L’aviron est-il le nouveau cardiovélo?

Ce que vous devez savoir sur cette tendance de mise en forme qui attire un nombre croissant d’adeptes.

Vous êtes peut-être un pro de l’aviron ou vous n’avez peut-être jamais entendu parler de cette activité physique. Or, l’aviron jouit d’une popularité grandissante aujourd’hui. Pour les non-initiés : avez-vous déjà remarqué au centre de conditionnement physique des personnes glissant vers l’avant et vers l’arrière alors qu’elles sont assises sur une machine placée au ras du sol et dotée de câbles et d’un dispositif en forme de roue? L’appareil en question est un rameur et il reproduit le mouvement de ramer en bateau.

« L’aviron est un entraînement par intervalles à haute intensité [HIIT] pour tout le corps. Il sollicite simultanément le bas de corps, l’abdomen et le haut du corps », explique Caley Crawford, directrice de la formation à Row House, une chaîne américaine de centres de conditionnement physique sophistiqués consacrés à l’aviron à l’intérieur qui a récemment annoncé l’ouverture de son premier studio canadien cette année à Toronto.

« L’aviron est l’un des rares sports pour lesquels il n’est pas nécessaire de soulever des poids, mais qui fait quand même travailler tous les grands groupes musculaires », ajoute-t-elle.

Selon Mme Crawford, l’aviron fournit plusieurs avantages, notamment :

  • Faible impact, résultats impressionnants : « En adoptant la bonne forme et la bonne technique, vous ne risquez pratiquement aucune blessure lorsque vous faites de l’aviron », indique-t-elle. « Finis les douleurs aux genoux, aux chevilles et aux pieds. »
  • Amélioration de la santé cardiaque : Parce que l’aviron active de grands groupes musculaires, il rehausse l’entraînement cardiovasculaire, précise Mme Crawford.
  • Meilleure mobilité : L’aviron est bénéfique tant pour les muscles que pour les articulations. « L’aviron tonifie plusieurs muscles et articulations différents, sans les étirer », souligne Mme Crawford. « Puisque vous effectuez une vaste gamme de mouvements en faisant de l’aviron, les raideurs sont minimisées et la flexibilité est augmentée. »
  • Réduction du stress : « Le rythme de l’aviron est très propice à la méditation. Il soulage non seulement la tension musculaire, mais aussi la tension en général, ce qui favorise la clarté et la concentration mentales », affirme-t-elle.
9 zones ciblées par l’aviron

Mme Crawford a dressé cette liste de zones musculaires que l’aviron développe :

  • Quadriceps
  • Fesses
  • Ischiojambiers
  • Grand dorsal
  • Abdomen
  • Épaules
  • Biceps
  • Triceps
  • Dos

« L’aviron vous en donne peut-être plus pour votre argent que tout autre sport sur la planète », déclare Kristen Youngs, directrice du site Web Miss Meal Prep et ancienne rameuse et entraîneuse d’aviron universitaire aux États-Unis. « En plus d’être un entraînement pour tout le corps, c’est un sport à très faible impact. Il convient donc à la plupart des gens, peu importe leur âge ou leur niveau de conditionnement physique. »

Cependant, Mme Youngs précise qu’il faut considérer le bas du dos en faisant de l’aviron.

« Si vous avez des problèmes de dos et que vous utilisez un rameur incorrectement, vous pourriez vous blesser au dos. Il est important d’apprendre la bonne technique avant de commencer », signale Mme Youngs.

Thanu Jey, directeur clinique de la Yorkville Sports Medicine Clinic, à Toronto, vous recommande de faire preuve de prudence si vous avez déjà souffert de douleurs récurrentes au bas du dos.

« L’aviron vous amène à exécuter de nombreuses flexions et d’extensions dans le bas du dos (lorsque vous vous pliez vers l’avant, puis vers l’arrière) », explique-t-il.

Le conseil le plus judicieux que Mme Youngs offre à ceux et celles qui débutent avec l’aviron est de regarder attentivement leur entraîneur et d’apprendre de la façon dont il effectue les mouvements.

« Pour protéger le bas du dos, il est important de resserrer la région abdominale de sorte qu’elle soit bien solide lorsque vous faites de l’aviron. Imaginez que vous vous penchez vers l’avant pour ramasser un objet lourd au sol. Vous voulez toujours resserrer vos abdominaux et soulever avec les jambes, plutôt qu’avec le dos. Il en est de même pour l’aviron », affirme-t-elle. « Lorsque vous poussez avec les jambes, votre région abdominale devrait toujours être tout à fait solide pour que vos jambes fassent le travail à la place de votre dos. En regardant votre entraîneur et en adoptant dès le départ la bonne démarche, vous pourrez vous mettre en forme sans risquer de vous blesser. »