Mon programme

Gérer les horaires décalés

En France, 20% de la population, soit 5 à 6 millions de gens, travaille en horaires décalés. C'est votre cas ? Cela implique donc, vous le savez, un rythme tout à fait différent : vous coucher lorsque les autres se lèvent, aller travailler quand certains vont dîner, assister aux repas de famille alors que vous n'avez pas faim... Or, ce mode de vie peut avoir des incidences sur votre prise de poids. On vous explique pourquoi et surtout, comment essayer de le gérer.  

 

Manque de sommeil

Si vous travaillez en horaires décalés, sachez que vous dormez 1 à 2 heures en moins par nuit que le reste de la population. Or, cette accumulation de sommeil en moins porte un nom : la dette de sommeil. D'autre part, selon une étude de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) publiée en 2015, dormir moins de six heures augmenterait les risques d'obésité de 34% chez les femmes et de 50% chez les hommes. En effet, la leptine, hormone de la satiété, est sécrétée quand on dort. Alors c'est assez simple : moins vous dormez, moins vous produisez cette hormone, et plus vous avez avez faim, ce qui favorise la prise de poids. 

Notre conseil si vous travaillez de nuit

En rentrant du travail, allez vous coucher tout en recréant bien les conditions du rituel du coucher : 

  • N'hésitez pas à aller vous coucher directement en rentrant du travail (éviter TV et écrans qui vont vous laisser éveillé)
  • Privilégiez une chambre fraîche
  • Mettez vous dans le noir
  • Essayez d'être au calme (en demandant à votre famille de ne pas faire trop de bruit dans la mesure du possible)

Et pendant la journée, si votre temps de sommeil a été trop court, faites une sieste d’environ 1h30 (et si vous avez bien dormi, vous pouvez quand même vous octroyer une sieste d’une vingtaine de minutes pour vous reposer avant d’aller au travail).

 

Alimentation déséquilibrée

En plus des problèmes de sommeil, s'ajoutent souvent un déséquilibre au niveau des repas. En effet, les envies de grignotages sont plus présentes lorsque la fatigue s'installe et peuvent se terminer en quatrième repas. Et qui dit quatre vrais repas dit prise de poids. Idem si vous transformez votre collation en orgie de sucre et / ou de produits gras (bonbons, chips, sandwichs triangles...).  

Notre conseil 

Faites des repas régulièrement 

  • Élaborez votre propre emploi du temps nutritionnel en fonction de vos horaires de travail
  • Veillez à l’équilibre nutritionnel global : trois vrais repas par jour + une collation 

Trois repas équilibrés : 

  • Un petit déjeuner complet avec laitage, fruits et féculents
  • Un repas avant le travail : viande, légumes, féculents et laitages
  • Une collation (pendant la nuit) : des fruits frais ou secs ou un en-cas très léger (laitage, jambon...) mais pas de biscuits ou de produits sucrés
  • Un repas après le travail : plus léger que le précédent avec si possible des féculents

 

Une vie à réinventer

C'est sûr que vivre en décalage avec les autres peut avoir des incidences sur votre moral mais au lieu de voir ce que vous ratez, pourquoi ne pas vous concentrer sur ce que ce nouveau rythme peut vous apporter ? Dites-vous que vous n'avez plus à faire les courses avec tout le monde le samedi matin, que si vous avez envie de vous faire un cinéma ou une expo vous pourrez y aller tranquillement sans faire la queue, que vous pouvez profiter de votre salle de sport sans attendre 40 minutes qu'un tapis se libère. Et si vous avez des enfants, profitez-en pour aller les chercher à l'école ou passer le mercredi après-midi avec eux. Ils seront ravis de profiter de vous.

Notre conseil

Vous n'aimez pas le sport mais votre corps a quand même besoin de bouger ? Qu'à cela ne tienne, il y a plein de différentes manières de s'activer.​

  • Essayez la marche rapide
  • Baladez vous dans un parc
  • Profitez de toutes les occasions pour sortir (promener le chien, aller chercher du pain...)
  • Jouez avec vos enfants au ballon ou à la course