État d'esprit

Smart Girl chez sa grand-mère

Le journal d'une abonnée

Salut tout le monde, 

J'ai l'impression que je n'ai pas écrit depuis des mois. Bon, en vrai je n'ai pas écrit depuis le début de mes vacances donc autant vous dire qu'il s'est passé un paquet de choses mais passons. Je n'ai pas pris de poids cet été (YOUPI) et depuis la rentrée j'ai repris sérieusement le programme. J'équilibre mon assiette, je compte bien mes SmartPoints et j'essaye de me bouger un peu plus que d'habitude (c'est pas dur quand je compare à avant), bref, je suis en route vers le succès. 

Reste que les déjeuners en famille sont quelque peu compliqués. Dans la série « Fais moi culpabiliser de ne pas manger comme trois », je vous présente... ma grand-mère ! A chaque fois qu'elle me voit, elle prend une petite voix  « Ooooh mais ma fille, tu as encore maigri ! » (À l'écouter parler je perds 30 kilos entre deux visites) « Regarde je t'ai fait des lasagnes ». Autant vous dire que les lasagnes Weight Watchers, mamie ne connaît pas. Pour elle, plus c'est gras, plus c'est bon. Entre les trois tonnes de fromage, la béchamel et tout le reste, je n'ose imaginer le nombre de SmartPoints dans une « petite » portion de son fameux plat. « Mais tu vas en reprendre hein ? (au moment où je finis mon assiette). Oooooh mais chérie, si tu n'en reprends pas ça va me faire de la peine, je les ai cuisinées exprès pour toi ». Voilà, voilà. Zéro culpabilité je vous dis.

J'ai donc dû développer des parades pour essayer de me tenir au programme. La première est assez simple, je ne la laisse pas me servir. « Laisse moi t'aider grand-mère ! Tu as déjà fait tout le repas. Assieds-toi et repose-toi un peu pendant que je m'occupe de tout ». Ça ne marche pas à tous les coups, mais quand j'y arrive je peux maîtriser la portion que je mets dans mon assiette et compter approximativement mon nombre de SmartPoints. Quand elle a décidé qu'elle voulait tout faire toute seule, je biaise :  « Merci Mamie, c'est délicieux. En revanche, je vais me réserver pour ton dessert parce qu'il a l'air absolument fantastique donc si je mange à nouveau des pâtes, je ne vais pas l'apprécier à sa juste valeur ». (Oui, oui, chez grand-mère on commence avec des oeufs mimosa, du pâté et on enchaîne sur plat, fromages et desserts. Oui, oui, au pluriel tout ça !). Quand je vois qu'elle prend un petit air déçu, je la rassure : « C'était DÉ-LI-CIEUX ! Au lieu d'en reprendre tout de suite, tu ne voudrais pas m'en garder un peu que je les emporte ? Comme ça j'aurais de quoi manger à la maison » (Mamie est convaincue que mes placards sont vides et que je ne sais pas m'alimenter). Et sinon, dans le pire des cas, lorsque je me refuse à lui faire de la peine en refusant de me resservir, j'anticipe la veille avec des plats hyper légers en SmartPoints et j'assure le lendemain en faisant le plein de fruits et légumes. 

Vous l'aurez compris, ce n'est pas toujours simple de suivre le programme quand on appartient à une famille qui considère que #legrascestlavie et que #lesucrecestessentiel. Mais pour le moment, j'arrive à m'en sortir. Et vous ? C'est quoi vos astuces pour #survivreaurepasdefamille ?

À la prochaine les Wet Wet !

Smart Girl