Quand tu as fini, tu es parfaitement rassasié(e) – tu n’as plus faim, mais pour autant tu ne t’es pas gavé(e). Manger est un plaisir et tu as nourri ton corps en parfaite harmonie avec l’univers.

Ça a l’air fabuleux, n’est-ce pas? Mais ça semble aussi laborieux. Pas facile de faire de chaque bouchée une expérience extraordinaire, surtout quand le quotidien prend le dessus. Il y a des mails à envoyer, des factures à payer, des enfants à accompagner. Parfois un repas, ça doit juste être un repas.

Pourtant la recherche montre que ce que l’on appelle ʿmanger en pleine conscienceʾ peut être utile quand on cherche à perdre du poids. Cela t’aide à manger plus doucement, ce qui peut t’amener à consommer moins de calories, car tu donnes à ton corps le temps de signaler à ton cerveau que tu as assez mangé. Cela t’aide également à tirer davantage de satisfaction de ta nourriture. Une récente étude a montré que notre perception ou ʿmémoireʾ de ce que nous mangeons détermine notre degré de satiété après, quelques soient les quantités réellement consommées. Combien d’entre nous ont déjà mangé devant leur ordinateur ou en regardant la télévision puis ont levé le nez en se demandant: « j’ai fini? »

Le défi est d’intégrer l’alimentation en pleine conscience dans nos vies quotidiennes. Les experts affirment que ce n’est pas si difficile. « Nous nous leurrons souvent à penser que nous sommes débordés, » explique Brian Wansink, titulaire d’un doctorat, professeur en comportement des consommateurs à la Cornell University et auteur de l’ouvrage à paraître Slim by Design: Mindless Eating Solutions for Everyday Life. « 15 minutes suffisent pour vraiment savourer un repas. »

Que tu disposes de quinze ou cinq minutes, les experts s’accordent à dire que tu peux manger en pleine conscience où que tu sois. Tu mourras de faim si tu attends le moment et l’endroit idéal pour entrer en état de pleine conscience. « Vous pouvez le faire n’importe où, » affirme Lilian Cheung, diététicienne, nutritionniste à la Harvard School of Public Health et co-auteure de Savor: Mindful Eating, Mindful Life.
 

Il suffit d’utiliser ces simples stratégies:

 

1. Concentre-toi sur ta nourriture.


« La clé est de se concentrer sur sa nourriture et de ne pas se laisser distraire par des pensées ou par ce qu’il se passe autour de vous. » Elle suggère de fermer les yeux et de prendre une ou deux grandes respirations pour ralentir. Tu peux le faire sur un banc dans un parc, lors d’un Atelier WW – et même lorsque tu es dans ta voiture (garée) au cours d’une journée bien chargée. « Essayez de vous garer sur un parking où vous aurez moins de distractions, » propose B. Wansink. « Vous allez vouloir profiter de votre repas autant que possible. Cela n’arrivera pas à un feu rouge. »

VOIR AUSSI: Pourquoi manger sans distraction devrait devenir une habitude

 

2. Profite au maximum des moments que tu as.


« Soyez conscients du temps dont vous disposez pour manger, » insiste L. Cheung. « Si vous n’avez que 10 minutes, songez à prendre votre dîner en deux temps. Savourez vraiment votre nourriture, puis assistez à votre prochain Atelier WW et mangez le reste plus tard. » Dans les cas où cela est impossible, reconnais au moins que tu ne manges pas en pleine conscience. « Si vous n’avez pas d’autre choix que de manger en conduisant, soyez au moins conscient que vous mangez sur le pouce, » ajoute-t-elle. C’est aussi une leçon à retenir. Au fil du temps, tu seras en mesure de faire la distinction entre ces deux états. Au fur et à mesure que tu découvriras à quel point on se sent mieux en mangeant en pleine conscience, tu seras davantage motivé(e) à en faire une priorité.

 

3. Éloigne-toi de ton bureau.


Tout le monde sait à quel point les Français apprécient leurs fameuses pauses déjeuner de deux heures hors du bureau. Mais parfois, impossible de s’échapper. Arrête-toi et sors de la pièce, même si tu ne fais que marcher dans le couloir jusqu’à la salle de repos, recommande B. Wansink. « Les gens aiment laisser penser qu’ils sont tellement débordés qu’ils ne peuvent pas s’arrêter, » explique-t-il. « Mais vous aurez tout à gagner à manger avec quelqu’un d’autre plutôt qu’à être assis(e) à votre bureau entrain de surfer sur le net ou de regarder des photos de chats mignons sur Facebook. »

 

4. Fais de tes repas des moments agréables et amusants.


Tu fais ce qu’il faut pour mettre en place un environnement physique qui t’aide à atteindre ton objectif de perte de poids: ne pas avoir de ʿcochonneriesʾ à la maison. Ne pas s’arrêter devant les beignets dans la salle de conférence. Éviter les buffets. Ton environnement émotionnel compte aussi. La recherche montre que les gens mangent plus vite lorsqu’ils sont stressés ou contrariés. Alors ne lance pas de débat animé lorsque tu t’assois pour manger. Garde les sujets épineux pour après le souper, même si cela implique de changer soudainement de sujet – fais-le avec le sourire et tes compagnons de table en feront probablement de même. Bon appétit!